Projet de Polices des Inscriptions Monétaires : le cas des monnaies ibériques et carthaginoises

Dans le cadre du projet PIM (Police de caractère pour les Inscriptions Monétaires) mené par la Bibliothèque nationale de France sous la direction de Florence Codine, est envisagée la création de différents alphabets à partir des lettres rencontrées dans les légendes monétaires, afin de donner à leur description plus de précisions. A été considéré parmi l’ensemble des monnaies disponibles au département des Monnaies, médailles et antiques (MMA) l’ensemble des monnaies ibériques et puniques dont les caractères spécifiques nécessitaient la création de polices propres.

Continuer la lecture de Projet de Polices des Inscriptions Monétaires : le cas des monnaies ibériques et carthaginoises

Conférence : Trésors de Richelieu, l’amphore du « Peintre d’Amasis »

Amphore du peintre d’Amasis (BnF, MMA, De Ridder.222 ; Luynes.678 (Inv.116))

Dans le cadre du cycle de conférences « Trésors de Richelieu », Cécile Colonna (INHA), Louise Détrez (BnF) et Marie-Christine Villanueva-Puig (CNRS) présenteront L’ « amphore de Paris » du Peintre d’Amasis le 10 avril 2018 de 18h15 à 19h30 à l’auditorium de la Galerie Colbert (INHA, 2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs
75002 Paris).

C’est pourvu d’un couvercle qui lui est en réalité étranger que l’un des plus beaux vase issus du quartier des potiers d’Athènes est acquis – fort cher – par le duc de Luynes à la vente du cabinet du chevalier Durand en 1836. Après avoir orné deux des plus belles collections privées d’antiques formées au XIXe siècle, cette petite amphore rebondie rejoint le fonds de la Bibliothèque à la faveur du fabuleux don de sa collection par Luynes en 1862. Signée par deux fois de son potier virtuose, Amasis, elle reçoit d’un peintre non moins talentueux demeuré anonyme (et baptisé par convention « Peintre d’Amasis » en raison de l’exclusivité de sa collaboration avec ce céramiste) un décor à la fois contrasté et innovant servi par sa manière élégante alliant monumentalité et minutie.

Pour en savoir plus sur cette conférence et le cycle « Trésors de Richelieu »

L’événement Facebook

Exposition : High on Luxury, Lost Treasures from the Roman Empire

Annonce de l’exposition « High on Luxury » sur les façades de la Ny Carlsberg Glyptotek à Copenhague

Après plusieurs étapes aux États-Unis (Los Angeles, San Francisco, Houston) et à Arles, le trésor de Berthouville s’expose du 14 mars au 2 septembre 2018 à la Ny Carlsberg Glyptotek de Copenhague.

Continuer la lecture de Exposition : High on Luxury, Lost Treasures from the Roman Empire

Mars 2018 : Ovide

Archives : image du mois

Mars 2018 Métamorphoses d’Ovide

Thésée et Ariane devant le Labyrinthe. gravure du XVIe siècle. BnF, Gallica, Département des Estampes et photographie, 4-SB-2

Dans la continuité des festivités autour du  poète latin Ovide, mort il y a 2000 ans, plongeons dans l’un des nombreux recueils d’estampes de la Renaissance illustrant ses Métamorphoses conservés à la BnF. Celui-ci, daté de 1563, est l’œuvre de l’imprimeur Sigmund Feyerabend et comporte 178 gravures sur bois de Virgil Solis ; des légendes en latin et en allemand accompagnent chaque image entourée d’un cadre aux motifs végétaux et animaliers élaborés.

Parmi les nombreux épisodes mythologiques est évoqué celui de la légende du Minotaure (Livre VIII) : le héros Thésée demande l’aide d’Ariane, fille du roi Minos pour pouvoir retrouver son chemin dans le Labyrinthe. Celui-ci, en arrière-plan, adopte une forme circulaire, selon une iconographie déjà présente sur des monnaies antiques, avec le Minotaure en son centre.

Pour en savoir plus :

Consulter le billet de blog Gallica sur la réception des Métamorphoses.

Suivre le Festival Européen Latin Grec, 22-25 mars 2018 : avec un programme varié autour notamment de lectures publiques participatives des Métamorphoses d’Ovide et de conférences à l’ENS Lyon. Voir le site pour le programme détaillé des manifestations.