Archives par mot-clé : Egypte

Théodule Devéria, un photographe-égyptologue très discret

Théodule Devéria (1831-1871), employé au Cabinet des Estampes, épigraphiste puis conservateur-adjoint au musée du Louvre, égyptologue et photographe auprès de Mariette, reste relativement méconnu des amateurs et des historiens de la photographie en Égypte au 19e siècle. Différentes raisons expliquent la modeste renommée de son œuvre photographique.

Charles Théodule Deveria, 1871. BnF, département Société de Géographie, SG PORTRAIT-1801.

Continuer la lecture de Théodule Devéria, un photographe-égyptologue très discret

Image du mois : septembre

Archive : Image du mois septembre 2018

Septembre 2018 Livre des Morts d’Ankhesenaset

Livre des Morts d’Ankhesenaset. Fin de la 21e dynastie (1096-945 av. J.-C). Département des Manuscrits, Egyptien 62

Cette vignette polychrome provient du Livre des Morts de la dame Ankhesenaset figurée à droite, accomplissant une offrande face au dieu Osiris. Le « Livre des Morts » comme l’appellent les égyptologues désigne en fait le « Livre pour sortir au jour » des anciens Égyptiens, document indispensable pour accéder à l’Au-delà. Le département des manuscrits conserve des centaines de papyrus, complets ou fragmentaires, de ce type et présents dans Gallica.

Cet exemplaire représente en quelque sorte une synthèse des versions longues comprenant des centaines de formules dans lesquelles le ou la défunt-e sollicite la protection des divinités funéraires et démontre sa piété. Ici, la défunte tient une imposante composition florale qu’elle présente à Osiris, momiforme, qui préside habituellement la scène de la pesée du cœur. Au-dessus de la scène, 9 colonnes de hiéroglyphes précisent le nom de la défunte et les épithètes traditionnelles du dieu des morts.

Pour en savoir plus :

Description du fonds de papyrus égyptiens conservés à la BnF

Dossier pédagogique sur l’écriture égyptienne

Citer ce billet : Hélène Virenque, "Image du mois : septembre", in L’Antiquité à la BnF, 01/09/2018, https://antiquitebnf.hypotheses.org/4309, [consulté le 11/12/2018].

Henri Joseph Redouté et la redécouverte des ruines antiques

Pyramides de Giza par Redouté, Carnet 9, f. 32. Bibliothèque de l’Arsenal, Ms. 15433

« C’était jadis un pays d’admiration ; c’en est un aujourd’hui à étudier »1 ; ces quelques mots de l’Encyclopédie sur l’Égypte auraient pu être inscrits au fronton de l’expédition scientifique qui accompagne la campagne militaire lancée par le Directoire en avril 1798. Bonaparte, à la tête de l’aventure, souhaite inscrire cette expédition dans la lignée de celles de Louis-Antoine Bougainville, de James Cook ou de Jean-François de la Pérouse.

En juillet, se mêlant aux rangs de l’armée d’Orient, débarquent ainsi sur les côtes alexandrines les membres de la Commission des sciences et des arts2. Pendant les quatre années que durera l’aventure égyptienne, cette troupe hétéroclite de plus de 160 savants voit se côtoyer des hommes de formations et de spécialités diverses : ingénieurs pour la plupart, ils sont également antiquaires, architectes, astronomes, chimistes, mathématiciens, médecins ou pharmaciens, mécaniciens, musiciens, naturalistes et minéralogistes, dessinateurs, graveurs ou encore sculpteurs.

Parmi eux, Henri-Joseph Redouté3, peintre du Muséum d’Histoire naturelle, nous a laissé le récit de son périple4.

  1. Une Égypte de papier
  2. Découvrir Alexandrie et le Delta
  3. Le Caire et les pyramides
  4. Au fil du Nil, du Caire à Assouan, à la découverte de la Haute-Égypte
  5. Une étude systématique et méthodique sans précédent
  6. La nécropole de Gizeh

Continuer la lecture de Henri Joseph Redouté et la redécouverte des ruines antiques

  1. Denis Diderot et Jean le Rond d’Alembert, Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, vol 5, 1755, p. 434 []
  2. Le 16 mars 1798, le Directoire adresse au Ministre de l’Intérieur l’arrêté confidentiel suivant : « Le Directoire exécutif, citoyen ministre, vous charge de mettre à la disposition du général Bonaparte les ingénieurs, artistes et autres subordonnés de votre ministère, ainsi que les différents objets qu’il vous demandera pour servit à l’expédition dont il est chargé. » Le groupe de savants qui accompagnera l’armée d’Orient en Égypte est officiellement créé. []
  3. Né à Saint-Hubert, en Ardenne, dans la province de Luxembourg, il y est baptisé le 25 mai 1766. Il a deux sœurs – Jeanne-Marie et Anne-Marie – et deux frères, Antoine-Ferdinand né en 1756 et Pierre-Joseph, le futur peintre des roses, « Raphaël des fleurs », né en 1759. Après la mort de son père en 1776, il rejoint ses frères à Paris où Pierre-Joseph le forme à la peinture naturaliste. []
  4. Henri-Joseph Redouté a tenu lors de son voyage en Égypte un journal dont une partie nous est parvenue et qui est actuellement conservée à la Bibliothèque de l’Arsenal sous la cote Ms-1543. []

