Rosette Champollion

Analyse du texte démotique de l’inscription de Rosette
par J.-Fr. Champollion, 1821-1822.
BNF, Manuscrits, NAF 20314, f. 15 vo (210)
Cette page montre combien la comparaison des trois écritures
peut s’avérer fructueuse, car les équivalences proposées
entre les textes démotiques, grecs et hiéroglyphiques sont
majoritairement correctes. Toutefois, les signes individuels
ne reçoivent pas d’interprétation spécifique : la lecture demeure
globale et ne permet pas d’identifier les sons de la langue,
ainsi que le montrent les équivalents coptes proposés par
Champollion, qui sont régulièrement exacts quant au sens,
mais non quant à la forme.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.