Archives de catégorie : ressources électroniques

Lire un papyrus égyptien au XXIe siècle : édition numérique du papyrus Prisse (1800 av. è. c.)

Aujourd’hui conservé à la Bibliothèque nationale de France, le papyrus Prisse est l’un des plus anciens manuscrits littéraires connus. Produit à l’aube du deuxième millénaire avant notre ère, c’est un rouleau de plus de 7 mètres de long sur 15 cm de haut. Le papyrus est un recueil d’enseignements, une sorte de bibliothèque en réduction. Malgré la mise en scène de personnages historiques d’un passé ancien et prestigieux – des vizirs de l’Ancien Empire, au temps des pyramides – le rouleau et ses textes datent du Moyen Empire (1640-2063 av. è. c.) et plus précisément de la 12e dynastie (1781-1991 av. è. c.), au temps des Sésostris. C’est l’époque d’épanouissement de la littérature égyptienne, qui explore les valeurs et la vision du monde des membres de l’élite, proches du pouvoir.

Visionneuse en ligne du papyrus permettant de suivre la traduction sur le document original, avec possibilité d’afficher/ne pas afficher la transcription en hiéroglyphes et la translittération.

Le programme de recherche ÉCRITURES mène une réflexion sur tous les éléments de signification, qui contribuent au sens d’un manuscrit, au-delà du seul message linguistique : de la philologie traditionnelle aux humanités numériques, en passant par l’interprétation à haute voix, quels sont les moyens à notre disposition pour donner au lecteur moderne une expérience du manuscrit ancien qui soit au plus proche de ce qu’elle pouvait être pour le scribe antique ?

Continuer la lecture de Lire un papyrus égyptien au XXIe siècle : édition numérique du papyrus Prisse (1800 av. è. c.)

Antiquité, Archéologie et introduction à l’Histoire de la monnaie: les cours publics de la BnF en ligne

L’enseignement de l’archéologie sur collections à la Bibliothèque nationale de France est une histoire qui remonte aux origines de la fondation du Muséum des Antiques aux lendemains de la Révolution française. Avec la réouverture du musée et du site Richelieu rénovés, la Bibliothèque a instauré une nouvelle série de cours publics dédiés à l’archéologie et à l’histoire de la monnaie, accessibles à tous gratuitement, sur place en présence des œuvres, en streaming et archivés en ligne.

Avant de découvrir très prochainement la programmation de la deuxième saison 2023-2024, retrouvez sur YouTube et la médiathèque de la BnF ces séances, occasion d’une rencontre privilégiée avec les collections.

L’archéologie à la BnF, une histoire ancienne

Les premières collections d’objets archéologiques sont acquises au début du 18e siècle. Peu à peu le Cabinet du roi devient le centre de l’étude de l’archéologie, discipline toute nouvelle. Documents d’archives, dessins, manuscrits et publications, comme les ouvrages de Montfaucon ou du comte de Caylus éclairent l’histoire de ces collections anciennes, entrées avant les premiers inventaires.

Continuer la lecture de Antiquité, Archéologie et introduction à l’Histoire de la monnaie: les cours publics de la BnF en ligne

Séminaire/webinaire (26 mai, 15h) : Greek Coinage Online, An Introduction to the ARCH Portal

Webinaire/séminaire en ligne et en personne à la Salle des conférences, Bibliothèque nationale de France, 5 rue Vivienne, 75002 Paris, 26 mai 2023, 15h-18h (Paris), 14h-17h (Londres), 9h-12h (New York).

Pour obtenir le lien Zoom, veuillez envoyer un courriel à OnlineGreekCoinage@gmail.com

Ces dernières années, la présence de monnaies antiques sur le web a été transformée par la création de typologies en ligne, conçues pour catégoriser et cataloguer les monnaies du monde gréco-romain. De nombreux utilisateurs sont désormais familiarisés avec les ressources consacrées au monnayage romain1. Jusqu’à récemment, le monde grec était plus fragmenté.