André Dutertre dessinateur de l’Expédition d’Égypte et la collection du Cabinet des Médailles

Aquarelle pour la « Description de l’Égypte ou Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l’expédition de l’armée française. Antiquités », t. V, pl. 69, fig. 11; Dpt Estampes et Photographies UB-181 (H BIS, 2)-FT 4

Âgé de 45 ans, André Dutertre devient membre de la Commission des Sciences et des Arts dont Bonaparte s’entoure pour son expédition en Égypte. Fils d’un imprimeur en taille-douce, formé à la gravure, il mène une carrière de copiste et de dessinateur d’illustration.

Continuer la lecture de André Dutertre dessinateur de l’Expédition d’Égypte et la collection du Cabinet des Médailles

Bataille des Pyramides: Image d’Épinal

Archive: Image du mois Juillet 2018
Juillet 2018 Bataille des Pyramides

Imagerie d’Epinal. N° 129, Bataille des Pyramides, 1892, département Estampes et photographie, FOL-LI-59 (12)

Le 21 juillet 1798 voit s’opposer l’Armée française d’Orient fraîchement débarquée aux Mamelouks conduits par Mourad Bey. Bonaparte dénomme ce combat qui lui ouvre les portes du Caire  « Bataille des Pyramides », investissant l’événement d’une dimension historique et symbolique par sa référence aux monuments antiques, l’une des sept Merveilles du Monde. La Campagne d’Égypte s’accompagne d’une visée scientifique avec la création de l’Institut d’Égypte. Ce dernier pilote la première enquête systématique du pays dans tous ses aspects: ruines antiques, vie moderne, sciences naturelles… que les savants documentent avec force notes et dessins. Si l’opération militaire se conclut par un échec, le prestige de l’aventure et la publication quelques années plus tard de la Description de l’Égypte restent  une source inépuisable d’inspiration pour la postérité et pour une discipline en devenir, l’égyptologie.

Le site Bibliothèques d’Orient, fruit du partenariat de huit bibliothèques orientales, d’une cinquantaine de spécialistes et de la Bibliothèque nationale de France, revient sur cette histoire croisée entre l’Égypte et la France, dont l’Expédition de Bonaparte constitua un véritable tournant.

Retrouvez la bataille des Pyramides dans l’exposition Napoléon stratège au Musée de l’Armée-Invalides à Paris jusqu’au 22 juillet 2018, pour laquelle la BnF a prêté quelques œuvres.

Citer ce billet : Vanessa Desclaux, "Bataille des Pyramides: Image d’Épinal", in L’Antiquité à la BnF, 01/07/2018, https://antiquitebnf.hypotheses.org/2478, [consulté le 11/12/2018].

Les Mystères d’Isis ou l’Égypte antique d’après les décorateurs de l’Opéra: sur quelques acquisitions récentes du département de la Musique

ill. 1. Aruéris. Mlle Dubois bergere Egiptiene : [maquette de costume] / [Entourage de Louis-René Boquet]. BnF, Bibliothèque-musée de l’Opéra, D216 IX-35

Sous l’Ancien Régime, l’Opéra de Paris crée régulièrement des ouvrages lyriques faisant référence à l’Égypte antique. Pour s’en convaincre, il n’est que de citer les œuvres de Lully, Isis (1677) et Phaéton (1683), de Desmarets, Théagène et Cariclée (1695), de Rameau, Les Fêtes de l’Hymen et de l’Amour ou les Dieux d’Égypte (1748) ou encore de Salieri, Les Danaïdes (1784). Les quelques témoignages que nous conservons de ces spectacles nous montrent à l’évidence que les décorateurs et dessinateurs de costumes avaient rarement le souci de l’exactitude historique et qu’ils puisaient leur inspiration dans un folklore et un exotisme mythologiques [ill.1].

Continuer la lecture de Les Mystères d’Isis ou l’Égypte antique d’après les décorateurs de l’Opéra: sur quelques acquisitions récentes du département de la Musique

Conférence 22 novembre 18h30 « Les fouilles des fortins du désert Oriental en Égypte »

Le fort de Bi’r Samut, dans le désert Oriental (© MAFDO, B. Redon)

22 novembre à 18h30 : Conférence: « Les fouilles des fortins du désert Oriental en Égypte » par Mme Bérangère Redon, chargée de recherche au CNRS, UMR 5189, HiSoMA, directrice de la MAFDO

Continuer la lecture de Conférence 22 novembre 18h30 « Les fouilles des fortins du désert Oriental en Égypte »

Eurêka et l’Antiquité@la BnF: Les Rendez-vous de l’Histoire de Blois 2017

Pour la saison 2017, les Rendez-vous de l’Histoire de Blois se réunissent autour d’Eurêka – Inventer, découvrir, innover. La BnF présentera ses recherches et projets autour de l’Antiquité à travers deux Cartes Blanches :

