Archives de catégorie : collections

Séminaire : La restauration de l’amphore pointue du Peintre d’Achille (18 novembre à 11h)

Le 18 novembre à 11h, Clara Bernard (musée du Louvre), Sarah Busschaert (C2RMF), Louise Détrez (BnF) et Marie-Christine Nollinger (restauratrice libérale) exposeront les enjeux et les acquis de la restauration fondamentale de l’amphore pointue du Peintre d’Achille (BnF, MMA, De Ridder.357) .

Séminaires du C2RMF, vendredi 18 novembre 2022, 11 heures, Auditorium Palissy et visioconférence
Inscription obligatoire pour venir à l’auditorium
Continuer la lecture de Séminaire : La restauration de l’amphore pointue du Peintre d’Achille (18 novembre à 11h)

L’Antiquité dans le musée de la BnF, 1. Le jardin et la salle des colonnes

L’ouverture en septembre 2022 du tout nouveau musée de la BnF est l’occasion de se remémorer la richesse des collections antiques conservées parfois depuis des siècles à la Bibliothèque. Ce billet ouvre une série de publications consacrée aux œuvres antiques exposées dans chacune des salles ouvertes au public ayant fait l’objet d’une publication en ligne sur ce carnet de recherches ou sur une autre plateforme de la BnF.   

source: site bnf.fr

Continuer la lecture de L’Antiquité dans le musée de la BnF, 1. Le jardin et la salle des colonnes

« Le trésor du siècle » : monnaies et bijoux en or de Beaurains à la BnF

Le 21 septembre 1922, il y a un tout juste un siècle, un ouvrier travaillant sur le site d’une briqueterie dans le bourg de Beaurains près d’Arras (Pas-de-Calais) brisait de sa pioche une céramique. Il venait sans le savoir de faire une découverte sensationnelle constituée de plusieurs centaines de monnaies d’or et d’argent, de bijoux et de pièces d’argenterie d’époque romaine. A l’occasion du centenaire de la découverte, nous revenons sur l’histoire de ce trésor exceptionnel, dont plusieurs pièces majeures ont rejoint les collections de la BnF au fil des années.

Continuer la lecture de « Le trésor du siècle » : monnaies et bijoux en or de Beaurains à la BnF

L’or des rois de Bactriane : un programme d’analyse de la composition métallique des monnaies de la BnF

Le département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France (BnF) conserve une collection de plus de 1000 monnaies frappées par les rois hellénistiques de Bactriane, descendants des Grecs installés à la suite des conquêtes d’Alexandre le Grand en Asie centrale1. Après une brève période de domination des Séleucides (fin du IVe-milieu du IIIe siècle), la région s’érige en royaume indépendant sous l’impulsion de souverains qui frappèrent durant un peu plus d’un siècle des monnaies de bronze, d’argent et d’or selon les canons alors en vigueur dans le reste du monde grec.
Parmi ces pièces figure à la BnF une série d’or forte de 22 monnaies : 8 pour les rois séleucides (Antiochos Ier Sôter et Antiochos II Théos), 10 pour ceux de Bactriane (Diodote, Euthydème Ier, Eucratides Ier) et 4 monnaies considérées comme des faux modernes. L’obtention d’un financement auprès du British Institute of Persian Studies a permis de mener sur ces objets un programme d’analyses élémentaires en partenariat avec le laboratoire IRAMAT-CEB (UMR 7065, CNRS-Université d’Orléans) afin de déterminer la composition de l’or monnayé dans l’Extrême-Orient grec.
Ce programme, porté par Simon Glenn de l’Ashmolean Museum , a été réalisé en collaboration avec Julien Olivier de la BnF et Maryse Blet-Lemarquand du CNRS.

