Archives par mot-clé : monnaies grecques

Veaux, vaches, cochons… trésors : quand les animaux découvrent des monnaies

L’histoire est célèbre. La grotte de Lascaux aurait été découverte par un chien prénommé Robot : en pourchassant un lapin il aurait permis à quatre enfants de découvrir l’une des plus importantes grottes ornées du Paléolithique. Les animaux ne découvrent pas que des grottes, ils peuvent aussi mettre au jour des trésors ! Deux histoires tirées de l’inépuisable flot des faits divers ont récemment attiré notre attention. En 2017, en Thaïlande, une tortue dut être opérée pour lui retirer les 915 monnaies d’argent qu’elle avait ingurgitées. En France en 2019, c’est une pie qui est suspectée d’avoir rassemblé dans son nid du parc du château de Versailles 1131 pièces de monnaies, majoritairement des centimes d’euros.

A la BnF, le département des Monnaies, médailles et antiques conserve à la fois de nombreuses monnaies, dont beaucoup proviennent de trésors, et les archives relatives aux trésors étudiés, notamment dans le cadre du programme « Trouvailles monétaires ». Nous proposons ici de rassembler différentes mentions de trésors découverts par des animaux éparpillées dans la littérature spécialisée ou dans les archives.

La Taupe, dessin de Buvée, vers 1760 (BnF, RESERVE JB-23 (B)-BOITE FOL).

Continuer la lecture de Veaux, vaches, cochons… trésors : quand les animaux découvrent des monnaies

La BnF intègre SCO, portail dédié aux monnaies des rois Séleucides

Fondé sur les catalogues d’Arthur Houghton, Catharine Lorber et Olivier Hoover, Seleucid Coins, a Comprehensive Catalogue, dont les deux tomes ont été publiés en 2002 (de Séleucos I à Antiochos III) et en 2008 (de Séleucos IV à Antiochos XIII), le portail SCO, élaboré par l’American Numismatic Society, a pour but de rassembler les principales collections mondiales de monnaies de la dynastie hellénistique des Séleucides.

4450 exemplaires conservés au département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France figurent à présent parmi les 9 650 pièces déjà signalées.

Ce travail a été mené dans le cadre du programme ARCH (Ancient Coinage as Related Cultural Heritage), projet de recherche visant à inscrire la monnaie grecque dans le web sémantique dirigé par Frédérique Duyrat (directrice du département des Monnaies, médailles et antiques, BnF, Paris), Andrew Meadows (New College, Oxford) et Pere Pau Ripollès (Universitat de València).

Le billet de Numishare sur le sujet : “4,450 Seleucid coins from the Bibliothèque nationale de France added to SCO

Un génie méconnu de l’illustration numismatique : Léon Dardel

Médaillon d’or de Tétricus Ier (271-274 ap. J.-C.) dessiné par Léon Dardel. Illustré dans : Jean de Witte, Recherches sur les empereurs qui ont régné dans les Gaules au IIIe siècle de l’ère chrétienne, Lyon, 1868

Le développement de la science numismatique est étroitement lié aux progrès des techniques d’illustration qui permirent d’assurer la réalité des classements stylistiques ou des relations au sein des séries monétaires. En effet, seul un cliché « objectif » reproduit fidèlement inscriptions, formes ou monogrammes. Pour obtenir de telles images irréfutables, le XIXe s. multiplia les innovations : la machine à graver automatique d’Achille Collas, les techniques de photogravure initiées par le concours du duc de Luynes organisé de 1856 à 1867, furent les plus marquantes. Mais, dans ce bouleversement de l’offre iconographique à la portée des savants et des amateurs, la gravure manuelle connut pourtant à cette époque ses plus belles heures pour illustrer monnaies et médailles, ceci grâce au talent exceptionnel qu’un artiste mis au service des érudits pendant plusieurs décennies.

Continuer la lecture de Un génie méconnu de l’illustration numismatique : Léon Dardel

Delacroix et les dessins de monnaies grecques du Cabinet des médailles

Feuille de quatre médailles antiques, Delacroix, 1825 (INHA, EM DELACROIX 3)

Le succès de l’exposition Delacroix du Louvre rappelle l’immense popularité d’un des plus fameux artistes du XIXe siècle. Au-delà de ses œuvres les plus emblématiques, on sait moins que le jeune Delacroix eut durant une brève période, le goût du dessin des monnaies grecques antiques. Pendant deux années, entre 1824 et 1825, il produisit une série de dessins et de lithographies figurant des monnaies grecques de la collection du Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale, à l’époque encore bibliothèque royale.

Monnaies prises pour modèle sur la Feuille de quatre médailles antiques : en haut à gauche, revers d’un tridrachme d’Aspendos (Pamphylie), vers 330-250 av. J.-C. (BnF, MMA, Fonds général 43) ; à droite, revers d’un chalque des Brettiens (Bruttium), vers 211-208 av. J.-C. (BnF, MMA, Fonds général 1618) ; en bas à gauche, revers d’un didrachme de Thourioi (Bruttium), vers 420 av. J.-C. (BnF, MMA, Fonds général 1440) ; à droite, droit d’un tétradrachme de Nicomède III de Bithynie, 94/3 av. J.-C. (BnF, MMA, Fonds général 140).

Continuer la lecture de Delacroix et les dessins de monnaies grecques du Cabinet des médailles

Le projet AVREVS : l’or monnayé en Occident de la fin de la période hellénistique au premier siècle de notre ère

De gauche à droite : statère de Pyrrhus d’Epire (BnF, MMA, Luynes 1894) ; statère de Vercingétorix (BnF, MMA Beistegui 240) ; aureus d’Auguste (BnF, MMA, IMP-4921)

Le prochain congrès de l’Union Internationale des Sciences Préhistoriques et Protohistoriques (UISPP) se tiendra à Paris du 4 au 9 juin. 2018. Cette importante manifestation sera l’occasion d’une présentation du projet AVREVS : A la naissance du monnayage d’or romain : étude et caractérisation de l’or monnayé en Occident de la fin de la période hellénistique au premier siècle de notre ère intitulée : “The AUREUS program: Study and characterization of minted gold in the West from the end of the Hellenistic period to the first century of our era“.

Porté par Arnaud Suspène et rendu possible par le partenariat ancien entre le Centre Ernest-Babelon de l’IRAMAT et le département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France, le projet AVREVS vise à comprendre la mise en place du premier monnayage d’or unitaire de l’Europe occidentale : le monnayage d’or romain, aboutissement d’une tradition pluriséculaire. Ce résultat découlera de l’analyse par LA-ICP-MS de près de 1000 monnaies des principaux monnayages d’or de la zone (Afrique, Grèce, Italie, Monde celtique, Espagne) et de bijoux des collections patrimoniales françaises grâce à des méthodes physico-chimiques développées en Région Centre Val-de-Loire.

Continuer la lecture de Le projet AVREVS : l’or monnayé en Occident de la fin de la période hellénistique au premier siècle de notre ère