Exposition internationale des arts et techniques, Paris 1937 : pavillon de l’Égypte, une momie (photographie de presse)

Archive : Image du mois d’octobre 2023

[Safara?], Paris, 1937, bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, EI-13
L’exposition universelle de 1937, dénommée Exposition internationale des arts et techniques, s’est tenue à  Paris du 25 mai au 25 novembre. Elle accorde 2.400 m2 à l’Égypte, dans un contexte international en ébullition, où le pavillon dominé par l’aigle et la croix gammée fait face à la sculpture de l’ouvrier et de la kolkhozienne portant haut la la faucille et le marteau.

Le pavillon de l’Égypte, situé dans les jardins du Trocadéro, aile Passy, est conçu par l’architecte français Robert Lardat tandis que les grilles et les décorations sont l’œuvre d’artistes égyptiens. Les peintures murales sont exécutées par M. Naghi, Said, Nahmias Saad et Moufid Gayed, les sculptures et statues par Mahmoud Mokhtar.

Si le propos de cette exposition internationale est de mettre à l’honneur productions des arts et techniques modernes, une sélection d’antiquités est exposée dans le pavillon d’Honneur. Cette présentation entend ainsi montrer la prégnance de cette culture égyptienne et la source d’inspiration sans cesse renouvelée que représente l’Antiquité. À la différence de maintes autres nations exposantes, la référence antique est ici égyptienne et non gréco-romaine.

Sur la photographie se trouvent ainsi juxtaposés un sarcophage antique dans un décor égyptisant et les produits de l’Égypte contemporaine: des tissus s’inspirant de scènes pharaoniques, mobilier et arts du métal perpétuant la tradition islamique.

Alors que le mois d’octobre s’ouvre sous la thématique “les vivants et les morts” des 26e Rendez-vous de l’Histoire de Blois (4-8 octobre), cette photographie de presse convoque cette réalité de l’interaction entre morts et vivants, dans une mise en abyme vertigineuse, la prolongeant à travers les siècles et par-delà moults frontières.

La BnF aura l’honneur de participer à l’évènement par une carte blanche, le vendredi 6 octobre dans l’Université site Jaurès, amphi 2 à partir de 13h30 et lors du marathon des images, le samedi 7 octobre au cinéma les Lobis, salle 1 à partir de 20h30

Sur l’exposition universelle de 1937


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Vanessa Desclaux (1 novembre 2023). Exposition internationale des arts et techniques, Paris 1937 : pavillon de l’Égypte, une momie (photographie de presse). L’Antiquité à la BnF. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/b8sl


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.