Archives par mot-clé : archives

Auguste Mariette, l’archéologie égyptienne sur le devant de la scène

2021 est l’année de la célébration du bicentenaire de la naissance d’Auguste Mariette (1821-1881). L’égyptologue intrépide, premier directeur du Service des Antiquités de l’Égypte, créateur du musée égyptien à Boulaq (Le Caire), fondateur de l’archéologie égyptologique française, assura un rayonnement  international aux découvertes sensationnelles cependant que naissait la photographie. Des publications scientifiques aux expositions universelles, en passant par l’Opéra Aïda, il diffusa les œuvres pharaoniques nouvellement mises au jour, leur conférant un écho médiatique qui ne s’est jamais démenti depuis.

Boulogne-sur-Mer, sa ville natale, lui rend hommage au travers d’une exposition « Auguste Mariette, l’artiste dans l’ombre du scientifique » (3 juillet-19 septembre 2021) et accueille le colloque international « Mariette, deux siècles après » (8-10 septembre 2021).

La Bibliothèque nationale de France s’associe aux deux événements par le prêt de dessins et une présentation des archives Mariette conservées dans les collections du département des Manuscrits et du département des Monnaies, médailles et antiques. Dans ce billet, nous proposons de (re)découvrir la figure de l’égyptologue à travers une sélection de documents disponibles à la Bibliothèque, dont une partie en ligne sur Gallica, grâce aux numérisations de la BnF et de ses partenaires.

Continuer la lecture de Auguste Mariette, l’archéologie égyptienne sur le devant de la scène

Archive : image du mois de juillet 2021. Crocodile, tortue et hiéroglyphes

J.-Fr. Champollion, Génies-gardiens dans la tombe de Ramsès III. BnF, département des manuscrits, NAF 20307, f° 179.
 

À Louxor, en mai 1829, Jean-François Champollion réalise ce dessin à la lueur des torches alors qu’il découvre la tombe de Ramsès III.  Durant la visite, l’égyptologue prend de nombreuses notes sur les inscriptions et les décors aux couleurs vives des différentes salles. Sur ce manuscrit sont reproduites certaines divinités qui l’intriguent : des génies-gardiens hybrides que l’on trouve fréquemment dans un contexte funéraire. Le premier, tenant un couteau, arbore une tête de crocodile, le deuxième se caractérise par une tortue entière à la place du visage et le troisième, interpellant par sa frontalité, présente une tête de bovidé.

Ces notes témoignent de l’insatiable curiosité du savant lors de son voyage en Égypte. En août 1828, Jean-François Champollion et l’égyptologue pisan Ippolito Rosellini traversent la Méditerranée à la tête d’une expédition franco-toscane qui comprend des dessinateurs talentueux comme Nestor L’Hôte et Salvador Cherubini.

Continuer la lecture de Archive : image du mois de juillet 2021. Crocodile, tortue et hiéroglyphes

Les Archives d’Antiquistes et d’Orientalistes à la BnF

La bibliothèque nationale de France conserve de nombreux papiers d’érudits, savants, collectionneurs… disséminés dans différents fonds et départements. Ce billet propose un premier tour d’horizon d’un référencement en cours dans les collections. Il se veut le premier d’une série publiée dans ce carnet, qui sera l’occasion de présenter de manière plus détaillée des fonds particuliers.

Ce travail doit permettre à terme un enrichissement des instruments de recherche publiés dans les catalogues de la BnF et une mise en relation avec d’autres fonds d’archives.

Continuer la lecture de Les Archives d’Antiquistes et d’Orientalistes à la BnF

L’archéologie photographiée: de la fouille à l’écriture de l’Histoire | Archaeology photographed – from digging to writing history

Cette année, le cycle de conférences dédiée à l’archéologie est pensé en lien avec la photographie et l’exposition de Josef Koudelka, Ruines qui se tient à la Bibliothèque nationale de France du 21 avril au 19 juillet 2020. Ce thème permet à l’artiste de dialoguer avec Alain Schnapp, auteur de Ruines : essai de perspective comparée (2015) et d’une série de conférences Musée du Louvre / ENS « Une histoire universelle des ruines » en 2014.
Depuis 30 ans, Josef Koudelka photographie des sites archéologiques du bassin méditerranéen dont certains ont disparu. D’un autre point de vue, la photographie est devenue un partenaire indispensable des fouilles, accompagnant l’archéologue depuis le repérage du site, la documentation du travail de terrain, la révélation d’éléments invisibles à l’œil nu jusqu’à la publication des vues des zones explorées et détruites au courant de la fouille. Au cours de six conférences, des chercheurs et des archéologues témoignent de la pratique photographique sur le terrain et mettent en évidence ce qu’elle apporte à la reconstitution historique.

Continuer la lecture de L’archéologie photographiée: de la fouille à l’écriture de l’Histoire | Archaeology photographed – from digging to writing history