La Bataille de Qadech

Archive: image du mois de juin 2020

juin 2020: La Bataille de Qadech

Disque microsillon, La Bataille de Qadech, trad. S. Sauneron ; ill. musicale de G. Bernard ; Jean Deschamps, Jean d’Yd, interpr., 1955, Département de l’Audiovisuel, C-21486

Parmi les nombreux documents disponibles dans Gallica, on trouve notamment des extraits de vinyles comme celui de 1955, une lecture de la bataille de Qadech, dite aussi « le poème de Pentaour ». Cet enregistrement au ton lyrique et solennel fait référence à la grande bataille qui opposa le pharaon Ramsès II à ses adversaires hittites vers 1300 avant J.-C. à Qadech, en Syrie actuelle.

Continuer la lecture de La Bataille de Qadech

Conférence en ligne – Les trésors de la BnF en direct: le Livre des Morts égyptien de Padiamonnebnésouttawy

La BnF s’invite dans votre salon ! En direct et en vidéo, nos spécialistes vous présentent un document coup de cœur de nos collections.

Présentation à revoir sur la page Facebook de la BnF.

Rendez-vous le mardi 28 mai à 18h, avec Vanessa Desclaux, chargée de la collection des manuscrits Égypte antique et Proche-Orient chrétien de la Bibliothèque nationale de France (BnF) pour une présentation du Livre pour sortir au jour (ou Livre des Morts) sur papyrus de Padiamonnebnésouttaouy (Égyptien 1-19) .

Ce papyrus, d’époque ptolémaïque (332-30 avant notre ère), contient des passages de 38 des chapitres ou formules utiles au défunt pour franchir les étapes de la mort. Ce périple doit conduire le mort jusqu’à son jugement et à sa seconde naissance dans l’Au-delà. En plus de son intérêt comme livre funéraire, ce papyrus a une histoire particulière. Reproduit dans la Description de l’Égypte, il fut acheté à Thèbes par l’ingénieur géographe Pierre Simonel, membre de l’Expédition d’Égypte. Il est également connu sous le nom de « Papyrus Cadet » du nom de son ancien possesseur et premier éditeur Jean-Marcel Cadet (1751-1835).

Ressources

à la BnF

éditions historiques

  • J.-M. Cadet, Copie figurée d’un rouleau de papyrus trouvé à Thèbes, dans un tombeau des rois, Paris, 1805 en ligne sur Gallica.
  • A. Lenoir, Explication d’un manuscrit égyptien, Paris, 1816 en ligne sur archive.org.
  • E. de Rougé, « Étude sur le rituel funéraire des anciens Égyptiens », Œuvres diverses 3, Paris, 1910, p. 369-464 en ligne sur Gallica.

études sur le Livre pour sortir au jour

Les monnaies de bronze des rois ptolémaïques d’Égypte intègrent le portail PCO

Fondé sur le catalogue de Catharine Lorber, Coins of the Ptolemaic Empire dont le premier tome a été publié en 2018 (de Ptolémée I à Ptolémée IV), le portail Ptolemaic Coins Online (PCO), élaboré par l’American Numismatic Society, a pour but de rassembler les principales collections de monnaies des rois Lagides, souverains hellénistiques d’Égypte.

Après les monnaies d’or et d’argent en juillet 2019, ce sont à présent 626 monnaies de bronze du IVe et du IIIe siècle qui intègrent PCO1 , portant ainsi le total des monnaies de la Bibliothèque nationale de France à 1283 sur les près de 2600 exemplaires ptolémaïques de la collection du département des Monnaies, médailles et antiques.

Ptolemaic Coins Online (PCO)

Continuer la lecture de Les monnaies de bronze des rois ptolémaïques d’Égypte intègrent le portail PCO

  1. Nous remercions Thomas Faucher pour son aide []

Conférence en ligne – Les trésors de la BnF en direct: le Cabinet des Médailles

La BnF s’invite dans votre salon ! En direct et en vidéo, nos spécialistes vous présentent un document coup de cœur de nos collections.

Présentation à revoir sur la page Facebook de la BnF.

Rendez-vous le mardi 19 mai à 11h30, avec Frédérique Duyrat, directrice du département des Monnaies, Médailles et Antiques de la Bibliothèque nationale de France (BnF) pour une promenade dans les collections du Cabinet des Médailles de la BnF.

