Archives de catégorie : collections

Un livre des Morts égyptien copié par Champollion

Archive: Image du mois de juillet 2022

Jean-François Champollion et Léon-Jean-Joseph Dubois, « Manuscrit égyptien sur toile appartenant à Mr. L’abbé de Tersan copié en 1811 (octobre) » [fac-similé du Livre des Morts d’Aberuai], encre et lavis sur calque et papier, H. 42 × L. 287,5 cm. BNF, Manuscrits, Égyptien 229

L’érudit et abbé de Tersan (1736-1819) a réuni une importante collection d’estampes, de curiosités, de médailles, de manuscrits et d’antiquités. Durant ses années d’études parisiennes, Jean-François Champollion rédige des notices, en compagnie de Léon Jean Joseph Dubois. L’abbé lui ouvre les portes de l’Abbaye-aux-Bois où se trouvait son cabinet. Il procure entre autres au futur déchiffreur, par l’intermédiaire de Jean-Claude Martin, un relevé de la pierre de Rosette qu’il avait pu voir en Angleterre (lettre du 4 novembre 1812 de Martin à Jacques-Joseph Champollion, voir K. Madrigal 2022, p. 53). Il lui prête aussi des manuscrits arabes et coptes.

Continuer la lecture de Un livre des Morts égyptien copié par Champollion

Quand les monnaies gauloises deviennent bavardes !

Archive: Image du mois de juin 2022

L’année 2022 est largement consacrée, au sein des manifestations de la BnF, à l’archéologie des écritures anciennes, l’aspect le plus spectaculaire de ce programme étant naturellement l’importante exposition L’Aventure Champollion, consacrée à l’œuvre de Jean-François Champollion sur le site François-Mitterrand jusqu’au 24 juillet. Il n’est donc pas inutile de rappeler que des documents bien plus modestes que les temples, statues et stèles ou papyrus égyptiens, telles de simples monnaies peuvent constituer de précieux supports pour des inscriptions, en particulier concernant des civilisations qui n’ont que peu ou pas laissé de textes. C’est le cas des Celtes continentaux de l’Antiquité, leur usage quasi-intégral de matériaux périssables (bois, écorces, peaux…) ainsi que le refus de leur classe sacerdotale de confier à l’écrit les doctrines religieuses et les spéculations philosophiques, privent la recherche moderne de sources de première main.

Continuer la lecture de Quand les monnaies gauloises deviennent bavardes !

« Les édifices antiques de la Sicile » : un manuscrit inédit de Léon Dufourny

« D’après mon expérience si j’avais à diriger les études d’un jeune architecte, je le ferais commencer par les monuments de Sicile avant ceux de Rome »1.

Léon Dufourny, qui écrit ces lignes à plus de cinquante ans, énonce-t-il des regrets sur son propre parcours ? C’est en effet par Rome, comme beaucoup d’artistes français de sa génération, que l’architecte commence son « Grand tour ».

Continuer la lecture de « Les édifices antiques de la Sicile » : un manuscrit inédit de Léon Dufourny

  1. Note marginale de Léon Dufourny dans son manuscrit, « Les édifices antiques de la Sicile, mesurés, dessinés et décrits avec la plus scrupuleuse exactitude par M. L. D., s. d., Paris, BnF, Est., Réserve Ub-236 (1)-4, folio 28, P. 123253 []

Conférence mercredi 15 juin 18 h 30 : L’écriture des plus anciens manuscrits de la Bible à la lumière des nouvelles technologies

Mercredi 15 juin à 18 h 30 se tiendra la conférence : L’écriture des plus anciens manuscrits de la Bible à la lumière des nouvelles technologies par Michael Langlois, maître de conférences HDR à l’université de Strasbourg.

En 2022, le cycle de conférences « De la fouille à l’écriture de l’histoire » s’intéresse à l’archéologie des écritures anciennes. Six conférences au cours desquelles archéologues, historiens, épigraphistes présentent leurs recherches en cours, revenant sur l’histoire des déchiffrements et racontant l’histoire et l’évolution de ces écritures et ce qu’elles peuvent dire sur les sociétés qui les ont inventées et utilisées.  

