Archives de catégorie : recherches

Séminaire : La restauration de l’amphore pointue du Peintre d’Achille (18 novembre à 11h)

Le 18 novembre à 11h, Clara Bernard (musée du Louvre), Sarah Busschaert (C2RMF), Louise Détrez (BnF) et Marie-Christine Nollinger (restauratrice libérale) exposeront les enjeux et les acquis de la restauration fondamentale de l’amphore pointue du Peintre d’Achille (BnF, MMA, De Ridder.357) .

Séminaires du C2RMF, vendredi 18 novembre 2022, 11 heures, Auditorium Palissy et visioconférence
Inscription obligatoire pour venir à l’auditorium
Continuer la lecture de Séminaire : La restauration de l’amphore pointue du Peintre d’Achille (18 novembre à 11h)

Colloque : Jules César dans la culture de masse, construction d’une image de l’Antiquité à nos jours, Besançon, 20-21 octobre 2022

L’image que la publicité télévisuelle véhicule de César, depuis 1968 et la diffusion de la première annonce publicitaire sur les écrans français, sert de point de départ à la réflexion sur la place du dirigeant romain dans l’imaginaire récent. Pour atteindre ses objectifs commerciaux, la publicité télévisuelle exploite les stéréotypes de l’imaginaire collectif, sa cible de communication étant le grand public au sens le plus large qu’il soit. Elle s’emploie à exploiter des images et un langage les plus accessibles possible. Afin de limiter au maximum les incompréhensions, les publicitaires utilisent souvent ce qu’ils considèrent être le plus petit dénominateur culturel commun, une stratégie d’autant plus importante lorsqu’elle recourt à l’Histoire pour étayer son argumentaire, le risque que le public ne saisisse pas une référence historique pointue étant grand.

Jeudi 20 octobre

Présidence : François de Callataÿ

14h | Introduction Antonio Gonzales, directeur ISTA Besançon

14h10 | César et la publicité : reflet de notre vision contemporaine de César ? Claire Mercier, doctorante, ISTA, Université de Franche-Comté Besançon

Claire Mercier proposera en introduction de voir comment ce processus s’est appliqué au mythe de Jules César, et à quoi cette essentialisation publicitaire a réduit le grand dirigeant romain, puis, avant d’aborder l’image de César dans la culture de masse récente et afin de mieux la comprendre, les premières communications du colloque retraceront l’évolution de la figure de Jules César au fil du temps, de l’Antiquité aux années 1960.

Continuer la lecture de Colloque : Jules César dans la culture de masse, construction d’une image de l’Antiquité à nos jours, Besançon, 20-21 octobre 2022

L’or des rois de Bactriane : un programme d’analyse de la composition métallique des monnaies de la BnF

Le département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France (BnF) conserve une collection de plus de 1000 monnaies frappées par les rois hellénistiques de Bactriane, descendants des Grecs installés à la suite des conquêtes d’Alexandre le Grand en Asie centrale1. Après une brève période de domination des Séleucides (fin du IVe-milieu du IIIe siècle), la région s’érige en royaume indépendant sous l’impulsion de souverains qui frappèrent durant un peu plus d’un siècle des monnaies de bronze, d’argent et d’or selon les canons alors en vigueur dans le reste du monde grec.
Parmi ces pièces figure à la BnF une série d’or forte de 22 monnaies : 8 pour les rois séleucides (Antiochos Ier Sôter et Antiochos II Théos), 10 pour ceux de Bactriane (Diodote, Euthydème Ier, Eucratides Ier) et 4 monnaies considérées comme des faux modernes. L’obtention d’un financement auprès du British Institute of Persian Studies a permis de mener sur ces objets un programme d’analyses élémentaires en partenariat avec le laboratoire IRAMAT-CEB (UMR 7065, CNRS-Université d’Orléans) afin de déterminer la composition de l’or monnayé dans l’Extrême-Orient grec.
Ce programme, porté par Simon Glenn de l’Ashmolean Museum , a été réalisé en collaboration avec Julien Olivier de la BnF et Maryse Blet-Lemarquand du CNRS.

