Archives par mot-clé : trésor

Les trésors de monnaies grecques de la BnF intègrent le portail Coin Hoards

3034 monnaies grecques de la BnF provenant de 96 trésors référencés dans l’Inventory of Greek Coin Hoards (IGCH) intègrent le portail Coin Hoards (CH), élaboré par l’American Numismatic Society.

Coin Hoards (CH)

Les cabinets numismatiques – au rang desquels figure le département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF – sont depuis longtemps le lieu privilégié des études consacrées aux monnaies anciennes. Les collections qui y sont conservées ont pour vocation de rassembler la variété des monnayages émis depuis l’Antiquité jusqu’aux périodes les plus modernes. Malgré tout une part conséquente des fonds provient plus ou moins directement de trouvailles archéologiques anciennes, fortuites ou non.

Citons à la volée le trésor d’Athènes 1788 (IGCH 2), représenté à la BnF par 26 didrachmes dit wappenmünzen, le premier monnayage d’Athènes avant l’apparition des fameuses chouettes à la fin du VIe siècle av. J.-C ; ou encore le trésor de Lattakié 1759 (IGCH 1544), le tout premier dépôt monétaire ayant fait l’objet d’une publication scientifique, dès 1765. Enfin, il paraît impossible de ne pas évoquer le trésor d’Auriol 1867 (IGCH 2352), dont presque un quart des 2130 fractions d’argent archaïques de Massalia sont conservées à la BnF : un trésor dont la découverte constitue l’acte de naissance de l’étude des monnayages grecs du sud de la Gaule.

La numérisation de parts croissantes des collections de même que le développement d’outils et de référentiels communs à la discipline (Nomisma) offrent l’opportunité de rassembler à présent des objets qui peuvent être conservés en différents endroits pour recomposer en ligne des trésors monétaires dispersés il y a longtemps. C’est ce que permet à présent le portail Coin Hoards (CH), projection numérique de l’IGCH, publié en 1973.

Continuer la lecture de Les trésors de monnaies grecques de la BnF intègrent le portail Coin Hoards

Coupure de presse relative à la découverte du trésor de Meussia (Jura) par un coq

Archive : Image du mois BnF Avril 2017

Avril 2017 Coupure de presse relative à la découverte du trésor de Meussia (Jura)

MMA 9 ACM SUP 5 (M)-85

Découvert en septembre 1960, ce trésor composé de 399 monnaies romaines datées entre 157 av. J.-C. et 37 ap. J.-C. est aujourd’hui en grande partie conservé au musée d’archéologie de Lons-le-Saunier . En 2002, il a fait l’objet d’une publication dans le volume 20 de la série Trésors monétaires .

L’histoire rocambolesque de la mise au jour d’un trésor par un coq n’est pas sans précédent. Les circonstances d’autres trouvailles par l’intermédiaire de taupes sont reportées dans la Revue Numismatique de 1843 (p. 314-315 ) . L’article débute ainsi :

« Les taupes sont parfois d’utiles auxiliaires pour les numophiles. Il y a une vingtaine d’années, une de ces petites bêtes ramenait à la surface de la terre, dans la forêt de Silly (Orne), quelques pièces romaines en argent, et, avertis par cet indice, de pauvres bûcherons découvraient bientôt dix mille médailles du haut empire ».