Continuer la lecture de L’or des rois de Bactriane : un programme d’analyse de la composition métallique des monnaies de la BnF

  1. Région antique aujourd’hui partagée principalement entre l’Afghanistan, le Tadjikistan et le Pakistan []

Moïse et Aaron devant Pharaon, une miniature du manuscrit BnF Syriaque 341

Archive: Image du mois d’août 2022
Moïse et Aaron devant Pharaon,  Exode, Ancien Testament, Bible syriaque, Iraq, 6e – 7e siècle, parchemin et papier, BnF, Manuscrits, Syriaque 341, f. 8r

Illustrant un passage de l’Exode (Exode V, 1-5), la miniature montre Moïse et Aaron devant Pharaon et trois gardes. Le roi d’Égypte porte une tunique courte blanche et or recouverte du manteau à l’origine de pourpre. Furieux à l’écoute de l’annonce faite par Moïse, il s’apprête à se lever de son trône garni de coussins et orné de pierreries, brandissant son sceptre. Moïse en effet vient de lui transmettre les ordres de Dieu enjoignant le peuple d’Israël de se rendre dans le désert à trois jours de marche pour procéder à des sacrifices et célébrer une fête. Il se heurte au refus du monarque qui redouble les corvées en représailles. Derrière Moïse, Aaron est représenté tenant un bâton annonciateur la seconde confrontation avec Pharaon (Exode VII, 8-13). Dans cet épisode, souvent représenté dans les bibles comme dans les corans illustrés, Aaron jette son bâton à terre qui se transforme en serpent. Les magiciens d’Égypte sont convoqués et font de même mais le serpent d’Aaron engloutit tous les autres. Ce même bâton sert à accomplir divers prodiges, dont le déclenchement des sept plaies d’Égypte. Le passage du bâton magique et des magiciens à la cour du pharaon a souvent été compté au nombre des héritages de la littérature égyptienne antique dans la Bible.

Continuer la lecture de Moïse et Aaron devant Pharaon, une miniature du manuscrit BnF Syriaque 341

L’impératrice Messaline dans les collections de la BnF : les métamorphoses d’une femme de pouvoir

L’impératrice Valeria Messalina (née vers l’an 25 et morte en 48 après J.-C.), plus connue sous le seul nom de Messaline, a laissé le souvenir d’une femme dépravée et cruelle. Cette image, directement issue des œuvres de Tacite, Juvénal (Ier siècle) et Cassius Dion (IIIe siècle), est réutilisée aux époques médiévale, moderne et contemporaine, à l’attention d’un public parfois friand d’anecdotes scandaleuses, censées illustrer l’incapacité des femmes à régner ou à exercer un quelconque pouvoir.

Continuer la lecture de L’impératrice Messaline dans les collections de la BnF : les métamorphoses d’une femme de pouvoir

Un livre des Morts égyptien copié par Champollion

Archive: Image du mois de juillet 2022

Jean-François Champollion et Léon-Jean-Joseph Dubois, « Manuscrit égyptien sur toile appartenant à Mr. L’abbé de Tersan copié en 1811 (octobre) » [fac-similé du Livre des Morts d’Aberuai], encre et lavis sur calque et papier, H. 42 × L. 287,5 cm. BNF, Manuscrits, Égyptien 229

L’érudit et abbé de Tersan (1736-1819) a réuni une importante collection d’estampes, de curiosités, de médailles, de manuscrits et d’antiquités. Durant ses années d’études parisiennes, Jean-François Champollion rédige des notices, en compagnie de Léon Jean Joseph Dubois. L’abbé lui ouvre les portes de l’Abbaye-aux-Bois où se trouvait son cabinet. Il procure entre autres au futur déchiffreur, par l’intermédiaire de Jean-Claude Martin, un relevé de la pierre de Rosette qu’il avait pu voir en Angleterre (lettre du 4 novembre 1812 de Martin à Jacques-Joseph Champollion, voir K. Madrigal 2022, p. 53). Il lui prête aussi des manuscrits arabes et coptes.

Continuer la lecture de Un livre des Morts égyptien copié par Champollion

Quand les monnaies gauloises deviennent bavardes !

