Archives de catégorie : à la bnf

Scorpions, crocodiles et serpents : autour de quelques stèles égyptiennes du département des Monnaies, Médailles et Antiques

Stèle d’Horus sur les crocodiles, bois, inv. MMA Inv.53.238

Le département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France (BnF) a conservé jusqu’à douze stèles dites “d’Horus sur les crocodiles” dont quatre sont visibles dans la base de données en ligne Médailles et Antiques. Après un premier volet Veaux, vaches, cochons… trésors : quand les animaux découvrent des monnaies du cycle estival “La Nature dans l’Antiquité” développé dans les pages de ce carnet, l’étude de ces objets particuliers, riches d’apports sur l’histoire des collections de la Bibliothèque est l’occasion de développer des aspects associés à quelques animaux dangereux en Égypte ancienne.

Continuer la lecture de Scorpions, crocodiles et serpents : autour de quelques stèles égyptiennes du département des Monnaies, Médailles et Antiques

Les études homériques dans le cercle de Janus Lascaris : à propos de trois éditions princeps d’Homère conservées à la BnF


Janus Lascaris. Paolo Giovio, Pauli Jovii Novocomensis episcopi Nucerini Elogia virorum literis illustrium, Bâle, Petrus Perna, 1577, p. 59, Rés. G. 705

Parmi les pièces de la Bibliothèque nationale de France (BnF) actuellement présentées à Lens dans l’exposition Homère figure une édition princeps de l’œuvre du poète, conservée au Département des manuscrits sous la cote Parisinus gr. 2679. Cet exemplaire a pour particularité d’avoir appartenu à Jean-François d’Asola et de comporter de nombreuses notes de la main de l’érudit grec Arsène Apostolis qui ont servi à l’élaboration de l’édition princeps des scholies à l’Odyssée, publiée à Venise en 1528 sous le nom de scholia Didymi.

La BnF possède cinq autres exemplaires de l’édition princeps d’Homère (Florence, 1488), dont quatre sont conservées à la Réserve des livres rares. Comme deux des exemplaires de la Réserve, le Rés. Yb. 1-2 et le Rés. Yb. 3, peuvent être associés par leur provenance au volume actuellement exposé à Lens et qu’ils permettent d’évoquer, par leurs annotations, les études homériques dans le même cercle d’érudits, une présentation de ces deux pièces est ici proposée, accompagnée de reproductions. Continuer la lecture de Les études homériques dans le cercle de Janus Lascaris : à propos de trois éditions princeps d’Homère conservées à la BnF

Mise en ligne de l’exposition virtuelle “Mythes et Images au Cabinet des Médailles”

Fruit d’un programme soutenu par le LabEx Les passés dans le présent associant notamment la BnF1, l’exposition virtuelle Mythes et images au Cabinet des Médailles offre l’opportunité de découvrir les collections d’œuvres du département des Monnaies, médailles et antiques, plus connu sous le nom de Cabinet des médailles.

Continuer la lecture de Mise en ligne de l’exposition virtuelle “Mythes et Images au Cabinet des Médailles”

  1. Ce site est réalisé dans le cadre d’un programme, soutenu par le LabEx Les passés dans le présent (ANR-11-LABX-0026-01, associant la BnF, le LIMC (ArScAn-UMR7041) et l’USR3225 de la MSH MAE []

Conférence 19 juin 18h30 La reine médiévale : une femme de pouvoir ?

Entrée d’Isabeau de Bavière, 22 août 1389, frontispice du livre IV des Chroniques de Froissart par le Maître du Froissart de Commynes, Bruges, dernier tiers du XVe s. (British Library, Manuscrit Harley 4379, fol. 3)

19 juin à 18h30: conférence:”La reine médiévale: une femme de pouvoir ? (France, XIVe-XVe siècles)” par Muriel Gaude-Ferragu, maître de conférences à l’université de Paris-13 Sorbonne-Paris-Cité, membre junior de l’Institut universitaire de France.

Découvrez comment l’Histoire s’élabore au fil des fouilles, de l’étude des objets ou des textes à travers la rencontre avec ceux qui l’enrichissent chaque jour par leurs recherches. Cette dernière conférence consacrée a l’ histoire médiévale conclut un cycle sur l’actualité de la recherche archéologique en Antiquité autour des femmes de pouvoir

Continuer la lecture de Conférence 19 juin 18h30 La reine médiévale : une femme de pouvoir ?