Continuer la lecture de Conférence mercredi 15 juin 18 h 30 : L’écriture des plus anciens manuscrits de la Bible à la lumière des nouvelles technologies

Conférence mercredi 11 mai 18 h 30 : Écritures et langues en contexte savant en Assyrie et Babylonie

Mercredi 11 mai à 18 h 30 se tiendra la conférence : Écritures et langues en contexte savant en Assyrie et Babylonie par Philippe Clancier, maître de conférences HDR à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

En 2022, le cycle de conférences « De la fouille à l’écriture de l’histoire » s’intéresse à l’archéologie des écritures anciennes. Six conférences au cours desquelles archéologues, historiens, épigraphistes présentent leurs recherches en cours, revenant sur l’histoire des déchiffrements et racontant l’histoire et l’évolution de ces écritures et ce qu’elles peuvent dire sur les sociétés qui les ont inventées et utilisées.

Continuer la lecture de Conférence mercredi 11 mai 18 h 30 : Écritures et langues en contexte savant en Assyrie et Babylonie

Champollion et les Bronzes Caylus de la Bibliothèque royale

Archive: Image du mois d’avril 2022

Statuettes de bronze de dieux et déesses de l’Égypte antique, BnF, département des Monnaies, médailles et antiques, ancienne collection Caylus ©BnF – Dossier de presse

La préparation de l’exposition L’Aventure Champollion. Dans le secret des hiéroglyphes qui s’ouvre à la Bibliothèque nationale de France le 12 avril 2022 a permis la restauration et une nouvelle couverture photographique de nombreuses œuvres dont cette série de huit bronzes provenant de l’ancienne collection Caylus.

Continuer la lecture de Champollion et les Bronzes Caylus de la Bibliothèque royale

Ernest Lavisse et l’enseignement de l’Antiquité de la France

Archive: Image du mois de mars 2022

Bandeau ornant le Livre Premier de l’ouvrage d’E. Lavisse, Histoire de France. Cours moyen, 1ère et 2ème années, Nouvelle édition, Armand Colin, 1947.

“Casque et bracelet1 gaulois entourés de gui” : ces trois éléments évoquent puissamment l’imaginaire gaulois, nourri des découvertes archéologiques au XIXe siècle d’éléments d’armement et d’orfèvrerie et de l’interprétation d’un passage de Pline l’ancien au sujet des druides et de la cueillette du gui (Histoire naturelle, Livre XVI, XCV).

Ce bandeau orne la tête du Livre Premier « Les Gaulois, les Romains, les Francs jusqu’au Xe siècle après Jésus-Christ » de l’ouvrage d’Ernest Lavisse Histoire de France. Cours moyen. 1ère et 2e années dans une nouvelle édition datée de 1947.

Continuer la lecture de Ernest Lavisse et l’enseignement de l’Antiquité de la France

  1. Mais n’est-ce pas plutôt un torque ? []

A propos d’un carnet de dessins inédit sur un voyage de Jane et Marcel Dieulafoy en Perse

Le département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France (BnF) conserve un carnet de croquis inédit décrit dans le Catalogue général comme ayant pour « auteur / dessinateur » Jane Dieulafoy (1851-1916) Le document est non daté et identifié comme ayant pour sujet l’Égypte.

Nous présentons ici les résultats d’une recherche ayant permis de réattribuer ce carnet à Marcel Dieulafoy (1844-1920), son époux, et de le rattacher à leur voyage en Perse de 18851.

Continuer la lecture de A propos d’un carnet de dessins inédit sur un voyage de Jane et Marcel Dieulafoy en Perse

  1. Nous remercions Hélène Virenque, chargée de collections au Département Littérature et art et Pauline Chougnet, chargée de collections, département des Estampes et de la photographie, toutes deux à la Bibliothèque nationale de France, de nous avoir proposé d’étudier ce document []

Conférence mercredi 16 mars 18 h 30 : L’écriture et la langue étrusques : histoire d’un déchiffrement et d’une conquête scientifique en cours

Statuette “Apollon de Ferrare”, 2e quart 4e siècle av. J.-C, BnF, département des Monnaies, médailles et antique (bronze.101) ©Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès

Mercredi 16 mars à 18h30 se tiendra la conférence : L’écriture et la langue étrusques : histoire d’un déchiffrement et d’une conquête scientifique en cours par Gilles van Heems, maître de conférences de langue et littérature latines, université Lumière-Lyon 2 / laboratoire HISoMA .