Camée représentant Alexandre le Grand, par Pyrgotélès vers 325 av. n.è., calcédoine et or émaillé, H. 3.2 cm, l. 3 cm, département des Monnaies, médailles et antiques, Camée.222

Le département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France continue d’être appelé familièrement “Cabinet des médailles”. Y sont conservées des médailles, des monnaies et une remarquable collection d’antiquités et d’objets d’art, ainsi que le décor original du Cabinet du XVIIIe siècle. Frédérique Duyrat vous propose de traverser ces collections avec une sélection d’œuvres qui vous feront rencontrer François Boucher, peintre du XVIIIe siècle, Clio, muse de l’Histoire, Louis XIV, Alexandre le Grand, les déesses Athéna et Astarté, la nymphe Thétis et le roi mythique Pélée.

Ressources

Présentation:

Pour aller plus loin:

En complément à la conférence, lisez l’article consacré à la peinture représentant Clio.

La Clio de François Boucher du Cabinet des médailles de la BnF

Alabastres royaux d’époque achéménide

Suite à la domination de l’Égypte par les Achéménides aux 6e-4e siècles av. J.-C. (sous la 27e dynastie perse, puis pendant la 31e dans la chronologie pharaonique), une forme de vase de prototype égyptien devient particulièrement prisée à travers l’Empire perse s’étendant de l’Indus à la mer Égée et la première cataracte du Nil (Fig. 1). Désigné sous l’appellation « alabastre »1 et bien répandu en Égypte et au Proche-Orient aux époques pré-perses, ce type de récipient constitue l’un des symboles les plus connus du luxe de la cour achéménide. L’apanage de la Couronne, la production et la diffusion à grande échelle de ces vases égypto-perses témoignent de l’importance de l’Égypte dans la composition du pouvoir politico-économique perse.

Fig. 1 – Carte de l’Empire achéménide et la répartition des alabastres à inscription royale, (© Sépideh Qahéri, fond de carte d’après Achemenet)

Continuer la lecture de Alabastres royaux d’époque achéménide

  1. Pour ce type de vaisselle et son appellation (alabastre ; alabastron­, alabastra), voir G. Pierrat-Bonnefois, « L’alabastre, un vase à parfum d’origine égyptienne ? », Dossiers d’Archéologie 337, 2010, p. 34-38 ; A. Squitieri, Stone Vessels in the Near East during the Iron Age and the Persian Period (c. 1200-330 BCE) (Archaeopress Ancient Near Eastern Archaeology 2), Oxford, 2017, p. 82-83. []

Le plus ancien recueil des dialogues de Platon

Archive: image du mois mai 2020

Mai 2020: Le plus ancien recueil des dialogues de Platon

République, livre VII (514a-515d), début du mythe de la caverne, Grec 1807, f. 73

Les dialogues de Platon, écrits au IVe siècle avant notre ère, nous sont transmis, de façon très fragmentaire, par une centaine de papyrus antiques, mais c’est par l’intermédiaire de Byzance que nous sont parvenus les dialogues complets. Le plus ancien recueil et le plus célèbre est conservé à la Bibliothèque nationale de France sous la cote Grec 1807.

Continuer la lecture de Le plus ancien recueil des dialogues de Platon

Conférence en ligne – Les trésors de la BnF en direct: l’Eukratideion

La BnF s’invite dans votre salon! En direct et en vidéo, nos spécialistes vous présentent un document coup de cœur de nos collections.

Présentation à revoir sur la page Facebook de la BnF.

Le prochaine rendez-vous est le mardi 5 mai à 11h30, avec Julien Olivier, chargé de collection au département des Monnaies, Médailles et Antiques de la Bibliothèque nationale de France (BnF). Il présentera l’Eukratideion, la plus lourde monnaie d’or connue pour toute l’Antiquité.

[Monnaie : 20 statères, dit « Eukratideion », or, atelier incertain, Bactriane, Eucratide I], dpt des MMA, E 3605

Outre son format hors norme, cet objet est un témoin spectaculaire du règne des rois gréco-macédoniens de Bactriane, cette région d’Asie centrale située aux confins de l’Ouzbékistan, du Tadjikistan et de l’Afghanistan conquise par Alexandre le Grand. Dès sa découverte au milieu du XIXe siècle, l’Eukratideion a suscité les convoitises et son histoire est émaillée de rixes, de dissimulations et de coups de bluff…

Ressources

Nouvelle numérisation disponible sur Gallica et petite introduction dans ce billet :

L’Eukratideion : une « monstruosité numismatique »