Exposition au Musée Champollion de Vif

Le Musée Champollion de Vif (Isère) propose une nouvelle exposition intitulée « Dieux et déesses d’Égypte. Le Panthéon de Champollion », jusqu’au 29 septembre 2024.

Elle permet de se plonger dans l’ouvrage de Jean-François Champollion, Panthéon égyptien, collection des personnages mythologiques de l’ancienne Égypte, d’après les monuments, publication qui s’étend de 1823 à 1831. Les fascicules successifs témoignent de la méthode de travail de l’égyptologue qui enrichit ses notices au fur et à mesure de ses voyages en Europe et en Égypte. Le savant y présente des dizaines de divinités, détaillant leurs noms et leurs attributs, le tout illustré par 90 planches aux couleurs vives. Elles sont l’œuvre de son proche collaborateur Léon-Jean-Joseph Dubois.

Adoration du dieu Thot sous la forme d’un babouin. Panthéon Égyptien, [pl. 83], BnF, bibliothèque de l’Arsenal, 4-H-7617. Scène copiée d’après le papyrus de Tanytamon, BnF, département des Manuscrits, Egyptien 170 © BnF/Gallica

Continuer la lecture de Exposition au Musée Champollion de Vif

La naissance d’Érichthonios sur une monnaie de Cyzique

Archive : Image du mois de juin 2024

À partir du VIe siècle avant notre ère, la cité de Cyzique se démarque par une production considérable de monnaies en électrum aux motifs variés.

Les monnaies de Cyzique sont aisément reconnaissables par leur revers marqué d’un simple carré creux quadripartite et par la présence d’un thon inclus dans le sujet principal, au droit. Passés ces premiers éléments, cette production monétaire se distingue par une incroyable diversité dans le choix des iconographies utilisées pour illustrer chaque type. Il existerait plus de 300 types différents !

Figure 1 : Statère d’électrum de Cyzique (Mysie) représentant Gaïa, déesse de la terre, tendant Érichthonios à Athéna, absente du cadre. BnF, MMA, M.1060.

Pour avoir autant de diversité il faut parfois être inventif ou aller chercher dans les mythes et images de cités étrangères. Cette monnaie (figure 1), par exemple, représente la “naissance” d’Érichthonios. Considéré comme l’un des premiers, si ce n’est le premier roi de l’Attique, ce personnage est lié à la cité d’Athènes.

Le mythe, relaté par de nombreuses sources antiques, raconte ceci :

Continuer la lecture de La naissance d’Érichthonios sur une monnaie de Cyzique

Les casques corinthiens de la BnF

Le département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France (également appelé Cabinet des médailles) conserve des objets variés. La collection numismatique y occupe une place prépondérante aux cotés de céramiques, de verreries, de sculptures mais aussi de bronzes grecs dont des casques de type « corinthien »12

Protection défensive incontournable de la panoplie du guerrier grec, les premières apparitions sur céramique du casque grec remontent à la fin du VIIIe siècle3. Il devient rapidement un équipement prisé des célèbres « hoplites » et se diffuse en Grande-Grèce puis dans l’ensemble du bassin méditerranéen. Hérodote est le premier auteur ancien à l’évoquer de son nom originel. Dans son chapitre sur les peuples de Libye, il raconte que les Auses, habitant sur les bords du lac Triton, séparent leurs filles en deux camps qui s’affrontent le jour de la fête de la déesse Athéna. Avant qu’elles ne s’opposent les unes aux autres, une cérémonie doit se dérouler durant laquelle le peuple est invité à élire la plus belle des filles. Celle-ci, une fois désignée, doit se vêtir d’une armure à la grecque et d’un casque corinthien puis être promenée, sur un char, tout autour du lac4.

Hoplite coiffé d’un casque corinthien. Fragment de couvercle de lekané, VIe siècle av. J.-C. BnF, MMA, De Ridder.212.1.

Continuer la lecture de Les casques corinthiens de la BnF

  1. Ce travail fait suite à une étude des casques corinthiens conservés au département Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France intervenue dans le cadre de la thèse de l’auteur : Romain Mathan, Le casque corinthien. Histoire et Technique, Université Grenoble Alpes, LUHCIE – EA 742 (romain.mathan@univ-grenoble-alpes.fr). Je tiens à remercier Heide Frielinghaus pour sa relecture et ses commentaires qui ont permis d’améliorer cet article. Je souhaite également remercier Madame Mathilde Avisseau-Broustet, responsable des collections d’objets au département des Monnaies, médailles et antiques, qui m’a accueilli pour cette étude. []
  2. Les dates citées sont toutes avant Jésus-Christ, sauf mention contraire. []
  3. Pflug 1988, 67, Anm. 19 ; 68, Abb. 1. []
  4. Hérodote, Enquêtes, IV, 180. []

Les dieux du stade. Un balsamaire en bronze trouvé à Sisteron

Archive : Image du mois de mai 2024

Au IIe siècle de notre ère, en Gaule narbonnaise, l’exercice physique est une affaire divine. En effet, sur la panse de ce petit balsamaire en bronze issu de la collection du comte de Caylus, retrouvé à Sisteron, ancienne Segustero, dans les Alpes-de-Haute-Provence, on assiste à une compétition de lutte à laquelle participent deux couples de lutteurs.