En 2022, le cycle de conférences « De la fouille à l’écriture de l’histoire » s’intéresse à l’archéologie des écritures anciennes. Six conférences au cours desquelles archéologues, historiens, épigraphistes présentent leurs recherches en cours, revenant sur l’histoire des déchiffrements et racontant l’histoire et l’évolution de ces écritures et ce qu’elles peuvent dire sur les sociétés qui les ont inventées et utilisées.

Continuer la lecture de Conférence mercredi 16 mars 18 h 30 : L’écriture et la langue étrusques : histoire d’un déchiffrement et d’une conquête scientifique en cours

L’éclat des vases du Cabinet des médailles -4- Une poussière de vases

Pour patienter jusqu’à la réouverture du musée de la BnF, la série « L’éclat des vases du Cabinet des médailles » vous propose de découvrir quelques opérations récentes de conservation-restauration.

Vue de la future salle de Luynes © Guicciardini e Magni Architetti

De restauration à proprement parler il sera fort peu question dans ce billet ! Quoique : la conservation préventive, en améliorant les conditions de conservation des objets, et la restauration curative, en stoppant les causes de leur dégradation, concourent éminemment à leur préservation. C’est avec ce souci qu’une campagne de dépoussiérage a été menée au cours du mois de juillet 2021, dans le magasin qui a accueilli pendant cinq années la collection céramique de la BnF, sur le site François Mitterrand.

Continuer la lecture de L’éclat des vases du Cabinet des médailles -4- Une poussière de vases

Le mythe d’Hellé sur le monnayage de Lampsaque, cité grecque des Détroits

Archives : image du mois de février 2022

Statère de Lampsaque, Mysie, Ca. 394-350 av. J.-C., Or, 8,43g (BnF, MMA, Luynes.2486).

Au droit, une représentation de la jeune Hellé vêtue d’un long manteau, chevauche le bélier Chrysomallos. Ce statère arrive probablement tôt parmi les émissions du premier IVe siècle av. J.-C., notamment car le revers présente un protomé de Pégase à gauche1. La cité grecque de Lampsaque débute la frappe de l’or après 394 av. J.-C., année marquée par sa libération du joug spartiate grâce à la victoire de l’Athénien Conon à Cnide2. Les émissions de statères d’or produites vers 394-350 av. J.-C. se caractérisent par une iconographie très variée, la monnaie constituant un vecteur privilégié du récit civique tel que l’ont conçu les lampsacéniens.

Continuer la lecture de Le mythe d’Hellé sur le monnayage de Lampsaque, cité grecque des Détroits

  1. Seul le statère d’Héraclès étranglant deux serpents présente un protomé de Pégase à gauche (BnF, MMA, Fonds général.724), ce type figure dans de nombreuses cités grecques après la libération de 394 av. J.-C. []
  2. Lefèvre François, Histoire du monde grec antique, Paris, Librairie générale française, 2007, p. 284. []

Amnéris, princesse d’une Égypte enchantée

Archive : images du mois de janvier 2022

Aïda : douze projets de costumes, par Henry de Montaut, [vers 1879-1880], BnF, BMO, D-156, f. 11

L’Opéra Aïda, de Giuseppe Verdi, créé le 24 décembre 1871 au Caire, est célèbre pour sa reconstitution de l’Égypte ancienne présente à travers les costumes, les bijoux et les décors. Cette fresque historique, dont le scénario a été rédigé par l’égyptologue Auguste Mariette, connaîtra ensuite un véritable succès dans toute l’Europe. La Bibliothèque-musée de l’Opéra de la BnF conserve plusieurs carnets préparatoires de ces costumes, notamment ceux de Mariette lui-même, légués par son fils.

