Bibliothèques d’Orient- Séminaire et Spectacle « De Paris à Jérusalem… » le 22 mars 2019

[Aïda : douze projets de costumes par Henry de Montaut] département Bibliothèque-musée de l’opéra, D-156
Le site Bibliothèques d’Orient rend accessible en ligne un corpus exceptionnel de près de 10 000 documents remarquables, reflétant la richesse du patrimoine documentaire d’une région à l’histoire plurimillénaire. Par le croisement des savoirs et des regards proposés par 80 spécialistes internationaux, il offre ainsi un espace d’interprétation et de recherche. Il éclaire par ses sources toute la complexité d’une zone géographique couvrant le Levant étendu à l’Irak et à l’Arabie Pétrée, de 1798 à 1945.

Cet événement s’adresse à toutes celles et à tous ceux qui s’intéressent à la Méditerranée orientale, son histoire, ses peuples, ses religions ; en particulier aux bibliothécaires, chercheurs, enseignants et étudiants. Il se déroule en 2 temps :


Carte topographique & archéologique de Constantinople au Moyen-age dressée par M.I.S.N, 1938, Bibliothèque Orientale de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, AT0400010TR001 / BO9993659

Un séminaire international sera l’occasion de découvrir des collections documentaires et iconographiques peu ou pas connues, avec la complicité d’Edhem Eldem, historien, professeur au Collège de France et à l’Université de Boğaziçi (Istanbul) avec lequel des chercheurs français et étrangers partageront leurs découvertes.

Une performance théâtrale créée pour l’occasion poursuivra la découverte de Bibliothèques d’Orient. Elle a été conçue par le comédien Emilien Diard-Detœuf, formé au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique et qui a notamment joué à diverses reprises sous la direction d’Olivier Py en Avignon et à Paris.

Entrée libre sur réservation obligatoire
Inscription via Eventbrite jusqu’au 20 mars 2019 inclus

Vendredi 22 mars 2019 – 14h-20h
François-Mitterrand – Petit auditorium
Quai François-Mauriac – Paris 13e

Copie des 3 inscriptions qui se trouvent sur la pierre trouvée à Rosette. Estampage à l’encre noire sur papier : « cette copie a été tirée par les procédés typographiques sur la pierre elle-même au Kaire … par monsieur marcel directeur de l’imprimerie nationale et Galland correcteur 4 pluviose an 8 de la République », Bibliothèque nationale de France Département des Manuscrits. Egyptien 228

Programme

Séminaire international

14h00 – ACCUEIL ET INSCRIPTIONS

14h30 – ALLOCUTIONS D’OUVERTURE

  • Laurence Engel, présidente de la BnF
  • Edhem Eldem, historien, professeur au Collège de France et à l’Université de Boğaziçi

Bibliothèques d’Orient page d’accueil

14h50 – Parcours guidé à travers le site Bibliothèques d’Orient
Un parcours filmé et en images, avec Françoise Hours, responsable scientifique du site, cheffe du service des Littératures du monde à la BnF

15h15 – Faire connaitre et donner accès à des collections méconnues
Les partenaires du projet invitent à une découverte des collections exceptionnelles et méconnues conservées dans leurs bibliothèques et désormais accessibles dans Bibliothèques d’Orient.


Un maqâm à l’intérieur d’une structure ruinée plus ancienne par le Père Pierre Benoît, 1936-1939, EBAF 11530-Benoit.073

Modération : Jean-Jacques Pérennès, directeur de l’École biblique et archéologique française, Jérusalem.

