Archives par mot-clé : numismatics

Le denier impossible

Le droit romain punit sévèrement la falsification des monnaies officielles : au plus tard à partir des années 80 av. n. è., la contrefaçon d’espèces d’or ou d’argent portant la marque de la cité se voit punie de peines allant de la déportation à la mort. Pourtant les monnaies d’argent de la République romaine sont massivement contrefaites et certains marchés urbains, en Italie comme en Espagne, ont tôt fait d’être inondés d’espèces frauduleuses1.

Les solutions mises en œuvre pour produire ces monnaies sont variées et témoignent de l’inventivité des faussaires, confrontés à des contraintes toujours renouvelées ; mais le procédé le plus communément employé consiste à appliquer par soudure une fine pellicule d’argent sur une rondelle de cuivre. Ces objets sont ensuite frappés à l’aide de coins (matrices) dont la gravure reproduit les types d’émissions officielles : on obtient ainsi des monnaies plaquées, de plus ou moins grande qualité.

En dépit du caractère sélectif des stratégies d’acquisition qui ont présidé au fil du temps à la formation des collections de la Bibliothèque nationale de France, les monnaies plaquées aux types de deniers romains républicains sont légion dans ses médailliers. Et c’est tant mieux ! Le phénomène de la fausse monnaie revêt une envergure massive à partir de la fin du IIe siècle av. n. è. et soulève de nombreuses questions qui intéressent plus largement l’histoire économique du bassin méditerranéen occidental. Or notre compréhension des techniques de production, des modes de diffusion et des usages de ces espèces irrégulières est encore balbutiante. Voici l’une de ces monnaies, qui avait retenu mon attention lorsque je consultais les plateaux de monnaies romaines républicaines de la BnF2.

Continuer la lecture de Le denier impossible

  1. Concernant l’Espagne, voir par exemple Marta Campo, « Producció i circulació de moneda falsa a la península Ibérica (s. IV. a.C.-I d.C.) », dans id. (coord.), Falsificació i manipulació de la moneda. XIV Curs d’història monetària d’Hispània, Barcelone, 2010, p. 23-39. []
  2. Pour la publication initiale et des références bibliographiques plus complètes, voir Charles Parisot-Sillon, « Modes de production des fausses monnaies romaines à l’époque républicaine. À propos des coins d’un denier fourré à la légende RVFVS·COS / Q·POM·RVFI », BSFN, 69/10, 2014, p. 304-308. []

Les Archives d’Antiquistes et d’Orientalistes à la BnF

La bibliothèque nationale de France conserve de nombreux papiers d’érudits, savants, collectionneurs… disséminés dans différents fonds et départements. Ce billet propose un premier tour d’horizon d’un référencement en cours dans les collections. Il se veut le premier d’une série publiée dans ce carnet, qui sera l’occasion de présenter de manière plus détaillée des fonds particuliers.

Ce travail doit permettre à terme un enrichissement des instruments de recherche publiés dans les catalogues de la BnF et une mise en relation avec d’autres fonds d’archives.

Continuer la lecture de Les Archives d’Antiquistes et d’Orientalistes à la BnF

Conférence en ligne – Les trésors de la BnF en direct: l’Eukratideion

La BnF s’invite dans votre salon! En direct et en vidéo, nos spécialistes vous présentent un document coup de cœur de nos collections.

Présentation à revoir sur la page Facebook de la BnF.

Le prochaine rendez-vous est le mardi 5 mai à 11h30, avec Julien Olivier, chargé de collection au département des Monnaies, Médailles et Antiques de la Bibliothèque nationale de France (BnF). Il présentera l’Eukratideion, la plus lourde monnaie d’or connue pour toute l’Antiquité.

Continuer la lecture de Conférence en ligne – Les trésors de la BnF en direct: l’Eukratideion

Quart de dinar d’or kouchane du 2è s. avec représentation de Bouddha

Archive: image du mois avril 2020

Avril 2020: Quart de dinar d’or kouchan du 2è s. avec représentation de Bouddha

Revers de la monnaie kouchane de Kanishka I au type du Bouddha, dpt des Monnaies, médailles et antiques L 545 (IV-23), diam.: 19 mm; 1,97 grammes

Cette monnaie montre au revers Bouddha debout sous la forme d’une statue de culte gandharienne, moustachue, la tête nimbée, accompagnée de la légende grecque ΒΟΔΔΟ pour transcrire « Bouddha ». Continuer la lecture de Quart de dinar d’or kouchane du 2è s. avec représentation de Bouddha

Une carte de tarot à enseignes latines de Venise représentant des monnaies arméniennes

Carte de neuf deniers, tiré d’un jeux de tarot à enseignes latines peint par Marcolongo, Venise, 1803-1804 (BnF, EST, RESERVE KH-167 (5,173-176)-BOITE ECU)

La Bibliothèque nationale de France conserve un étonnant jeu de cartes vénitien, peint à la gouache à Venise par un certain Marcolongo. Ce jeu de tarot à enseignes latines comporte notamment un ensemble de treize cartes de deniers reproduisant des monnaies anciennes couvrant plus d’un millénaire et demi, depuis le IIIe siècle avant notre ère jusqu’à la fin du XVIIIe siècle.

Continuer la lecture de Une carte de tarot à enseignes latines de Venise représentant des monnaies arméniennes

La BnF intègre PCO, portail dédié aux monnaies des rois ptolémaïques d’Égypte

Après les monnaies d’Alexandre le Grand en avril 2017, celles de la République romaine en décembre 2017 puis celles des rois séleucides en avril 2019, ce sont à présent les monnayages des rois ptolémaïques d’Égypte de la BnF qui intègrent un portail en ligne élaboré par l’American Numismatic Society :

Ptolemaic Coins Online (PCO).

Fondé sur le catalogue de Catharine Lorber, Coins of the Ptolemaic Empire dont le premier tome a été publié en 2018 (de Ptolémée I à Ptolémée IV), le portail PCO a pour but de rassembler les principales collections mondiales de monnaies de la dynastie hellénistique des Lagides. L’application ne regroupe à ce jour que les émissions en métaux précieux du tome I, les bronzes feront l’objet d’une mise à jour prochaine.

661 des plus de 2600 exemplaires conservés au département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France figurent à présent parmi les 2400 pièces déjà référencées1.

Pour aller plus loin, la collection de la BnF :

  1. Nous remercions Madeline Susana et Maria Dumitru qui ont largement contribué à ce résultat []