Continuer la lecture de L’or des rois de Bactriane : un programme d’analyse de la composition métallique des monnaies de la BnF

  1. Région antique aujourd’hui partagée principalement entre l’Afghanistan, le Tadjikistan et le Pakistan []

L’Agenda de l’Antiquité 2022-2023

En cette rentrée 2022, nous vous proposons des ressources en ligne ainsi qu’une sélection de conférences et d’expositions en cours ou à venir, en France et à l’étranger. L’Antiquité sera mise à l’honneur en particulier à travers la réouverture en septembre de la BnF-Richelieu à Paris et de son musée, tandis que le bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes par Jean-François Champollion se poursuit avec de nombreux événements prévus jusqu’à début 2023.

Bonne lecture et bonnes découvertes !

Continuer la lecture de L’Agenda de l’Antiquité 2022-2023

L’impératrice Messaline dans les collections de la BnF : les métamorphoses d’une femme de pouvoir

L’impératrice Valeria Messalina (née vers l’an 25 et morte en 48 après J.-C.), plus connue sous le seul nom de Messaline, a laissé le souvenir d’une femme dépravée et cruelle. Cette image, directement issue des œuvres de Tacite, Juvénal (Ier siècle) et Cassius Dion (IIIe siècle), est réutilisée aux époques médiévale, moderne et contemporaine, à l’attention d’un public parfois friand d’anecdotes scandaleuses, censées illustrer l’incapacité des femmes à régner ou à exercer un quelconque pouvoir.

Continuer la lecture de L’impératrice Messaline dans les collections de la BnF : les métamorphoses d’une femme de pouvoir

XXXe congrès international de papyrologie: 25-30 juillet 2022, Paris

Le congrès international de papyrologie, qui se tient tous les trois ans, aura lieu au Collège de France (Paris) du 25 au 30 juillet 2022 et réunira les spécialistes des papyrus et plus généralement de l’Égypte gréco-romaine, byzantine et du début de l’époque arabe.

Le vendredi 29 juillet à partir de 14h30, dans l’amphithéâtre M. Halbwachs, se déroulera une session dédiée au “fonds papyrologique de la Bibliothèque nationale de France : recherches et perspectives”, organisée par Julien Auber de Lapierre (chercheur postdoctorant auprès de la chaire Culture écrite de l’Antiquité tardive et papyrologie byzantine du Pr Jean-Luc Fournet dans le cadre du partenariat entre la Bibliothèque nationale de France et le Collège de France).

Constitué à partir des premières décennies du XIXe siècle, le fonds de papyrus grecs, coptes et latins de la Bibliothèque nationale de France, témoignages exceptionnels de la culture écrite de l’Égypte post-pharaonique et du monde gréco-romain, est, avec celui du musée du Louvre, la plus ancienne collection française et l’une des plus anciennes collections européennes.

Continuer la lecture de XXXe congrès international de papyrologie: 25-30 juillet 2022, Paris

« Les édifices antiques de la Sicile » : un manuscrit inédit de Léon Dufourny

« D’après mon expérience si j’avais à diriger les études d’un jeune architecte, je le ferais commencer par les monuments de Sicile avant ceux de Rome »1.

Léon Dufourny, qui écrit ces lignes à plus de cinquante ans, énonce-t-il des regrets sur son propre parcours ? C’est en effet par Rome, comme beaucoup d’artistes français de sa génération, que l’architecte commence son « Grand tour ».

Continuer la lecture de « Les édifices antiques de la Sicile » : un manuscrit inédit de Léon Dufourny

  1. Note marginale de Léon Dufourny dans son manuscrit, « Les édifices antiques de la Sicile, mesurés, dessinés et décrits avec la plus scrupuleuse exactitude par M. L. D., s. d., Paris, BnF, Est., Réserve Ub-236 (1)-4, folio 28, P. 123253 []

Une lecture philologique. Deux exemplaires annotés des Moralia de Plutarque conservés à la BnF

Les livres anciens annotés sont des témoignages précieux des utilisations qu’en faisaient nos prédécesseurs. Aujourd’hui couramment étudiés, ils nous renseignent sur leurs « pratiques de la lecture »1 et leurs usages des supports imprimés – nous nous restreignons ici aux notes manuscrites contenues dans des livres imprimés. Elles donnent ainsi accès à la réception des textes qu’elles accompagnent. La Bibliothèque nationale de France possède de nombreux ouvrages annotés, et parfois même l’auteur des annotations est identifié2. La présence d’annotations et l’identité d’un ancien possesseur sont de mieux en mieux signalées dans le catalogue, permettant aux lecteur.trices et chercheur.euses de les exploiter plus facilement. Continuer la lecture de Une lecture philologique. Deux exemplaires annotés des Moralia de Plutarque conservés à la BnF

