Archéologie du sport : cycle de conférences

En écho aux Jeux olympiques et paralympiques d’Été 2024 organisés par Paris, la BnF consacre son cycle annuel « De la fouille à l’écriture de l’histoire » à l’archéologie du sport.

Au programme : tir à l’arc néolithique, arts martiaux de l’Antiquité, équitation mérovingienne, jeux de paume et jeux nord-amérindiens.

Faire l’archéologie du sport c’est tout à la fois se pencher sur les activités physiques pratiquées depuis les premiers âges de l’humanité et éclairer des sports anciens dont certains perdurent encore aujourd’hui sous une forme ou une autre.

Au fil de six conférences, archéologues et historiens mettront en valeur les différentes facettes de l’archéologie du sport et montreront ainsi sa pertinence pour interroger et mieux comprendre le sport d’aujourd’hui, héritier de gestes et d’accessoires qui l’ont précédé et de pratiques ludiques et sportives passées.

Ce cycle commencera :

Les séances suivantes seront :

Retrouvez le programme complet sur le site de la BnF : Archéologie du sport

En salle J, découvrez une sélection d’ouvrages sur l’histoire et archéologie du sport et en ligne une Bibliographie sélective Histoire et archéologie du sport.

L’illustration en tête du billet (© Serge Oboukhoff; © BnF-CNRS-MSH Mondes) est le détail d’une scène de palestre qui court le long de la vasque d’un canthare attique du VIe av. J.-C. conservé au département des Monnaies, médailles et antiques (De Ridder. 354). Le détail choisi représente un entraîneur assistant à la course de quatre athlètes. Ce canthare est visible dans le Musée de la BnF.



Citer ce billet
Pauline Darleguy (2023, 14 décembre). Archéologie du sport : cycle de conférences. L’Antiquité à la BnF. Consulté le 1 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/b8sp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.