Un printemps homérique !

En cette année 2019, plusieurs événements replacent Homère sous les feux de l’actualité. Lectures, conférences et exposition sont proposées à travers toute la France.

Son premier poème épique, L’Iliade, fera l’objet de lectures publiques en Europe à l’occasion du « Festival européen latin-grec » qui se tient du 20 au 24 mars 2019. Une lecture publique aura lieu, en même temps, dans des collègues, lycées, universités ou au sein d’associations. Une carte permet de localiser ces interventions.

En parallèle, deux colloques sont organisés : le premier « Rendez-vous de l’Antiquité de Lyon » se tiendra les 21 et 22 mars autour des récits homériques. Une seconde rencontre a lieu aux mêmes dates, à Poitiers, autour d’Homère et les philosophes.

Autre événement, le 27 mars, sera inaugurée au Louvre-Lens une exposition consacrée à Homère, organisée avec le soutien de la BnF. Plusieurs œuvres issues des départements spécialisés ont ainsi été prêtées : le département des Monnaies, médailles et antiques a notamment proposé une trentaine d’objets dont un camée romain figurant le Jugement de Pâris, une coupe avec Ulysse et ses compagnons aveuglant le cyclope Polyphème ou encore un fragment de “table iliaque” qui illustre parfaitement la fortune des récits homériques à Rome. Enfin, on peut citer un canthare avec Achille et Patrocle magnifiquement restauré et qui est l’image du mois ce mois-ci dans notre blog.

Camée “Jugement de Pâris”. BnF, MMA, camée.44

En 2006, la BnF avait déjà rendu hommage à Homère lors d’une grande exposition Homère, sur les traces d’Ulysse Elle était accompagnée d’un catalogue et d’une riche exposition virtuelle. Les héros grecs ont été également évoqués dans une autre exposition qui s’est tenue l’année suivante, Héros, d’Achille à Zidane, avec une partie qui leur était consacrée.

L’héritage d’Homère est immense : il a influencé la plupart des auteurs classiques tels que Ovide aussi bien que le cinéma en général, des premiers péplums jusqu’aux films les plus récents. L’art contemporain, la mode ou la publicité continuent de puiser des thèmes ou des images issues des aventures vécues par les guerriers, rois, dieux ou déesses de ce cycle homérique : l’exposition en cours Age of classics, l’Antiquité dans la culture pop au Musée Saint-Raymond de Toulouse, montre ainsi quelques exemples de cette réception dans les cultures populaires.

Homère est sur… Twitter également, grâce à un professeur de grec ancien, qui, depuis janvier 2019, lit chaque semaine un chant de L’Iliade en espagnol sur son compte et devrait terminer l’œuvre en juin avant de passer à L’Odyssée. Commentaires, lectures dans d’autres langues…enrichissent le fil du réseau social et dessinent ainsi une carte mondiale des passions suscitées par ce classique de la littérature !


Une réflexion sur « Un printemps homérique ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.