En septembre 2022, le portail ARCH a été lancé dans le but de remédier à cette situation. Il permet d’accéder à la diversité des monnayages grecs grâce à une recherche simple (iconographie, métal, atelier, région, autorité, etc.).  Grâce à un seul outil, les recherches dans un groupe de corpus régionaux de monnaies “grecques” conçus et publiés séparément sont désormais unifiées. Ce webinaire/séminaire est conçu pour présenter à la fois le portail ARCH et les corpus qu’il agrège. Que contient-il ? Comment est-il organisé ? Quels résultats puis-je attendre ? Comment puis-je contribuer ? L’objectif de ce séminaire est de répondre à toutes ces questions et à bien d’autres encore. Les participants sont invités à se joindre à nous pour les sections qui leur semblent les plus pertinentes, en personne ou en ligne.

https://tinyurl.com/ARCHprojectwebinar

Continuer la lecture de Séminaire/webinaire (26 mai, 15h) : Greek Coinage Online, An Introduction to the ARCH Portal

  1. Telles que CRRO, OCRE et RPC Online []

Seminar/webinar (26 May): Greek Coinage Online. An Introduction to the ARCH Portal

Online and in-person webinar/seminar at the Salle des conférences, Bibliothèque nationale de France, 5 rue Vivienne, 75002 Paris, 26 May 2023, 3-6pm (Paris), 2-5pm (London), 9am-12pm (New York)

For Zoom link please email: OnlineGreekCoinage@gmail.com

In recent years, the presence of ancient coinage on the worldwide web has been transformed by the creation of online typologies, designed to categorise the myriad coinages of the Greaco-Roman world. Many users are now familiar with resources devoted to Roman coinage1. Until recently, the Greek world was more fragmented.

In September 2022 the ARCH Portal was launched in an aim to change that. It provides an access to the diversity of Greek coinages through a simple research (iconography, metal, mint, region authority, etc.). Within a single tool, searches across a group of separately conceived and published regional corpora of ‘Greek’ coinage are now unified. This webinar/seminar is designed to introduce both the ARCH Portal and the individual corpora that underlie it. What is included? How is it organised? What results can I expect? How can I contribute? It is the aim of this seminar to answer all these questions and more. Participants are welcome to join us for those sections that seem most relevant to them, and they are welcome to join in person or online.

https://tinyurl.com/ARCHprojectwebinar

Continuer la lecture de Seminar/webinar (26 May): Greek Coinage Online. An Introduction to the ARCH Portal

  1. Such as CRRO, OCRE, and RPC Online []

L’aventure Champollion. Dans le secret des hiéroglyphes

Ce mardi 12 avril ouvre l’exposition “L’aventure Champollion. Dans le secret des hiéroglyphes” à la BnF-François Mitterrand, qui se tiendra jusqu’au 24 juillet 2022, à l’occasion du bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes. Le catalogue de l’exposition est déjà disponible.

Cette exposition donnera lieu à plusieurs événements :

Plusieurs ressources sont déjà disponibles en ligne :

  • Les essentiels Champollion pour prolonger l’exposition avec une série d’articles et d’interviews
  • une série de billets autour de Champollion et de la réception des hiéroglyphes dans les arts et la littérature sur le blog Gallica qui seront publiés le temps de l’exposition.

Enfin, d’autres échos autour des écritures anciennes ont lieu à la BnF, comme le cycle “Archéologie des écritures anciennes”

Pour le programme complet des manifestations et expositions en relation avec le bicentenaire et organisées en France et à l’étranger, voir la liste mise à jour régulièrement sur le site de la Société française d’égyptologie.

Nous reviendrons dans les semaines qui viennent plus longuement sur le parcours et le montage de cette exposition.

L’image en tête de billet fait partie des Papiers Champollion, NAF 20325, f. 105, conservés au département des manuscrits de la BnF.

Citer ce billet : Antiquité BnF, "L’aventure Champollion. Dans le secret des hiéroglyphes", in L’Antiquité à la BnF, 14/04/2022, https://antiquitebnf.hypotheses.org/15049, [consulté le 21/02/2024].

Les monnaies impériales romaines de la BnF intègrent le portail Online Coins of the Roman Empire (OCRE)

Après CRRO – site consacré au numéraire de la République romaine – en décembre 2017, la BnF intègre aujourd’hui un autre portail numérique thématique élaboré par l’American Numismatic Society (ANS) de New York :

Online Coins of the Roman Empire (OCRE)

8114 monnaies impériales romaines de la BnF, disponibles en ligne dans le Catalogue général et Gallica  grâce au programme de numérisation des fonds numismatiques, réalisé ces dernières années sont à présent consultables à travers OCRE. Elles correspondent aux émissions allant du début du pouvoir personnel d’Octave/Auguste à la fin du règne de Trajan, (29 av. J.-C. à 117 ap. J.-C.) ainsi qu’au règne de Carus et Carin suivi de la Dyarchie (de 282 à 293 ap. J.-C.).

