L’Italie et l’Antiquité@la BnF: Les Rendez-vous de l’Histoire de Blois 2019

La 22è édition des Rendez-vous de l’Histoire de Blois célèbre l’Italie du 9 au 13 octobre autour des 500 ans de la Renaissance et de l’année 1519, marquée notamment par la mort de Léonard de Vinci, la naissance de Catherine de Medicis et le début de la construction du Château de Chambord.

La Bibliothèque nationale de France propose le vendredi 11 octobre une après-midi d’interventions nourries de la diversité de ses collections et de la richesse des relations entre l’Italie et la France.

Antéfixe “Artémis Bendis” produite à Métaponte (Italie), 4e s. av. n.è., découverte en 1828, dpt des Monnaies, médailles et antiques, Luynes.757

L’Antiquité et l’archéologie italienne seront au cœur de la présentation consacrée au duc de Luynes par Julien Olivier,  chargé des collections des monnaies grecques du département Monnaies, médailles et antiques et Vanessa Desclaux,  chargée des collections en Archéologie, Préhistoire et Histoire ancienne du département Philosophie, histoire, sciences de l’homme.

Archéologue de cabinet, collectionneur de terrain : le duc de Luynes en Italie
vendredi 11 octobre 2019 16h-16h45 Amphi 2, Université

Héritier fortuné d’une ancienne famille aristocratique, le nom d’Honoré d’Albert, duc de Luynes (1802-1867) reste attaché à la figure de ce qui fut sans doute le plus grand mécène de la période pour l’archéologie, l’érudition et les arts en France. Après avoir commencé sa carrière comme directeur adjoint du Musée Charles X (Louvre) d’où il démissionne, il décide de se consacrer aux activités et recherches de son choix.

Hydrie “Supplice d’Amycos et thiase”, produite à Métaponte (Italie) entre 420 et 400 av. n.è., dpt des Monnaies, médailles et antiques, Luynes.690 (Inv.116)

En 1828, ses pas le mènent en Grande-Grèce (Italie) où il entreprend des fouilles à Sybaris et Métaponte. Il s’illustre plus particulièrement dans la numismatique grecque, l’iconographie des vases grecs et les techniques de production antiques. Il est l’un des membres fondateurs de l’Instituto di Corrispondenza Archeologica à Rome. En plus de ses travaux universitaires reconnus, il œuvre au rayonnement de la France comme centre de recherche sur l’Antiquité en lançant en 1835 à Paris la section française de l’Instituto et en finançant de nombreuses publications. L’important don de ses collections, notamment de monnaies, de bijoux, d’armes et de vases antiques, en 1862 à la Bibliothèque nationale de France ainsi que l’acquisition de quelques volumes de sa bibliothèque « italienne » en 2014 permettent de revenir sur cette histoire d’effervescence archéologique entre France et Italie durant le XIXe siècle, illustrée par les collections d’antiquités et d’imprimés de la BnF.

Nomos d’argent de Crotone (Lucanie), vers 420 av. J.-C. BnF, MMA, Luynes 726.

Retrouvez l’Italie dans les articles de L’Antiquité à la BnF :

Découvrez les présentations de La BnF concernant les périodes médiévale, moderne et contemporaine sur le carnet L’Histoire à la BnF et une sélection de ressources dans le billet “Un peu, beaucoup d’Italie dans les collections de la BnF“.

Citer ce billet : Antiquité BnF, "L’Italie et l’Antiquité@la BnF: Les Rendez-vous de l’Histoire de Blois 2019", in L’Antiquité à la BnF, 07/10/2019, https://antiquitebnf.hypotheses.org/8775, [consulté le 15/12/2019].

Une réflexion sur « L’Italie et l’Antiquité@la BnF: Les Rendez-vous de l’Histoire de Blois 2019 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.