Archives par mot-clé : roman provincial coinage

La collection numismatique de l’association Bible et Terre Sainte ou l’histoire antique du Levant

L’abbé Jean Starcky (1909 – 1988) fut aumônier militaire pendant la Seconde Guerre mondiale, compagnon de la Libération puis enseignant à l’Institut catholique de Paris. Chercheur au CNRS pendant près de 30 ans, directeur adjoint de l’Institut Français d’Archéologie de Beyrouth de 1968 à 1971, il fut membre à partir de 1952 de l’équipe internationale chargée de déchiffrer les manuscrits de la Mer Morte (ou manuscrits de Qumrân). L’abbé Starcky était surtout un spécialiste de l’araméen, langue parlée notamment dans la Syrie antique et consacra l’essentiel de ses travaux à la cité de Palmyre, aux manuscrits de Qumrân et aux Nabatéens. Il fonda le musée Bible et Terre Sainte en 1957 avec, entre autres, le chanoine René Leconte. Il participa également très tôt à la revue éponyme1. Tous deux possédaient une importante collection d’objets provenant du Levant (monnaies, papyrus, tablettes d’argile, lampes à huile…) qu’ils donnèrent au musée nouvellement créé.

Jean Starcky à Pétra (Gawlikowski 1990).

Le projet de rénovation du musée de l’association Bible et Terre Sainte, installé depuis 1969 dans les locaux de l’Institut Catholique de Paris, a conduit à l’établissement d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France dans le but de cataloguer la collection numismatique puis de faire des recommandations pour exposer les monnaies les plus remarquables. En 2020, contact fut pris avec Frédérique Duyrat et Julien Olivier, respectivement Directeur et chargé de la collection des monnaies grecques au département des Monnaies, médailles et antiques. En accord avec le bureau de l’association Bible et Terre Sainte, ils me proposèrent de procéder à l’identification et au classement des monnaies dans le cadre d’un stage rémunéré2. La collection, forte de 3219 monnaies, fut déposée à la BnF pour expertise dans la foulée ; le stage se déroula de septembre à novembre 2020 puis de janvier à mars 2021.

Ce billet est l’occasion de présenter à la fois le travail accompli et un fonds numismatique centré sur les monnayages levantins de l’Antiquité aussi riche que méconnu.

Le site de l’association Bible et Terre Sainte

Continuer la lecture de La collection numismatique de l’association Bible et Terre Sainte ou l’histoire antique du Levant

  1. La revue changea de nom en 1977 pour devenir Le Monde de la Bible. []
  2. Julien Olivier, avec Arnaud Suspène, est l’un de mes co-directeurs de recherche dans le cadre de mon mémoire de Master : « La naissance du monnayage d’or lagide ». []

The Roman lead tokens in the BnF

Lire ce billet en français : Les tessères romaines en plomb de la BnF

One of the most neglected artefacts from Classical Antiquity are the tokens (so-called ‘tesserae’) from the Greek and Roman/Greco-Roman world. Bronze, lead, and clay tokens were used in Athens during the Classical and Hellenistic periods, and are also found elsewhere throughout the Mediterranean from the Hellenistic age. During the Roman Imperial period, tokens (mainly lead) continued to be used across the Empire by different groups. Ancient tokens have recently been the subject of study by the Token Communities in the Ancient Mediterranean Project (funded by the European Research Council (ERC) under the European Union’s Horizon 2020 research and innovation programme under grant agreement No 678042).1

In Summer 2019, this project led us to study the major collection of ancient tokens kept at the Bibliothèque nationale de France (BnF). The recent digitization of these collections is an opportunity to  present these objects and what they teach us about the ancient Romans.

Continuer la lecture de The Roman lead tokens in the BnF

  1. You can read more about the project, as well as our findings to date, on our website. []

Les tessères romaines en plomb de la BnF

Read this post in English: Roman lead token in the BnF

Les tessères grecques et romaines constituent probablement un des types d’objets antiques les moins bien étudiés.  Ces jetons en bronze, en plomb et en argile furent en usage à Athènes pendant les périodes classique et hellénistique, ainsi que sur l’ensemble du pourtour méditerranéen à partir de l’époque hellénistique. Pendant la période impériale romaine, des tessères (principalement en plomb) continuèrent à être utilisées par différents groupes dans tout l’Empire. Ces objets ont récemment fait l’objet d’un vaste programme de recherche européen dans le cadre du projet Token Communities in the Ancient Mediterranean Project (financé par l’European Research Council (ERC), programme Horizon 2020 de l’Union Européenne, n° 678042)1.

C’est dans le cadre de ce projet que nous avons étudié les fonds de tessères romaines conservées à la Bibliothèque nationale de France (BnF) durant l’été 2019. La numérisation récente des collections nous donne l’occasion de présenter ces objets et ce qu’ils nous apprennent des Romains de l’Antiquité.

Continuer la lecture de Les tessères romaines en plomb de la BnF

  1. Pour en savoir plus sur ce projet, consultez le site Internet. []