  1. Roger Chartier (dir.), Pratiques de la lecture, Paris, 2003. []
  2. Racine, par exemple, a annoté quelques exemplaires de textes grecs conservés à la BnF. []

A propos d’un carnet de dessins inédit sur un voyage de Jane et Marcel Dieulafoy en Perse

Le département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France (BnF) conserve un carnet de croquis inédit décrit dans le Catalogue général comme ayant pour « auteur / dessinateur » Jane Dieulafoy (1851-1916) Le document est non daté et identifié comme ayant pour sujet l’Égypte.

Nous présentons ici les résultats d’une recherche ayant permis de réattribuer ce carnet à Marcel Dieulafoy (1844-1920), son époux, et de le rattacher à leur voyage en Perse de 18851.

Continuer la lecture de A propos d’un carnet de dessins inédit sur un voyage de Jane et Marcel Dieulafoy en Perse

  1. Nous remercions Hélène Virenque, chargée de collections au Département Littérature et art et Pauline Chougnet, chargée de collections, département des Estampes et de la photographie, toutes deux à la Bibliothèque nationale de France, de nous avoir proposé d’étudier ce document []

Appel à chercheurs à la BnF 2022

La Bibliothèque nationale de France publie chaque année un appel à chercheurs afin de s’associer le concours de jeunes chercheurs à des fins d’étude et de valorisation de ses collections, en priorité celles inédites, méconnues ou insuffisamment décrites. L’appel pour 2022 a été mis en ligne fin janvier. La date limite de réception des candidatures est le 25 avril 2022 à 12:00.

Continuer la lecture de Appel à chercheurs à la BnF 2022

Conférence en ligne – “À la redécouverte de l’Égypte : la Carte des déserts de la Basse-Thébaïde de Claude Sicard et le Journal historique d’Henri-Joseph Redouté”

Retrouvez la vidéo de cette séance des Trésors de Richelieu en ligne.

Présentation à revoir sur la page Facebook de la BnF

A l’orée du XVIIIe siècle, la connaissance jusqu’alors balbutiante de l’Égypte connaît un formidable essor. Les voyageurs dépassent désormais le Caire et tentent de remonter toujours plus loin le cours du Nil. Ainsi Claude Sicard parvient-il à Assouan en 1721.

Continuer la lecture de Conférence en ligne – “À la redécouverte de l’Égypte : la Carte des déserts de la Basse-Thébaïde de Claude Sicard et le Journal historique d’Henri-Joseph Redouté”

L’éclat des vases du Cabinet des médailles -3- Retour à l’antique : la restauration du skyphos du Peintre de Pantoxéna

À la mémoire de François Lissarrague

Le 15 décembre 2021 nous quittait François Lissarrague, immense interprète du langage figuré des vases grecs et passeur sans égal. Parce qu’il nous avait fait le grand honneur de compter parmi les membres du comité scientifique supervisant la restauration de deux chefs-d’œuvre de la collection céramique de la BnF, notre commission endeuillée saisit cette occasion de rendre hommage au savoir insondable, à l’extrême générosité et à la gaieté spirituelle de l’un des plus fins connaisseurs des « Athéniens et leurs images ».

Au C2RMF, autour de l’amphore d’Amasis et dans le sens des aiguilles d’une montre : François Lissarrague, Martine Denoyelle, Louise Détrez, Cécile Colonna, Brigitte Bourgeois, Clara Bernard (visio-conférence), Frédérique Duyrat, Noëlle Timbart et Marie-Christine Villanueva Puig. © Marie-Christine Nollinger.


 Pour patienter jusqu’à la réouverture du musée de la BnF, la série « L’éclat des vases du Cabinet des médailles » vous propose de découvrir quelques opérations récentes de conservation-restauration.

Un skyphos attique à figures rouges monumental donné par le duc de Luynes à la Bibliothèque en 1862 vient de faire l’objet d’une restauration d’ampleur. Une bonne occasion d’ouvrir le passionnant dossier de l’un des vases éponymes du Peintre de Pantoxéna.