Conférence 5 juin 18h30 Cléopâtre III de marâtre à habile politicienne

Cléopâtre III et Ptolémée IX Philométor Sôter II. Temple de Deir El Médineh, paroi extérieure sud (cliché © Aurélie Cuenod)

5 juin à 18h30 : Conférence : « Cléopâtre III de marâtre à habile politicienne » par Aurélie Cuenod, doctorante del’EPHE-PSL, UMR 8546 AOrOc, membre de l’Équipe du Fonds Jouguet Démotique (EFJD).

Découvrez comment l’Histoire s’élabore au fil des fouilles, de l’étude des objets ou des textes à travers la rencontre avec ceux qui l’enrichissent chaque jour par leurs recherches. Ce nouveau rendez-vous est consacré à l’actualité de la recherche archéologique autour des femmes de pouvoir.

Continuer la lecture de Conférence 5 juin 18h30 Cléopâtre III de marâtre à habile politicienne

Le globe de Constantin Ier et Crispus

Archives image du mois d’avril 2019

Le globe de Constantin Ier et Crispus

Médaillon (revers) distribué pour Constantin Ier et Crispus à Rome en 326 ap. J.-C. (BnF, MMA, Fonds Général 663).

Représenté régulièrement sur les monnaies romaines dès le début de l’Empire, en particulier durant le règne d’Auguste, le globe est souvent associé à la figure de la Victoire. Au fil des dynasties, il devient un emblème central du pouvoir du Prince et de la domination de Rome sur le monde habité.

Continuer la lecture de Le globe de Constantin Ier et Crispus

Conférence 3 avril 18h30 Genre et archéologie : quand les sociétés anciennes ne sont pas tendres avec nos stéréotypes

Femme armée (avec une épée et des éperons ?) représentée sur le fond du chaudron de Gundestrup. Musée national du Danemark, Copenhague © 2017 Hermann Editeurs

3 avril à 18h30 : Conférence : « Genre et archéologie : quand les sociétés anciennes ne sont pas tendres avec nos stéréotypes » par Chloé Belard, docteure de l’EPHE-PSL, UMR 8546 AOrOc École normale supérieure.

Découvrez comment l’Histoire s’élabore au fil des fouilles, de l’étude des objets ou des textes à travers la rencontre avec ceux qui l’enrichissent chaque jour par leurs recherches. Ce nouveau rendez-vous est consacré à l’actualité de la recherche archéologique autour des femmes de pouvoir.

Continuer la lecture de Conférence 3 avril 18h30 Genre et archéologie : quand les sociétés anciennes ne sont pas tendres avec nos stéréotypes

Les femmes dans “L’Antiquité à la BnF”

Pour la journée internationale des droits des femmes, le carnet L’Antiquité à la BnF revient sur deux années de publications où les femmes sont tour à tour depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, reines, déesses, autrices et actrices de la recherche !

Continuer la lecture de Les femmes dans “L’Antiquité à la BnF”

Conférence 20 mars 18h30 La dynastie des adoratrices du dieu à Karnak

L’adoratrice du dieu Ânkhnesnéferibrê face au dieu Amon-Rê. Chapelle dite d’Osiris Neb neheh. Karnak. © CNRS-CFEETK n°77933/A. Chéné

20 mars à 18h30 : Conférence: « La dynastie des adoratrices du dieu à Karnak » par M. Laurent Coulon, directeur d’études de l’EPHE-PSL, EA 4519, Président de la Société Française d’Égyptologie.

Découvrez comment l’Histoire s’élabore au fil des fouilles, de l’étude des objets ou des textes à travers la rencontre avec ceux qui l’enrichissent chaque jour par leurs recherches. Ce nouveau rendez-vous est consacré à l’actualité de la recherche archéologique autour des femmes de pouvoir.

