Conférence en ligne mercredi 7 avril 18h30: Naviguer à Amathonte : archéologie d’une ville portuaire de Chypre

7 avril à 18h30: conférence: ”Naviguer à Amathonte : archéologie d’une ville portuaire de Chypre” par Anna Cannavò, chercheuse à Histoire et Sources des Mondes antiques – UMR 5189 (HiSoMA, CNRS).

La conférence reste en ligne sur la chaîne YouTube de la BnF

Découvrez comment l’Histoire s’élabore au fil des fouilles, de l’étude des objets ou des textes à travers la rencontre avec ceux qui l’enrichissent chaque jour par leurs recherches. Ce nouveau rendez-vous est consacré à l’actualité de la recherche autour de l’archéologie des ports.

vue aérienne d’Amathonte par P. Aupert, Ecole Française d’Athènes – EFA

Amathonte est un site côtier de Chypre, habité entre le début du Ier millénaire av. J.-C. et la fin de l’époque tardo-antique (VIIe s.). Son réseau commercial, ses activités militaires, sa position elle-même impliquent une relation à la mer intense et variée. Les archéologues s’efforcent d’identifier et d’étudier les monuments et les espaces ayant servi à structurer cette relation, mais aussi le rôle joué par la mer et la navigation dans l’imaginaire artistique et religieux des habitants de la ville. Une mission française (sous l’égide de l’École française d’Athènes et du Ministère des Affaires étrangères, en collaboration avec le Département des Antiquités de Chypre), active depuis 1975, a fouillé un port construit, aujourd’hui submergé, mais a également étudié l’évolution de la ligne de rivage et les espaces de frontière entre la ville et la mer. Des petits bateaux en terre cuite, retrouvés en grand nombre dans des tombes et des sanctuaires, ajoutent une dimension symbolique à l’acte de la navigation. 

Cycle de conférences : « L’archéologie des ports: de la fouille à l’écriture de l’Histoire » – les mercredis, à 18h30, diffusion en ligne sur la chaîne YouTube de la BnF. En savoir plus : notre programme.

Bibliographie

télécharger notre bibliographie

Sicle en argent de Pyrwos (ca. 385 av.n.è.), Amathonte, MMA, M 1836 (25-28-10) < 25  >, sur Gallica 

Les liens vers les objets de la BnF cités dans cette conférence:

  • La tablette d’Idalion, la plus longue inscription connue en en caractères syllabiques chypriotes, Département des Monnaies, médailles et et antiques, n° d’inventaire: Bronze.2297
  • La tablette provenant probablement d’Amathonte comportant une inscription en syllabaire étéochypriote, Département des Monnaies, médailles et et antiques, n° d’inventaire: inv.54.ao.1
  • Une monnaie d’Amathonte, sicle en argent chypriote du roi Pyrwos (c. 385 avant notre ère), inscrite de caractères chypriotes, Département des Monnaies, médailles et et antiques, n° d’inventaire: M 1836 (25-28-10) < 25  >
Modèle de bateau chrypriote archaïque, 600-500 av.n.è, BM 1894,1101.517 © Trustees of the British Museum

Image mise en avant de cette annonce: Modèle de bateau chrypriote archaïque, 750-500 av.n.è, BM 1894,1101.182 © Trustees of the British Museum

Archive : image du mois d’avril 2021. Ostie, complexe portuaire antique de Rome

Cette monnaie montre au droit une tête laurée de Néron (37-68 ap. J.-C.) à droite et au revers une vue synthétique mais très évocatrice de Portus. Le port maritime de Rome apparaît sous la forme d’un bassin encadré à gauche par une structure à colonnades de forme circulaire et à droite par une jetée sur piles. A l’entrée se tient une statue monumentale de Neptune avec son trident sur un piédestal. A l’intérieur mouillent onze embarcations de tailles et formes diverses. En-dessous, la statue d’une divinité nue accoudée sur un dauphin et tenant un gouvernail représente soit le dieu du Port, soit la personnification du Tibre.

Ce sesterce de Néron frappé à Rome en 64 ap. J.-C. commémore l’achèvement de la construction de Portus, commencée en 42 ap. J.-C. sous Claude (10-54 ap. J.-C.). Il appartient à une émission de sesterces frappés dans les deux principaux ateliers monétaires impériaux de l’époque, Rome et Lyon. Le département des Monnaies, médailles et antiques conserve plusieurs exemplaires qui témoignent de l’importance de l’événement : Rome, est enfin dotée d’un port commercial monumental. Situé au nord de l’embouchure du Tibre, sur le territoire d’Ostie, cette infrastructure connecte à présent la capitale de l’Empire au reste du monde méditerranéen, notamment pour mieux assurer son approvisionnement. Jusqu’alors Rome ne bénéficiait que du port d’Ostie, à 35 km à l’embouchure du Tibre ainsi que du port de Pouzzoles, à 235 km au sud.

Continuer la lecture de Archive : image du mois d’avril 2021. Ostie, complexe portuaire antique de Rome