L’enseignement de l’archéologie au 19e siècle : Aubin-Louis Millin à la Bibliothèque nationale

En 1795, le savant naturaliste Aubin-Louis Millin (1759-1818) succède à l’abbé Jean-Jacques Barthélémy (1716-1795) à la charge de « garde des médailles du Cabinet des médailles »1. Cette année a également été décidée la création d’un Muséum des Antiques, dont la fondation entraîne la création d’un poste de conservateur ayant la charge de mettre en valeur les collections du département et de donner des leçons sur ces objets et les thématiques qu’ils mobilisent.

Portrait d’Aubin-Louis Millin, membre de l’Institut. RMN-Grand Palais (musée des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau)

Continuer la lecture de L’enseignement de l’archéologie au 19e siècle : Aubin-Louis Millin à la Bibliothèque nationale

  1. Cette étude est issue d’une thèse de doctorat, en cours de publication : Élise Lehoux, « La mise en images, en livres et en savoirs de la mythologie classique : France Allemagne (1720-1850) », sous la direction de François Lissarrague, École des Hautes Études en Sciences Sociales, 2015, 2 vol. []

Don des lettres de l’helléniste Jean Hatzfeld au département des Manuscrits

Jean Hatzfeld à Salonique, 1917-1918, cl. fourni par Sylvie et Michel Dreyfus et publié avec leur aimable autorisation

Grâce à la générosité de ses enfants et petits-enfants, le département des Manuscrits a reçu en don en 2017 la correspondance de l’helléniste Jean Hatzfeld (1880-1947), dont les ouvrages, publiés entre 1919 et 1945, restent des références incontournables pour les études grecques. Le fonds est en cours d’inventaire sur le catalogue des archives et manuscrits de la BnF, en espérant qu’il saura susciter l’intérêt des hellénistes, historiens du monde universitaire ou de l’armée d’Orient.

Continuer la lecture de Don des lettres de l’helléniste Jean Hatzfeld au département des Manuscrits