Les lutteurs. Balsamaire en bronze, trouvé à Sisteron (04), IIe siècle après J.-C., 10,5 cm de haut, Paris, BnF, Département des Monnaies, Médailles et Antiques, inv. bronze.1420 (© BnF – CNRS/Maison René-Ginouvès – Serge Oboukhoff)

Continuer la lecture de Les dieux du stade. Un balsamaire en bronze trouvé à Sisteron

Journée d’étude : Les nouvelles vies des divinités grecques en Europe. Figurations textuelles et visuelles du XIVe au XVIe siècle.

Journée d’étude.

Les nouvelles vies des divinités grecques en Europe.

Figurations textuelles et visuelles du XIVe au XVIe siècle.

BnF, Bibliothèque de l’Arsenal, 29 mai 2024, Paris

Le mercredi 29 mai 2024, la bibliothèque de l’Arsenal accueille une journée d’étude du projet de recherche européen Agrelita : The Reception of Ancient Greece in Premodern French Literature and Illustrations of Manuscripts and Printed Books, 1320-1550.

Continuer la lecture de Journée d’étude : Les nouvelles vies des divinités grecques en Europe. Figurations textuelles et visuelles du XIVe au XVIe siècle.

Atelier doctoral: les textes funéraires égyptiens du Nouvel Empire à la Troisième Période intermédiaire

Le mercredi 5 juin 2024 seront présentés des travaux en cours sur les livres funéraires égyptiens conservés dans les collections du département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France.

programme_atelier_doctoral_BnF_Ifao_2024

L’étude, initiée par un atelier doctoral en février 2023 à l’IFAO au Caire (Égypte), à partir des numérisations disponibles sur Gallica des papyrus de la BnF, prend place dans le cadre du programme recherche “Transmission des textes funéraires et pratiques rituelles en Égypte ancienne au Ier millénaire av. n.è. : continuités et changements de la Troisième Période intermédiaire à la Basse Époque” (IFAO / Université de Lausanne / Université de Bâle / BnF).

Cet atelier doctoral se poursuit en juin 2024 par deux journées d’examen des originaux au Département des Manuscrits, à la BnF, précédant la restitution du 5 juin.

Y seront également exposées la lecture spatialisée proposée par Emil Joubert dans le cadre de sa thèse de doctorat soutenue en 2024 et les recherches de Chloé Ragazzoli et Filippo Ronconi (EHESS) autour des supports de l’écrit et construction du texte.

5 juin 2024 (INHA, salle Peiresc)

Les textes funéraires du Nouvel Empire à la Troisième Période intermédiaire : transmission et évolution

Avec la participation de Susanne Bickel, Vanessa Desclaux, Giuseppina Lenzo, Florence Mauric-Barberio, Chloé Ragazzoli

9h00-9h30 Accueil et introduction. Vanessa Desclaux (BnF, Paris) et Giuseppina Lenzo (Université de Lausanne)

Continuer la lecture de Atelier doctoral: les textes funéraires égyptiens du Nouvel Empire à la Troisième Période intermédiaire

Cléopâtre reine galante

Archive : Image du mois d’avril 2024

Cléopâtre, Jeu des reynes renommées, jeu de cartes, gravure à l’eau forte, aquarellée, 1644 (BnF, département des Estampes et de la photographie, RESERVE KH-34 (B, 26)-BOITE ECU)

Cléopâtre apparaît ici sur le jeu de cartes « des reynes renommées » créé en 1644 et destiné à l’édification du jeune roi Louis XIV.

La gravure de la vignette la représente éplorée, un bras tendu dans un geste dramatique et l’autre appuyé sur le tombeau de Marc-Antoine. Un serpent est visible sur sa poitrine à demi-nue : c’est la fameuse scène de son suicide décrite par les auteurs classiques, qui eut lieu en 30 avant J.-C. Le tombeau à entablement de son amant Marc-Antoine, dont on reconnaît le profil entouré de lauriers, est  surmonté d’une pyramide, illustrant le destin de cette reine à la croisée des mondes romain et égyptien.

Continuer la lecture de Cléopâtre reine galante

Un cabinet de curiosités : la collection d’antiques du musée des Pêcheries de Fécamp. Présentation de l’ouvrage le 24 avril 2024 à 15h

Le catalogue des antiquités méditerranéennes du musée des Pêcheries à Fécamp1 présente une petite collection d’antiquités qui a été étudiée par des étudiants en master de Université de Paris-PSL2 et en doctorat de l’EPHE-PSL.