Continuer la lecture de Conférence 20 mars 18h30 La dynastie des adoratrices du dieu à Karnak

Bibliothèques d’Orient- Séminaire et Spectacle « De Paris à Jérusalem… » le 22 mars 2019

[Aïda : douze projets de costumes par Henry de Montaut] département Bibliothèque-musée de l’opéra, D-156
Le site Bibliothèques d’Orient rend accessible en ligne un corpus exceptionnel de près de 10 000 documents remarquables, reflétant la richesse du patrimoine documentaire d’une région à l’histoire plurimillénaire. Par le croisement des savoirs et des regards proposés par 80 spécialistes internationaux, il offre ainsi un espace d’interprétation et de recherche. Il éclaire par ses sources toute la complexité d’une zone géographique couvrant le Levant étendu à l’Irak et à l’Arabie Pétrée, de 1798 à 1945.

Cet événement s’adresse à toutes celles et à tous ceux qui s’intéressent à la Méditerranée orientale, son histoire, ses peuples, ses religions ; en particulier aux bibliothécaires, chercheurs, enseignants et étudiants. Il se déroule en 2 temps :

Continuer la lecture de Bibliothèques d’Orient- Séminaire et Spectacle « De Paris à Jérusalem… » le 22 mars 2019

Appel à chercheurs 2019-2020 de la Bibliothèque nationale de France

La BnF lance la nouvelle édition de son appel à chercheurs, afin de s’associer le concours de jeunes chercheurs, dans un esprit de découverte et de valorisation de ses collections.

Les candidats peuvent à la fois proposer spontanément des sujets de travaux ou choisir parmi ceux proposés par la BnF. L’Antiquité et la réception de l’Antiquité peuvent donc y trouver leur place, comme dans le thème soumis par la BnF “les choix des collectionneurs français : analyse du marché de l’art en France entre 1980 et 2010”.

Continuer la lecture de Appel à chercheurs 2019-2020 de la Bibliothèque nationale de France

Conférence 13 février 18h30 Les Assyriennes au 19e s. avant notre ère : femmes d’affaires, tisseuses et épouses

Enveloppe d’une lettre envoyée par Tarisha, fille d’Ali-ahum, avec l’empreinte de son sceau-cylindre personnel. Ankara, Musée des Civilisations Anatoliennes. Photographie : Cécile Michel ©Mission Archéologique de Kültepe

13 février à 18h30 : Conférence: « Les Assyriennes au 19e s. avant notre ère : femmes d’affaires, tisseuses et épouses » par Mme. Cécile Michel, directrice de recherche au CNRS, Professeure à l’Université de Hambourg.

Découvrez comment l’Histoire s’élabore au fil des fouilles, de l’étude des objets ou des textes à travers la rencontre avec ceux qui l’enrichissent chaque jour par leurs recherches. Ce nouveau rendez-vous est consacré à l’actualité de la recherche archéologique autour des femmes de pouvoir.

Continuer la lecture de Conférence 13 février 18h30 Les Assyriennes au 19e s. avant notre ère : femmes d’affaires, tisseuses et épouses

Conférence 23 janvier 18h30 Agrippine, mère de Néron : une femme à la tête de l’empire romain

Camée, Bustes d’Agrippine l’Aînée en Cérès et Agrippine la Jeune en Aphrodite ou Héra, BnF-département des Monnaies, médailles et antiques, camée.122

23 janvier à 18h30 : Conférence: « Agrippine, mère de Néron : une femme à la tête de l’empire romain » par Mme. Virginie Girod, docteure de l’Université Paris-Sorbonne (Histoire romaine).

Découvrez comment l’Histoire s’élabore au fil des fouilles, de l’étude des objets ou des textes à travers la rencontre avec ceux qui l’enrichissent chaque jour par leurs recherches. Ce nouveau rendez-vous est consacré à l’actualité de la recherche archéologique autour des femmes de pouvoir.

Continuer la lecture de Conférence 23 janvier 18h30 Agrippine, mère de Néron : une femme à la tête de l’empire romain

Archéologie des femmes de pouvoir : de la fouille à l’écriture de l’histoire | The archaeology of women & power– from digging to writing history

Comment l’archéologie permet-elle d’écrire l’histoire ? En quoi les fouilles et l’étude des artefacts continuent-ils à renouveler la connaissance des historiens ? Après un cycle consacré à l’Égypte, à la Grèce ancienne puis à l’archéologie de Guerre, la Bibliothèque nationale de France aborde la question des femmes de pouvoir, à travers la présentation de recherches et de fouilles françaises en cours.