Continuer la lecture de Amnéris, princesse d’une Égypte enchantée

L’éclat des vases du Cabinet des médailles -3- Retour à l’antique : la restauration du skyphos du Peintre de Pantoxéna

À la mémoire de François Lissarrague

Le 15 décembre 2021 nous quittait François Lissarrague, immense interprète du langage figuré des vases grecs et passeur sans égal. Parce qu’il nous avait fait le grand honneur de compter parmi les membres du comité scientifique supervisant la restauration de deux chefs-d’œuvre de la collection céramique de la BnF, notre commission endeuillée saisit cette occasion de rendre hommage au savoir insondable, à l’extrême générosité et à la gaieté spirituelle de l’un des plus fins connaisseurs des « Athéniens et leurs images ».

Au C2RMF, autour de l’amphore d’Amasis et dans le sens des aiguilles d’une montre : François Lissarrague, Martine Denoyelle, Louise Détrez, Cécile Colonna, Brigitte Bourgeois, Clara Bernard (visio-conférence), Frédérique Duyrat, Noëlle Timbart et Marie-Christine Villanueva Puig. © Marie-Christine Nollinger.


 Pour patienter jusqu’à la réouverture du musée de la BnF, la série « L’éclat des vases du Cabinet des médailles » vous propose de découvrir quelques opérations récentes de conservation-restauration.

Un skyphos attique à figures rouges monumental donné par le duc de Luynes à la Bibliothèque en 1862 vient de faire l’objet d’une restauration d’ampleur. Une bonne occasion d’ouvrir le passionnant dossier de l’un des vases éponymes du Peintre de Pantoxéna.

Continuer la lecture de L’éclat des vases du Cabinet des médailles -3- Retour à l’antique : la restauration du skyphos du Peintre de Pantoxéna

La drachme cisalpine à légende Segedū

Archive : image du mois de décembre 2021

Drachme des Celtes transalpins à légende SEGEDU (MMA, BN 2177)

Les monnaies celtiques d’Italie du Nord constituent un témoignage unique sur une civilisation qui a ensuite été absorbée par l’expansion romaine : c’est le cas pour celles des Lepontii, comme cette drachme à légende Segedū.

La BnF a joué, au fil des siècles, un rôle important dans le déchiffrement et la connaissance des écritures anciennes1. Elle conserve dans ses collections des objets – dont de nombreuses monnaies –, inscrits au moyen d’alphabets, de syllabaires, voire d’idéogrammes et pictogrammes divers, le plus souvent inconnus du grand public. C’est le cas de la pièce d’argent illustrée ici, provenant d’Italie du Nord, qui porte à son revers une légende dite lépontique. On nomme ainsi une écriture dérivée de l’alphabet étrusque, lequel fut emprunté à partir de la première moitié du VIe siècle av. J.-C. par des peuples celtiques. Son nom est liée au fait que la majorité de ces inscriptions ont été découvertes dans une zone d’une centaine de kilomètres autour de la ville de Lugano, aujourd’hui en Suisse (d’où l’appellation ancienne d’« alphabet de Lugano » donnée à ce système d’écriture), sur le territoire de l’antique peuple des Lepontii (Lépontiens).

Continuer la lecture de La drachme cisalpine à légende Segedū

  1. Voir par exemple les travaux de l’abbé Barthélemy, au XVIIIe siècle. []

#RETOURAUMUSÉE – LA BNF HORS LES MURS #6 : Paris-Athènes 1675-1919

La grande exposition de rentrée du musée du Louvre, ParisAthènes 1675-1919,  explore plus de 200 ans de relations culturelles, artistiques et diplomatiques entre la France et la Grèce, en croisant l’histoire de l’archéologie, l’histoire du développement de l’État grec et celle des arts modernes. De nombreuses cartes jalonnent ces deux siècles et soutiennent  le parcours chronologique parmi les plus de deux cents pièces et œuvres d’art présentées.  

Fig. 1 : Plan d’Athènes, d’après les plans et levés de Louis-François-Sébastien Fauvel, par Jean-Denis Barbié Du Bocage, vers 1791, détail, BnF, Dpt CPL, Ge D-17297

Continuer la lecture de #RETOURAUMUSÉE – LA BNF HORS LES MURS #6 : Paris-Athènes 1675-1919