  1. Fouiller, découvrir, déchiffrer l’Orient au XIXe siècle
  2. La monnaie en Méditerranée antique : une invention ancienne à la lumière des innovations modernes

Continuer la lecture de Eurêka et l’Antiquité@la BnF: Les Rendez-vous de l’Histoire de Blois 2017

Bibliothèques d’Orient

Archive: Image du mois Gallica octobre 2017

Octobre 2017 Bibliothèques d’Orient

Obélisque d’Alexandrie dit l’aiguille de Cléopâtre par David Roberts, Centre d’études alexandrines

Fruit de la coopération entre la BnF et huit bibliothèques implantées au Proche-Orient, Bibliothèques d’Orient est un site trilingue (français – arabe – anglais), qui explore les relations, des plus évidentes aux plus controversées, entre la France et la région de l’Irak à l’Arabie Pétrée, de 1798 à 1945.

L’Expédition en Égypte de Bonaparte, le Canal de Suez ou encore Les Mille et Une Nuits et les récits de voyage… Près de 7 000 documents sont présentés dans 7 rubriques thématiques (carrefours, communautés, religions, savoirs, politiques, imaginaires et personnalités) et accompagnés de textes de spécialistes. L’Antiquité y est bien représentée au travers des rubriques archéologie, la Description de l’Égypte et les missions scientifiques, les études orientales, l’histoire de l’Orient ancien, ou enfin à travers la réception de l’Antiquité dans l’Orientalisme. Le projet court sur plusieurs années et le site s’enrichit régulièrement de nouveaux documents.

Quatre inscriptions minéennes (photo d’estampages), École biblique et archéologique française de Jérusalem, 08716-399

Une présentation du site a lieu le 4 octobre 2017 à 17h30 dans la salle 70 sur le site Tolbiac de la Bibliothèque nationale de France, à travers une Rencontre Gallica dédiée à Bibliothèques d’Orient.

La conférence « Fouiller, découvrir, déchiffrer l’Orient au XIXe siècle » aux Rendez-Vous de l’Histoire de Blois le vendredi 6 octobre 2017 à 17h30 dans la Bibliothèque Abbé Grégoire s’appuiera sur les ressources numérisés et éditorialisées pour le projet autour des thématiques de l’archéologie, du déchiffrement des écritures et des études orientales anciennes.

Citer ce billet : Vanessa Desclaux, "Bibliothèques d’Orient", in L’Antiquité à la BnF, 01/10/2017, https://antiquitebnf.hypotheses.org/1466, [consulté le 11/12/2018].

Cycle de conférences Archéologie de la Guerre Exposition 14-18 Archéologie de la Grande Guerre

La Bibliothèque nationale de France organise entre octobre 2017 et juin 2018 un cycle de conférences consacré aux différents aspects de l’archéologie de la Guerre, toutes périodes confondues, labellisé par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale. Le cycle s’ouvre par l’exposition Inrap sur l’archéologie de la Grande Guerre, sur le site François Mitterrand de la Bibliothèque nationale de France et l’intervention de Gilles Prilaux dressant un panorama synthétique de l’apport de ces fouilles. Ces conférences s’insèrent dans la lignée d’une série de manifestations faisant écho aux commémorations des années  1917-1918 dont la bibliothèque est partie prenante :

Continuer la lecture de Cycle de conférences Archéologie de la Guerre Exposition 14-18 Archéologie de la Grande Guerre

Antiquité et cinéma : 1. L’Égypte

Le cinéma s’est très vite emparé de sujets historiques, et pourtant faire revivre des temps lointains n’est pas si aisé. Howard Hawks se plaignait amèrement pendant le tournage de Land of the pharaohs de ne pas savoir comment parlait et pensait un pharaon. La mise en scène du passé ne peut éviter le présent, du point de vue des connaissances archéologiques et historiques ou des préoccupations des artistes et du public.

Les collections  de la BnF contiennent bon nombre de films inspirés par l’Antiquité. A partir du livre d’Hervé Dumont, L’Antiquité au cinéma : vérités, légendes et manipulations, qui recense les films des origines du cinéma à 2009, en voici un bref panorama que nous déclinerons en trois billets de blog.

1er billet : l’Égypte. Par la durée de sa civilisation, ses prestigieux souverains et son architecture monumentale, elle s’est imposée à l’écran dès les débuts du cinéma.

read this article in english: here

Continuer la lecture de Antiquité et cinéma : 1. L’Égypte

Les monnaies ptolémaïques de la BnF, I. La collection des rois de France (fin XVIIe-fin XVIIIe siècle)

Carton d’André Morell, 1686. BnF, MMA, Γ 70 (55×40 cm)

Le département des Monnaies, médailles et antiques conserve une très importante suite de monnaies ptolémaïques. Dans la perspective de sa publication a été entrepris le dépouillement systématique des registres, inventaires et archives relatifs à ce fonds afin de décrire les grandes étapes de l’enrichissement de la collection depuis la fin du XVIIe siècle. Continuer la lecture de Les monnaies ptolémaïques de la BnF, I. La collection des rois de France (fin XVIIe-fin XVIIIe siècle)