Archive: Image du mois de juin 2022

L’année 2022 est largement consacrée, au sein des manifestations de la BnF, à l’archéologie des écritures anciennes, l’aspect le plus spectaculaire de ce programme étant naturellement l’importante exposition L’Aventure Champollion, consacrée à l’œuvre de Jean-François Champollion sur le site François-Mitterrand jusqu’au 24 juillet. Il n’est donc pas inutile de rappeler que des documents bien plus modestes que les temples, statues et stèles ou papyrus égyptiens, telles de simples monnaies peuvent constituer de précieux supports pour des inscriptions, en particulier concernant des civilisations qui n’ont que peu ou pas laissé de textes. C’est le cas des Celtes continentaux de l’Antiquité, leur usage quasi-intégral de matériaux périssables (bois, écorces, peaux…) ainsi que le refus de leur classe sacerdotale de confier à l’écrit les doctrines religieuses et les spéculations philosophiques, privent la recherche moderne de sources de première main.

Continuer la lecture de Quand les monnaies gauloises deviennent bavardes !

« Les édifices antiques de la Sicile » : un manuscrit inédit de Léon Dufourny

« D’après mon expérience si j’avais à diriger les études d’un jeune architecte, je le ferais commencer par les monuments de Sicile avant ceux de Rome »1.

Léon Dufourny, qui écrit ces lignes à plus de cinquante ans, énonce-t-il des regrets sur son propre parcours ? C’est en effet par Rome, comme beaucoup d’artistes français de sa génération, que l’architecte commence son « Grand tour ».

Continuer la lecture de « Les édifices antiques de la Sicile » : un manuscrit inédit de Léon Dufourny

  1. Note marginale de Léon Dufourny dans son manuscrit, « Les édifices antiques de la Sicile, mesurés, dessinés et décrits avec la plus scrupuleuse exactitude par M. L. D., s. d., Paris, BnF, Est., Réserve Ub-236 (1)-4, folio 28, P. 123253 []

Conférence mercredi 15 juin 18 h 30 : L’écriture des plus anciens manuscrits de la Bible à la lumière des nouvelles technologies

Mercredi 15 juin à 18 h 30 se tiendra la conférence : L’écriture des plus anciens manuscrits de la Bible à la lumière des nouvelles technologies par Michael Langlois, maître de conférences HDR à l’université de Strasbourg.

En 2022, le cycle de conférences « De la fouille à l’écriture de l’histoire » s’intéresse à l’archéologie des écritures anciennes. Six conférences au cours desquelles archéologues, historiens, épigraphistes présentent leurs recherches en cours, revenant sur l’histoire des déchiffrements et racontant l’histoire et l’évolution de ces écritures et ce qu’elles peuvent dire sur les sociétés qui les ont inventées et utilisées.  

Continuer la lecture de Conférence mercredi 15 juin 18 h 30 : L’écriture des plus anciens manuscrits de la Bible à la lumière des nouvelles technologies

Conférence mercredi 11 mai 18 h 30 : Écritures et langues en contexte savant en Assyrie et Babylonie

Mercredi 11 mai à 18 h 30 se tiendra la conférence : Écritures et langues en contexte savant en Assyrie et Babylonie par Philippe Clancier, maître de conférences HDR à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

En 2022, le cycle de conférences « De la fouille à l’écriture de l’histoire » s’intéresse à l’archéologie des écritures anciennes. Six conférences au cours desquelles archéologues, historiens, épigraphistes présentent leurs recherches en cours, revenant sur l’histoire des déchiffrements et racontant l’histoire et l’évolution de ces écritures et ce qu’elles peuvent dire sur les sociétés qui les ont inventées et utilisées.