Continuer la lecture de L’éclat des vases du Cabinet des médailles -3- Retour à l’antique : la restauration du skyphos du Peintre de Pantoxéna

Polices pour les inscriptions monétaires : Transcription typographique des monnaies antiques

Le projet de recherche Police pour les Inscriptions Monétaires (PIM) a pour objectif la création d’outils adaptés pour retranscrire les informations contenues dans les inscriptions monétaires, au-delà de leur contenu sémantique. Les informations textuelles et les caractéristiques graphiques présentes sur une monnaie peuvent fournir de nombreuses informations concernant son origine et la société dans laquelle elle a été frappée1. Mais jusqu’à aujourd’hui, aucune fonte numérique2  ne pouvait retranscrire à la fois intégralement et fidèlement les inscriptions monétaires. C’est à partir de ce constat que le projet a été initié en 2013 par Florence Codine, alors conservatrice en charge des monnaies mérovingiennes à la Bibliothèque nationale de France (BnF), et est actuellement supervisé par Frédérique Duyrat, directrice du département des monnaies, médailles, et antiques à la BnF.

Ce billet vise d’abord à retracer la genèse du projet ainsi que les grandes étapes depuis l’annotation des monnaies de la BnF jusqu’à la réalisation des fontes. Ensuite seront présentées les différentes fontes réalisées.

Continuer la lecture de Polices pour les inscriptions monétaires : Transcription typographique des monnaies antiques

  1. Voir à ce sujet l’article fondateur de Codine-Trécourt, Florence et Sarah, Guillaume (2012). “Du plomb au pixel. Transcrire les légendes des monnaies du haut Moyen Âge.” In: Revue numismatique 168, pp. 261–277. []
  2. Le terme « police » désignait à l’époque du plomb le nombre de signes contenus dans un caractère typographique, à une taille donnée. Il est utilisé aujourd’hui de manière générique pour désigner un caractère typographique. Nous préférerons employer ici le terme “fonte numérique” ou “fonte” pour désigner le fichier informatique qui regroupe à la fois les représentations des glyphes, leur encodage et les valeurs d’espacement. []

L’agenda de l’Antiquité 2021-2022

Pour cette rentrée 2021-2022, nous vous proposons des ressources en ligne ainsi qu’une sélection de conférences et d’expositions en cours ou à venir, en France et à l’étranger. L’année 2022 sera marquée notamment par le bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes par Jean-François Champollion qui donnera lieu à de nombreux événements. Bonne lecture et bonnes découvertes !

Conférences disponibles en ligne

Présentations de collections de la BnF

Continuer la lecture de L’agenda de l’Antiquité 2021-2022

Auguste Mariette, l’archéologie égyptienne sur le devant de la scène

2021 est l’année de la célébration du bicentenaire de la naissance d’Auguste Mariette (1821-1881). L’égyptologue intrépide, premier directeur du Service des Antiquités de l’Égypte, créateur du musée égyptien à Boulaq (Le Caire), fondateur de l’archéologie égyptologique française, assura un rayonnement  international aux découvertes sensationnelles cependant que naissait la photographie. Des publications scientifiques aux expositions universelles, en passant par l’Opéra Aïda, il diffusa les œuvres pharaoniques nouvellement mises au jour, leur conférant un écho médiatique qui ne s’est jamais démenti depuis.

Boulogne-sur-Mer, sa ville natale, lui rend hommage au travers d’une exposition “Auguste Mariette, l’artiste dans l’ombre du scientifique” (3 juillet-19 septembre 2021) et accueille le colloque international “Mariette, deux siècles après” (8-10 septembre 2021).

La Bibliothèque nationale de France s’associe aux deux événements par le prêt de dessins et une présentation des archives Mariette conservées dans les collections du département des Manuscrits et du département des Monnaies, médailles et antiques. Dans ce billet, nous proposons de (re)découvrir la figure de l’égyptologue à travers une sélection de documents disponibles à la Bibliothèque, dont une partie en ligne sur Gallica, grâce aux numérisations de la BnF et de ses partenaires.

Continuer la lecture de Auguste Mariette, l’archéologie égyptienne sur le devant de la scène