Continuer la lecture de Les monnaies impériales romaines de la BnF intègrent le portail Online Coins of the Roman Empire (OCRE)

Polices pour les inscriptions monétaires : Transcription typographique des monnaies antiques

Le projet de recherche Police pour les Inscriptions Monétaires (PIM) a pour objectif la création d’outils adaptés pour retranscrire les informations contenues dans les inscriptions monétaires, au-delà de leur contenu sémantique. Les informations textuelles et les caractéristiques graphiques présentes sur une monnaie peuvent fournir de nombreuses informations concernant son origine et la société dans laquelle elle a été frappée1. Mais jusqu’à aujourd’hui, aucune fonte numérique2  ne pouvait retranscrire à la fois intégralement et fidèlement les inscriptions monétaires. C’est à partir de ce constat que le projet a été initié en 2013 par Florence Codine, alors conservatrice en charge des monnaies mérovingiennes à la Bibliothèque nationale de France (BnF), et est actuellement supervisé par Frédérique Duyrat, directrice du département des monnaies, médailles, et antiques à la BnF.

Ce billet vise d’abord à retracer la genèse du projet ainsi que les grandes étapes depuis l’annotation des monnaies de la BnF jusqu’à la réalisation des fontes. Ensuite seront présentées les différentes fontes réalisées.

Continuer la lecture de Polices pour les inscriptions monétaires : Transcription typographique des monnaies antiques

  1. Voir à ce sujet l’article fondateur de Codine-Trécourt, Florence et Sarah, Guillaume (2012). “Du plomb au pixel. Transcrire les légendes des monnaies du haut Moyen Âge.” In: Revue numismatique 168, pp. 261–277. []
  2. Le terme « police » désignait à l’époque du plomb le nombre de signes contenus dans un caractère typographique, à une taille donnée. Il est utilisé aujourd’hui de manière générique pour désigner un caractère typographique. Nous préférerons employer ici le terme “fonte numérique” ou “fonte” pour désigner le fichier informatique qui regroupe à la fois les représentations des glyphes, leur encodage et les valeurs d’espacement. []

L’agenda de l’Antiquité 2021-2022

Pour cette rentrée 2021-2022, nous vous proposons des ressources en ligne ainsi qu’une sélection de conférences et d’expositions en cours ou à venir, en France et à l’étranger. L’année 2022 sera marquée notamment par le bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes par Jean-François Champollion qui donnera lieu à de nombreux événements. Bonne lecture et bonnes découvertes !

Conférences disponibles en ligne

Présentations de collections de la BnF

Continuer la lecture de L’agenda de l’Antiquité 2021-2022

Les monnaies britonniques de la BnF intègrent le portail Iron Age Coins in Britain (IACB)

134 monnaies britonniques (nom donné aux peuples et royaumes celtiques antiques de l’île de Bretagne) conservées dans les médailliers du département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF, viennent d’intégrer le portail Iron Age Coins in Britain. Élaboré et hébergé par l’Université d’Oxford, ce site s’appuie sur le catalogue Ancient British Coins (ABC) qui a marqué une étape récente et importante dans la connaissance de ces monnayages insulaires. Cette initiative est l’occasion de mettre en lumière un numéraire par nature moins connu en France que les monnaies proprement gauloises qui peuvent, pour certaines d’entre elles, être mises en lien direct avec des protagonistes de la guerre des Gaules, tel Vercingétorix.

Iron Age Coins in Britain (IACB)

Continuer la lecture de Les monnaies britonniques de la BnF intègrent le portail Iron Age Coins in Britain (IACB)

L’Agenda de l’Antiquité 2020-2021

Pour cette rentrée 2020-2021, nous vous proposons des ressources en ligne ainsi qu’une sélection de conférences et d’expositions. Enfin, des bibliographies pour préparer les concours de l’enseignement sont également rassemblées en fin de ce billet.

Conférences et documentaires disponibles en ligne

  • Présentations de collections de la BnF en 2020
  • Cours du Collège de France en vidéo
  • Conférences de l’IFAO en ligne

Publications mises en ligne en 2020

Continuer la lecture de L’Agenda de l’Antiquité 2020-2021

Les trésors de monnaies grecques de la BnF intègrent le portail Coin Hoards

3034 monnaies grecques de la BnF provenant de 96 trésors référencés dans l’Inventory of Greek Coin Hoards (IGCH) intègrent le portail Coin Hoards (CH), élaboré par l’American Numismatic Society.

Coin Hoards (CH)

Les cabinets numismatiques – au rang desquels figure le département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF – sont depuis longtemps le lieu privilégié des études consacrées aux monnaies anciennes. Les collections qui y sont conservées ont pour vocation de rassembler la variété des monnayages émis depuis l’Antiquité jusqu’aux périodes les plus modernes. Malgré tout une part conséquente des fonds provient plus ou moins directement de trouvailles archéologiques anciennes, fortuites ou non.