Continuer la lecture de Conférence mercredi 11 mai 18 h 30 : Écritures et langues en contexte savant en Assyrie et Babylonie

Champollion et les Bronzes Caylus de la Bibliothèque royale

Archive: Image du mois d’avril 2022

Statuettes de bronze de dieux et déesses de l’Égypte antique, BnF, département des Monnaies, médailles et antiques, ancienne collection Caylus ©BnF – Dossier de presse

La préparation de l’exposition L’Aventure Champollion. Dans le secret des hiéroglyphes qui s’ouvre à la Bibliothèque nationale de France le 12 avril 2022 a permis la restauration et une nouvelle couverture photographique de nombreuses œuvres dont cette série de huit bronzes provenant de l’ancienne collection Caylus.

Continuer la lecture de Champollion et les Bronzes Caylus de la Bibliothèque royale

Ernest Lavisse et l’enseignement de l’Antiquité de la France

Archive: Image du mois de mars 2022

Bandeau ornant le Livre Premier de l’ouvrage d’E. Lavisse, Histoire de France. Cours moyen, 1ère et 2ème années, Nouvelle édition, Armand Colin, 1947.

“Casque et bracelet1 gaulois entourés de gui” : ces trois éléments évoquent puissamment l’imaginaire gaulois, nourri des découvertes archéologiques au XIXe siècle d’éléments d’armement et d’orfèvrerie et de l’interprétation d’un passage de Pline l’ancien au sujet des druides et de la cueillette du gui (Histoire naturelle, Livre XVI, XCV).

Ce bandeau orne la tête du Livre Premier « Les Gaulois, les Romains, les Francs jusqu’au Xe siècle après Jésus-Christ » de l’ouvrage d’Ernest Lavisse Histoire de France. Cours moyen. 1ère et 2e années dans une nouvelle édition datée de 1947.

Continuer la lecture de Ernest Lavisse et l’enseignement de l’Antiquité de la France

  1. Mais n’est-ce pas plutôt un torque ? []

A propos d’un carnet de dessins inédit sur un voyage de Jane et Marcel Dieulafoy en Perse

Le département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France (BnF) conserve un carnet de croquis inédit décrit dans le Catalogue général comme ayant pour « auteur / dessinateur » Jane Dieulafoy (1851-1916) Le document est non daté et identifié comme ayant pour sujet l’Égypte.

Nous présentons ici les résultats d’une recherche ayant permis de réattribuer ce carnet à Marcel Dieulafoy (1844-1920), son époux, et de le rattacher à leur voyage en Perse de 18851.

Continuer la lecture de A propos d’un carnet de dessins inédit sur un voyage de Jane et Marcel Dieulafoy en Perse

  1. Nous remercions Hélène Virenque, chargée de collections au Département Littérature et art et Pauline Chougnet, chargée de collections, département des Estampes et de la photographie, toutes deux à la Bibliothèque nationale de France, de nous avoir proposé d’étudier ce document []

Conférence mercredi 16 mars 18 h 30 : L’écriture et la langue étrusques : histoire d’un déchiffrement et d’une conquête scientifique en cours

Statuette “Apollon de Ferrare”, 2e quart 4e siècle av. J.-C, BnF, département des Monnaies, médailles et antique (bronze.101) ©Serge Oboukhoff ; © BnF-CNRS-Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès

Mercredi 16 mars à 18h30 se tiendra la conférence : L’écriture et la langue étrusques : histoire d’un déchiffrement et d’une conquête scientifique en cours par Gilles van Heems, maître de conférences de langue et littérature latines, université Lumière-Lyon 2 / laboratoire HISoMA .

En 2022, le cycle de conférences « De la fouille à l’écriture de l’histoire » s’intéresse à l’archéologie des écritures anciennes. Six conférences au cours desquelles archéologues, historiens, épigraphistes présentent leurs recherches en cours, revenant sur l’histoire des déchiffrements et racontant l’histoire et l’évolution de ces écritures et ce qu’elles peuvent dire sur les sociétés qui les ont inventées et utilisées.

Continuer la lecture de Conférence mercredi 16 mars 18 h 30 : L’écriture et la langue étrusques : histoire d’un déchiffrement et d’une conquête scientifique en cours