Participants :

  • Charles Personnaz, auteur d’un rapport ayant notamment comme but de renforcer l’action de la France dans la protection du patrimoine du Moyen-Orient
  • René-Vincent Guérin du Grandlaunay, directeur de la bibliothèque de l’Institut dominicain d’études orientales, Le Caire
  • Marie-Françoise Pape, directrice des bibliothèques, Institut catholique, Paris
  • Jean-François Pérouse, ancien directeur de l’Institut français d’études anatoliennes, Istanbul
  • Lorans Baruh,  directrice associée de la recherche et des programmes à SALT Galata, Istanbul
  • André Binggeli, responsable de la section grecque et de l’Orient chrétien à l’Institut de recherche et d’histoire des textes  (IRHT), Paris
mosaïque du sanctuaire, tiré de Saint Étienne et son sanctuaire à Jérusalem par le P. Marie-Joseph Lagrange, 1894, Institut catholique de Paris, 2013-160093

16h45 – Rassembler des sources pour une histoire connectée

Des chercheurs français et étrangers débattront des possibilités comme des difficultés générées par les ressources numérisées dans les sciences sociales et les humanités. Ils questionneront  l’usage d’un site comme Bibliothèques d’Orient en se plaçant du point de vue des utilisateurs.

Modération : Edhem Eldem, historien, professeur au Collège de France et à l’Université de Boğaziçi, Istanbul.

[Médamoud : registre de fouilles, 1932-1939] par Fernand Bisson de La Roque, IFAO
Participants :

  • James Barr, chercheur invité au King’s College de Londres
  • Frédéric Hitzel, historien de l’art et de la culture ottomans, chargé de recherche au CNRS, Paris
  • Vanessa Desclaux, égyptologue, chargée de collections en préhistoire, histoire ancienne et archéologie à la BnF, Paris
  • Marc Aymes, historien de l’Empire ottoman, chargé de recherche au CNRS, directeur du Centre d’Études Turques, Ottomanes, Balkaniques et Centrasiatiques (CETOBaC), Paris

Carte de l’antique Alexandrie et de ses faubourgs. Dressée sur les ordres de S. A. le Vice-Roi d’Egypte à l’aide de fouilles, nivellements et autres recherches par Mahmoud-Bey, Astronome de Son Altesse. Fait en 1866, Centre d’Études Alexandrines

19h00-20h00

Spectacle « De Paris à Jérusalem… »

Spectacle conçu et réalisé par Emilien Diard-Detœuf.

Interprété par :
Emilien Diard-Detœuf
(metteur en scène et comédien)
Sophie Guibard (comédienne)
Simon Veyre (musicien)

[Jérusalem : maquette construite de l’acte IV, tableau 1 par Edouard Despléchin], 1847, département Bibliothèque-musée de l’opéra, MAQ A-141
Mot de l’auteur
« Châteaubriand a traversé l’Europe, est entré en Asie, en chemin s’est arrêté en Grèce, et a fini par trouver Jérusalem. De retour en France, il a tiré de ce voyage un Itinéraire de Paris à Jérusalem, dont le succès immédiat fut si grand qu’on le rebaptisa tout simplement « L’Itinéraire ». Nous sommes en 1806 : une légende littéraire est née, et avec elle tout un imaginaire de l’Orient que les générations futures n’auront de cesse d’alimenter jusqu’au milieu du XXe siècle. Le récit de voyage de Chateaubriand se veut exhaustif, rigoureux, mais il en émane une sensibilité qu’il ne peut éteindre.Dans un décor de bibliothèque, deux interprètes et un musicien refont le chemin de Paris à Jérusalem, au gré des documents qui peuplent les Bibliothèques d’Orient. La première traduction des Mille et une Nuits, les récits de Pierre Loti, de Nerval et de Flaubert, mais aussi les déclarations de Napoléon… constituent la matière première de notre spectacle. Pour retrouver la spontanéité et l’exaltation d’une recherche documentaire, nous ferons l’anatomie d’une bibliothèque. Qu’avons-nous vu de l’Orient depuis que nous le regardons ? »
[Le Caire] : [vue de la mosquée du sultan Hassan] par [Nicolas-Jacques Conté], [entre 1798 et 1809] Dessin pour : « Description de l’Égypte ou Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l’expédition de l’armée française. État moderne », 1809, t. 1, pl. 32, Estampes et photographie RESERVE UB-181 (I BIS)-FT 4
Bibliothèques d’Orient a été réalisée grâce au soutien de
Fondation d'entreprise Total Plastique Omnium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.