André Dutertre dessinateur de l’Expédition d’Égypte et la collection du Cabinet des Médailles

Aquarelle pour la « Description de l’Égypte ou Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l’expédition de l’armée française. Antiquités », t. V, pl. 69, fig. 11; Dpt Estampes et Photographies UB-181 (H BIS, 2)-FT 4

Âgé de 45 ans, André Dutertre devient membre de la Commission des Sciences et des Arts dont Bonaparte s’entoure pour son expédition en Égypte. Fils d’un imprimeur en taille-douce, formé à la gravure, il mène une carrière de copiste et de dessinateur d’illustration.

Il est notamment recruté pour représenter les étapes de l’expédition et dresser les portraits de ses membres. Une partie de ses dessins est conservée dans les collections de la Bibliothèque nationale de France, certains sont au château de Versailles, acquis par Louis-Philippe pour son projet de musée de l’Histoire de France, d’autres encore se trouvent à l’École nationale supérieure des Beaux-arts.

Bas relief d’ Agathodaimon et d’Isis-Thermoutis, Dpt des Monnaies, médailles et antiques,  inv.57.172a

Sur place, dans le cadre de l’Institut d’Égypte, il crée une école de dessin destinée aux Égyptiens et animée par différents artistes. Il rassemble également une collection d’objets1, dont la stèle d’Agathodaimon et d’Isis-Thermoutis qui fut donnée en 1838 au Cabinet des Médailles. Ce bas-relief constitue ainsi un des rares objets ramenés par un des membres de l’expédition et entré ensuite dans les collections publiques2.

Il représente deux serpents pourvus de têtes de divinités identifiées à Sérapis-Agathodaimon et Isis-Thermoutis sous un dais arrondi reposant sur des colonnettes terminées par des papyrus. Cette iconographie typique des époques hellénistique et romaine est associée à la fois à la fécondité et aux récoltes : elle illustre la puissance protectrice et garante de la fertilité du sol. Elle endosse aussi souvent un rôle funéraire3.

L’objet a longtemps été considéré de provenance inconnue mais Dutertre le fait figurer sur la planche 69 du tome V de la Description de l’Égypte. Le second volume de texte sur les Antiquités parle du monument comme de « l’espèce d’autel trouvé près des pyramides de Saqqârah, et figuré avec deux serpents à tête humaine dans la planche 69 du V.e volume d’antiquités (fig. 11) »4. En comparant le dessin et l’original, les qualités de précision et de fidélité pour lesquelles Dutertre était reconnu, sont manifestes.

[Collection d’antiques] : [divers fragments]. [Dutertre del.]. Dessin pour la « Description de l’Égypte ou Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l’expédition de l’armée française. Antiquités », 1822, t. V, pl. 69; Dpt Estampes et Photographies UB-181 (H BIS, 2)-FT 4

De retour d’Égypte, le dessinateur participe à l’entreprise de publication des notes et des dessins, la Description de l’Égypte, dont il fut un des dessinateurs les plus prolifiques.

Vanessa Desclaux

Pour en savoir plus:

  • les œuvres de Dutertre sur Europeana
  • Marie-Aude Finot, À la découverte de l’Italie et de l’Égypte, les voyages d’André Dutertre : Carnets de dessins de l’École nationale supérieure des Beaux-arts, thèse de l’école nationale des Chartes, 2008, position de thèse en ligne
  • Yves Laissus, « Description de l’Égypte » : une aventure humaine et éditoriale, Paris, 2009, notice
  • Édouard de Villiers du Terrage, « Notice sur les « portraits de Dutertre », Journal et souvenirs sur l’expédition d’Égypte: 1798-1801, Paris, 1899, p. 355-360, sur Gallica
Citer ce billet : Vanessa Desclaux, "André Dutertre dessinateur de l’Expédition d’Égypte et la collection du Cabinet des Médailles", in L’Antiquité à la BnF, 07/08/2018, https://antiquitebnf.hypotheses.org/3090, [consulté le 20/10/2018].
  1. 18 objets sont mentionnés comme donnés par Dutertre le 27 juin 1838 dans le registre des dons A, sous les n° 23 à 40, sur Gallica, Legrain dans son inventaire inachevé (1894-1896) mentionne pour 1838 « Don Dutertre 23 objets », volume I, p. 54 sur Gallica []
  2. voir P. Bret, « Le musée imaginaire de l’expédition d’Égypte: les collections archéologiques formées de 1798 à 1801 », dans Du haut de ces pyramides : l’expédition d’Égypte et la naissance de l’égyptologie, 1798-1850, Lyon, 2013, p. 110-137 []
  3. voir Fr. Dunand, « Les représentations de l’agathodémon. À propos de quelques bas-reliefs du musée d’Alexandrie », BIFAO 67, 1967, p. 9-48, en ligne []
  4. Description de l’Égypte: ou recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l’expédition de l’armée française, publié par les ordres de Sa Majesté l’Empereur Napoléon le Grand, t. 2,1,2: Texte 2: Antiquités, Paris, 1818, Chap. XVIII, « Description générale de Memphis et des pyramides », p. 14, en ligne []

Une réflexion sur « André Dutertre dessinateur de l’Expédition d’Égypte et la collection du Cabinet des Médailles »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.