Atelier doctoral: les textes funéraires égyptiens du Nouvel Empire à la Troisième Période intermédiaire

Le mercredi 5 juin 2024 seront présentés des travaux en cours sur les livres funéraires égyptiens conservés dans les collections du département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France.

L’étude, initiée par un atelier doctoral en février 2023 à l’IFAO au Caire (Égypte), à partir des numérisations disponibles sur Gallica des papyrus de la BnF, prend place dans le cadre du programme recherche “Transmission des textes funéraires et pratiques rituelles en Égypte ancienne au Ier millénaire av. n.è. : continuités et changements de la Troisième Période intermédiaire à la Basse Époque” (IFAO / Université de Lausanne / Université de Bâle / BnF).

Cet atelier doctoral se poursuit en juin 2024 par deux journées d’examen des originaux au Département des Manuscrits, à la BnF, précédant la restitution du 5 juin.

Y seront également exposées la lecture spatialisée proposée par Emil Joubert dans le cadre de sa thèse de doctorat soutenue en 2024 et les recherches de Chloé Ragazzoli et Filippo Ronconi (EHESS) autour des supports de l’écrit et construction du texte.

5 juin 2024 (INHA, salle Peiresc)

Les textes funéraires du Nouvel Empire à la Troisième Période intermédiaire : transmission et évolution

Avec la participation de Susanne Bickel, Vanessa Desclaux, Giuseppina Lenzo, Florence Mauric-Barberio, Chloé Ragazzoli

9h00-9h30 Accueil et introduction. Vanessa Desclaux (BnF, Paris) et Giuseppina Lenzo (Université de Lausanne)

Continuer la lecture de Atelier doctoral: les textes funéraires égyptiens du Nouvel Empire à la Troisième Période intermédiaire

Cléopâtre reine galante

Archive : Image du mois d’avril 2024

Cléopâtre, Jeu des reynes renommées, jeu de cartes, gravure à l’eau forte, aquarellée, 1644 (BnF, département des Estampes et de la photographie, RESERVE KH-34 (B, 26)-BOITE ECU)

Cléopâtre apparaît ici sur le jeu de cartes « des reynes renommées » créé en 1644 et destiné à l’édification du jeune roi Louis XIV.

La gravure de la vignette la représente éplorée, un bras tendu dans un geste dramatique et l’autre appuyé sur le tombeau de Marc-Antoine. Un serpent est visible sur sa poitrine à demi-nue : c’est la fameuse scène de son suicide décrite par les auteurs classiques, qui eut lieu en 30 avant J.-C. Le tombeau à entablement de son amant Marc-Antoine, dont on reconnaît le profil entouré de lauriers, est  surmonté d’une pyramide, illustrant le destin de cette reine à la croisée des mondes romain et égyptien.

Continuer la lecture de Cléopâtre reine galante