Citons à la volée le trésor d’Athènes 1788 (IGCH 2), représenté à la BnF par 26 didrachmes dit wappenmünzen, le premier monnayage d’Athènes avant l’apparition des fameuses chouettes à la fin du VIe siècle av. J.-C ; ou encore le trésor de Lattakié 1759 (IGCH 1544), le tout premier dépôt monétaire ayant fait l’objet d’une publication scientifique, dès 1765. Enfin, il paraît impossible de ne pas évoquer le trésor d’Auriol 1867 (IGCH 2352), dont presque un quart des 2130 fractions d’argent archaïques de Massalia sont conservées à la BnF : un trésor dont la découverte constitue l’acte de naissance de l’étude des monnayages grecs du sud de la Gaule.

La numérisation de parts croissantes des collections de même que le développement d’outils et de référentiels communs à la discipline (Nomisma) offrent l’opportunité de rassembler à présent des objets qui peuvent être conservés en différents endroits pour recomposer en ligne des trésors monétaires dispersés il y a longtemps. C’est ce que permet à présent le portail Coin Hoards (CH), projection numérique de l’IGCH, publié en 1973.

Continuer la lecture de Les trésors de monnaies grecques de la BnF intègrent le portail Coin Hoards

Le plus ancien codex conservé avec sa reliure

Archive: image du mois d’août 2020

août 2020: Le plus ancien codex conservé avec sa reliure

Reliure du codex contenant les traités de Philon, département des Manuscrits, Supplément grec 1120, source: images.bnf.fr

Le Supplément Grec 1120 conservé au département des Manuscrits est le plus ancien livre, ou “codex”1, avec reliure connu. Les datations proposées oscillent du IIIe au Ve siècle2.

Le manuscrit contient 44 feuillets, composés en quatre cahiers de 10, 10, 12 et 12 feuillets sur papyrus. Les pages ont été montées sous un cadre en verre à la Bibliothèque pour en permettre la conservation et la manipulation, seul le dernier feuillet pris dans la reliure a été laissé en place. Le texte est inscrit sur deux colonnes avec 34 à 38 lignes par colonne.

Page et reliure en cuir avec languette et cordon du Supplément Grec 1120, photographies de la publication par Vincent Scheil en 1892

La reliure en portefeuille est formée d’une couverture en cuir avec une languette et un cordon pour la fermeture. Son acheteur et premier éditeur Vincent Scheil décrit aussi la présence d’une couture de cahiers réalisée à base d’une fibre végétale3.

Le livre consiste en la copie, parmi les plus anciennes conservées, de deux traités écrits en grec par l’exégète de la Bible, le philosophe juif hellénisé, Philon d’Alexandrie. Il s’agit de commentaires de passages de la Genèse, connus et publiés couramment sous les titres latins de Quis Rerum divinares Heres sit [L’héritier des biens divins. Sur Genèse XV, 1-18] et De Sacrificiis Abelis et Canis [Les sacrifices d’Abel et de Caïn. Sur Genèse IV, 2-4].

Supplément Grec 1120, f. 87, second traité de Philon (cliché de l’autrice)

Le choix de Philon de commenter la version grecque de la Bible (Septante) plutôt qu’une Bible en hébreu est souvent avancé pour expliquer l’influence de Philon sur les Pères de l’Église et la large diffusion de ses textes en milieu chrétien, comme ici.

La reliure était étoffée par un bourrage de papyri remployés d’un évangéliaire en grec. Les morceaux étudiés ont permis d’identifier plusieurs passages de l’Évangile de Luc et de l’Évangile de Matthieu, datés de la fin du IIe-IIIe siècles4. Ce dernier serait le plus ancien fragment de l’Évangile de Matthieu et de codex avec texte en deux colonnes connus5.

Ce manuscrit fut mis au jour en 1889 à Coptos (Haute-Égypte), siège d’un évêché6. Il a été retrouvé muré dans une niche. Il fut acquis par Vincent Scheil à Louqsor en 1891 qui en fit don à la Bibliothèque7.

Le site, toujours fouillé à l’heure actuelle, vient de donner lieu à la publication d’une base de données en ligne des objets en provenant et actuellement dispersés dans les collections à travers le monde.