Cette publication rassemble divers objets : des vases en céramique (attiques, étrusques, corinthiens, chypriotes, italiotes), des terres cuites (gréco-romaines, d’Italie méridionale, étrusques, béotiennes), des lampes en terre cuite, des vases en bronze (étrusques, tardo-républicains et romains) et quelques fragments de peintures murales de Campanie et de papyrus (voir ci-dessous la table des matières).

La présentation de l’ouvrage est confiée à deux spécialistes éminentes, Pascale Ballet et Louise Détrez. Leur intervention sera précédée d’un mot de bienvenue de la Directrice du département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF, Cécile Colonna, et d’une introduction par le Président de l’EPHE-PSL, Michel Hochmann.

Rendez-vous le 24 avril 2024, de 15h à 16h30, salle de Conférences de la Bibliothèque nationale de France-site Richelieu.

Continuer la lecture de Un cabinet de curiosités : la collection d’antiques du musée des Pêcheries de Fécamp. Présentation de l’ouvrage le 24 avril 2024 à 15h

  1. Un cabinet de curiosités : la collection d’antiques du musée des Pêcheries de Fécamp, A. Marton, C. Mesnard et Fr. Queyrel (dir.), Fécamp, 2023. []
  2. Histoire de l’art et archéologie et Humanités. []

L’Italie comme terre d’approvisionnement : les vases grecs de la collection Durand (1768-1835), cours public le 23 avril à 12h30

Le 23 avril 2024 à 12h30, Louise Détrez proposera pour la dernière séance du cycle de cours publics d’archéologie de la BnF une conférence consacrée aux collections de vases grecs du chevalier Durand (1768-1835).

Edme Antoine Durand, qui revendiquait une vingtaine de voyages en Italie, y a largement assemblé deux des plus belles collections de vases antiques jamais formées. De métropole en hameau, de galerie d’amateur en chantier de fouille : comment le chevalier Durand, auquel la BnF doit certains de ses chefs-d’œuvre, a-t-il formé sa collection ?

Mardi 23 avril 2024 de 12h30 à 14h00
BnF Site Richelieu – Salle des Conférences

Entrée gratuite, réservation conseillée

Le cours sera également diffusé en direct sur Youtube

Ce cycle est l’occasion d’évoquer plusieurs ensembles d’objets remarquables (céramiques grecques, monnaies et bijoux antiques) à l’aune de leur parcours. Il offre un aperçu de la complexité de la trajectoire de plusieurs pièces depuis leur découverte sur le terrain jusqu’à leur acquisition par la Bibliothèque, en passant par les choix propres d’un collectionneur. Enfin, cette exploration est aussi l’occasion de montrer comment plusieurs de ces œuvres peuvent aujourd’hui être réinsérées dans leur contexte archéologique et fournir de nouvelles données pour écrire l’histoire.

Monument funéraire d’Edme Antoine Durand, 1835 – Florence, cloître de Santa Trinita. Buste par Emilio Santarelli ; épitaphe par Désiré Raoul-Rochette.

Continuer la lecture de L’Italie comme terre d’approvisionnement : les vases grecs de la collection Durand (1768-1835), cours public le 23 avril à 12h30

Un denier de Brutus célébrant les ides de mars

Archive : Image du mois de mars 2024

Le 15 mars 44 avant notre ère, le jour des ides de mars, Jules César meurt de 23 coups de couteau assénés par une conjuration de sénateurs. Cet acte est revendiqué par le plus célèbre de ces assassins, Brutus, sur d’emblématiques monnaies, tel ce denier en argent.

Denier à l’effigie de Brutus frappé dans un atelier itinérant en 43/42 av. J.-C. BnF, MMA, Ailly 11380. Portail Coins of the Roman Republic Online, n° 503-8. Continuer la lecture de Un denier de Brutus célébrant les ides de mars

Appel à chercheurs à la BnF 2024-2025

La Bibliothèque nationale de France publie chaque année un appel à chercheurs afin de s’associer le concours de jeunes chercheurs à des fins d’étude et de valorisation de ses collections, en priorité celles inédites, méconnues ou insuffisamment décrites. L’appel pour 2024-2025 a été mis en ligne début février.

La date limite de réception des candidatures est le 2 mai 2023 à 12h.

En 2023, ce dispositif a permis d’accueillir 28 chercheurs associés dans 16 départements de la BnF.

Le statut de chercheur associé offre un accueil et un accompagnement dans un département de la BnF, avec un accès facilité aux collections. Les avantages, conditions d’éligibilité et engagements des chercheurs associés sont décrits dans le règlement de l’appel à chercheurs de la BnF dont la consultation est impérative avant toute candidature au présent appel.