Programme

Continuer la lecture de Archéologie des femmes de pouvoir : de la fouille à l’écriture de l’histoire | The archaeology of women & power– from digging to writing history

Archéologie de la guerre: conférences en ligne

Une partie des conférences du cycle 2017-2018 “Archéologie de la guerre: de la fouille à l’écriture de l’histoire” de la Bibliothèque nationale de France, organisé à l’occasion des commémorations du centenaire de la Grande Guerre  est en ligne.

Voir ou revoir:

(cliché Inrap)
  • Gilles Prilaux, Ingénieur de recherche, directeur adjoint scientifique et technique à l’Inrap Hauts-de-France

L’archéologie de la Grande Guerre  (11 octobre 2017) Voir et écouter la conférence :Écouter la page

Les interventions archéologiques menées dans le Nord et dans l’Est de la France font souvent ressurgir les cicatrices du sol générées par les combats de la guerre 1914/1918. Ces stigmates, particulièrement nombreux, se comptent par centaines de milliers : trous d’obus, tranchées, boyaux, abris de fortune, dépotoirs, munitions de tous calibres, mais aussi restes des 700 000 combattants encore fossilisés sur le champ de bataille. Ces témoignages directs de cette boucherie sans nom se révèlent sous des formes variées ; ici les restes d’un corps enseveli et grêlés de shrapnell; là une jambe arrachée abandonnée dans un trou d’obus, jusqu’à des ensembles plus complexes qui font écho à l’état d’esprit du soldat face à l’horreur des combats. Cette conférence propose de faire un point sur l’état des lieux sur cette période à travers le regard de l’archéologie de terrain que reste-t-il aujourd’hui dans le sol et comment l’interpréter ?

Stèle peinte d’Aristodémos, fils de Kallistos (cliché RMN-Grand Palais – Musée du Louvre — Hervé Lewandowski)
  • Luc Baray, Habilité à diriger des recherches, Directeur de recherche au CNRS, membre de l’UMR 6298 ArTeHiS (Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés)

Les mercenaires celtes, entre mythes et réalités (17 janvier 2018) Voir et écouter la conférence :Écouter la page

Du Ve siècle à la fin du Ier siècle avant J.-C., de l’Afrique du Nord à la Judée en passant par la Sicile, l’Italie, la Grèce et l’Asie Mineure, des milliers de guerriers celtes ont été recrutés par les Carthaginois et les
Grecs. Guerriers étrangers, motivés par l’appât du gain et la recherche de terres où s’installer, les Celtes essaimèrent sur tous les fronts où leur savoir-faire technique et leur bravoure paraissaient indispensables. L’objet de cette conférence est de déconstruire le mythe du mercenariat celtique tel qu’il nous est donné à lire à travers les poncifs des auteurs gréco-latins, souvent repris et amplifiés par les modernes. Un retour critique aux sources antiques permet d’en présenter une autre image en cherchant notamment à toujours distinguer les statuts – mercenaire ou auxiliaire – derrière les dénominations.

Camp de Drancy, cliché issu des fonds de l’ Allgemeiner Deutscher Nachrichtendienst – Zentralbild (Bild 183) Bundesarchiv, Bild 183-B10919 / Wisch / CC-BY-SA 3.0
  • Benoît Pouvreau, Chercheur au Service du patrimoine culturel, Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

Trois contributions à l’archéologie du camp de Drancy (11 avril 2018) Voir et écouter la conférence :Écouter la page

Le classement au titre des Monuments historiques (2001) puis la première restauration engagée ont beaucoup renforcé le temps dédié à la cité de la Muette, théâtre du camp de Drancy entre 1941 et 1944. En 2009, un important corpus de graffiti d’internés fut mis au jour. Sa valorisation fut en partie articulée à un projet plus vaste de mise en réseau des lieux d’histoire de la Déportation du département. La médiation de celui-ci permit une redécouverte : l’oeuvre d’un interné connu par quelques estampes constituant, en fait, un ensemble cohérent et majeur. Dessinateur mais aussi écrivain, Georges Horan-Koiransky fut, enfin, un témoin clé documentant d’une façon unique le lieu de départ des convois de déportation en gare du Bourget-Drancy, ultime sujet de recherches autour de ce site primordial de la persécution des Juifs de France.

Plus de conférences à voir ou revoir sur le site bnf.fr