Supplément Grec 1120, f. 3, détail du bas de page (cliché de l’autrice)

Pour aller plus loin

Citer ce billet : Vanessa Desclaux, "Le plus ancien codex conservé avec sa reliure", in L’Antiquité à la BnF, 01/08/2020, https://antiquitebnf.hypotheses.org/11614, [consulté le 21/02/2024].
  1. “ce terme désigne la forme du livre occidental depuis l’Antiquité, composé de cahiers reliés les uns aux autres. Le format du codex apparaît en 85 de notre ère, le mot lui-même au IIIe siècle. Le mot « livre » apparaît à la fin du XIe siècle”, source: classes.bnf.fr. []
  2. J. Van Haelst, Catalogue des papyrus littéraires juifs et chrétiens, 1976, n° 635. []
  3. V. Scheil, Deux traités de Philon Traités réédités, MMAF 9/2, Le Caire, 1892, p. iii. []
  4. voir J. Van Haelst, op. cit., n° 336 et 403, K. Aland, « Neue Neutestamentliche Papyri II », New Testament Studies 12, 1966, p. 193-210 en ligne, le site The New Testament Virtual Manuscript Room et T. Wasserman, « A Comparative Textual Analysis of 𝔓4 and 𝔓64+67 », TC: A Journal of Biblical Textual Criticism 15, 2010, p. 1-26  en ligne []
  5. K. Aland, « Neue Neutestamentliche Papyri II », New Testament Studies 12, 1966, p. 193-194 en ligne []
  6. Pour une histoire du site, L. Pantalacci, « Coptos, porte du désert Oriental », In : Le désert oriental d’Égypte durant la période gréco-romaine : bilans archéologiques, Paris : Collège de France, 2018 en ligne. []
  7. V. Scheil, “Archéologie”, Revue biblique 1/1, 1892, p. 113-117 en ligne. []

Les monnaies de Démétrios Poliorcète intègrent le portail AGCO

Les 126 monnaies d’or, d’argent et de bronze du diadoque Démétrios Poliorcète (337-283 av. J.-C.)  conservées à la BnF sont à présent accessibles sur le portail Antigonid Coins Online (AGCO).

Fondé sur le catalogue de E.T. Newell, The Coinages of Demetrius Poliorcetes (1927), la première section du portail AGCO, élaboré par l’American Numismatic Society, a pour but à terme de rassembler les principales collections de monnaies hellénistiques des rois Antigonides de Macédoine, depuis Démétrios Poliorcète jusqu’au règne de Persée, le dernier souverain de la dynastie, vaincu par les Romains en 168 av. J.-C.

Antigonid Coins Online (AGCO)

Continuer la lecture de Les monnaies de Démétrios Poliorcète intègrent le portail AGCO

Journées européennes de l’archéologie 19-21 juin 2020

Les 19-21 juin se sont tenues les Journées européennes de l’archéologie en version numérique via la plateforme Archeorama, dans le contexte particulier du confinement #CultureChezNous.

Reconstitutions en 3D, reportages, visites virtuelles ou événements, toutes les activités numériques vous sont proposées pour vous faire découvrir l’archéologie1

Le site permet ainsi encore aujourd’hui un tour d’horizon de ressources disponibles en ligne pour les partenaires de cette édition, les ressources pouvant émarger à plusieurs catégories:

  • offre numérique – application mobile (3 résultats)
  • offre numérique – collection numérique (44 résultats)
  • offre numérique – jeux (48 résultats)
  • offre numérique – live (15 résultats)
  • offre numérique – ressource à télécharger (21 résultats)
  • offre numérique – vidéo et podcast en ligne (190 résultats)
  • offre numérique – visite virtuelle (81 résultats)
  • offre numérique – autre (51 résultats)

Pour l’occasion, le compte Twitter de Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF et de ses partenaires, @GallicaBnF, avait concocté une sélection #Archeorama #JEA2020 en 18 tweets parmi les ressources numériques de la BnF. Retour sur ces journées enrichies de tous les liens:

Continuer la lecture de Journées européennes de l’archéologie 19-21 juin 2020

  1. extrait du site https://journees-archeologie.fr/. []

Conférence en ligne – Les trésors de la BnF en direct : La coupe d’Arcésilas

La BnF s’invite dans votre salon ! En direct et en vidéo, nos spécialistes vous présentent un document coup de cœur de nos collections.

Présentation à revoir sur la page Facebook de la BnF1

Rendez-vous le mardi 23 juin à 18h sur la page Facebook de la BnF avec Louise Detrez, conservateur du patrimoine, chargée de la collection céramique et verre au département des Monnaies, médailles et antiques pour une présentation de la coupe dite d’Arcésilas (De Ridder.189) .

Continuer la lecture de Conférence en ligne – Les trésors de la BnF en direct : La coupe d’Arcésilas

  1. Erratum dans la vidéo : 29:27 Une atmosphère oxydante est riche en oxygène. 37:37 La première publication de la coupe, par Giuseppe Micali, date de 1832. []