Les sujets dédiés à l’antiquité

Cette année, parmi les différentes sujets proposés, plusieurs ont un lien avec l’Antiquité ou sa réception :

L’éclat des vases du Cabinet des médailles -6.1- Scène d’atelier : un colosse aux oreilles d’argile

Vous avez visité le musée de la BnF… mais avez-vous vraiment tout vu ? Regardez de plus près – et voyez comme on ne les a jamais vus ! –, certains des chefs-d’œuvre de la collection des vases du département des Monnaies, médailles et antiques en suivant les étapes et en découvrant les enjeux de leur restauration.

Introduction : plantons le décor

Figure 1 : Deux femmes chez les satyres : émissaire contraire (Iris) et compagne rétive (ménade). Le skyphos De Ridder.840. Athènes, 460-450 av. J.-C. H. 25 cm ; D. 30,7 cm. Prov. Pouille avant restauration. © Serge Oboukhoff / BnF-CNRS-MSH Mondes

Sur chacune des faces d’un profond skyphos, deux satyres chahutent une femme qu’ils encadrent. Ici (fig. 1 gauche) c’est l’avancée (l’arrivée ?) de la messagère des dieux, Iris, les ailes éployées, et le chiton (tunique de lin plissée) gracieusement relevé en écho, qui suscite la surprise de deux satyres, couronnés de feuillage pour prendre part à une célébration, on le verra. Là (fig. 1 droite), une ménade (dans laquelle on a parfois voulu reconnaître Ariane) élégamment vêtue s’éloigne thyrse au poing alors qu’un satyre s’approche d’un pas dansant et que son compère s’absorbe dans la contemplation d’un canthare (vase à boire le vin pourvu de deux grandes anses verticales) – peut-être celui de Dionysos lui-même, le dieu du vin que servent ces créatures d’excès, mi-hommes, mi-chevaux. Dans le champ résonnent des acclamations à la beauté d’un jeune homme (ho pais kalos, cinq fois).

Continuer la lecture de L’éclat des vases du Cabinet des médailles -6.1- Scène d’atelier : un colosse aux oreilles d’argile

Conférence Mercredi 13 mars 2024 Le tir à l’arc au Néolithique, un geste aux finalités multiples

Mercredi 13 mars 2024 à 18 h 30, BnF-site François-Mitterrand (Salle 70), conférence Le tir à l’arc au Néolithique, un geste aux finalités multiples par Marie Besse, professeure d’archéologie préhistorique, responsable du Laboratoire d’archéologie préhistorique et anthropologie, université de Genève

En écho aux Jeux olympiques et paralympiques d’Été 2024 organisés par Paris, la BnF consacre son cycle annuel « De la fouille à l’écriture de l’histoire » à l’archéologie du sport.

Continuer la lecture de Conférence Mercredi 13 mars 2024 Le tir à l’arc au Néolithique, un geste aux finalités multiples

Les monnaies romaines et la mise en scène du pouvoir impérial, cours public le 12 mars à 12h30

Le 12 mars 2024 à 12h30, Vincent Drost proposera, dans le cadre du cycle de cours publics dédié à l’histoire de la monnaie, une conférence consacrée à la monnaie romaine :

Les monnaies romaines et la mise en scène du pouvoir impérial

La monnaie, véritable « tract métallique », constitue le principal vecteur de l’idéologie impériale. À partir d’un choix de monnaies emblématiques, il s’agira de montrer comment l’empereur met en images sa personne et ses réalisations.

Mardi 12 mars 2024 de 12h30 à 14h00
BnF Site Richelieu – Salle des Conférences

Entrée gratuite, réservation conseillée

Le cours sera également diffusé en direct sur Youtube

L’ambition de ce cycle de cours est d’introduire à travers les collections de la BnF les principaux champs de l’étude des monnaies et des médailles en se fondant sur une sélection de 20 objets emblématiques qui seront présentés durant la séance.

Continuer la lecture de Les monnaies romaines et la mise en scène du pouvoir impérial, cours public le 12 mars à 12h30

L’hoplitodromie, épreuve olympique

Archive : Image du mois de février 2024

Détail d’une scène athlétique d’un stamnos du Ve av. J.-C. (BnF, MMA, Delepierre.ca.45) © Serge Oboukhoff; © BnF-CNRS-MSH Mondes

Parmi les épreuves de course disputées aux Jeux olympiques dans l’Antiquité, l’hoplitodromie, course armée, n’est pas toujours la mieux connue bien qu’ayant fait l’objet de représentations comme en témoigne ce stamnos daté du Ve av. J.-C., au département des Monnaies, Médailles et antiques depuis 1966 suite au don Delepierre.

Continuer la lecture de L’hoplitodromie, épreuve olympique

Recherches, collections, ressources sur l'Antiquité à la Bibliothèque nationale de France

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search