Zoom sur… une intaille au gladiateur

Après le billet dédié à la Rome antique au cinéma (Antiquité et cinéma : 2. Rome), nous proposons un nouveau « zoom sur… » consacré à une intaille romaine montée en bague et représentant un gladiateur, figure emblématique des péplums.

Intaille en jaspe rouge montée en bague de bronze (intaille h. 1,6 x l. 1,23 cm ; bague h. 2,7 x l. 3,1cm), IIIe siècle av. J.-C. BnF, MMA, inv. 58.1876 (don du comte de Caylus, 1762)

Fièrement campé de face, un gladiateur attend son adversaire de pied  ferme. Son équipement,  casque à visière et haut cimier, brassard (manica) protégeant le bras droit, jambière au tibia gauche (ocrea), glaive court et bouclier rectangulaire incurvé, désigne un mirmillon, adversaire de l’agile rétiaire qui va chercher à l’envelopper de son filet, tel un poisson. La pose assurée fait mentir la chanson populaire dans l’arène, connue par Festus (De Verborum significatione 285) « non te peto, piscem peto; quid me fugis Galle » : « ce n’est pas toi que je poursuis c’est le poisson, pourquoi me fuis-tu Gaulois? ».

Illustration de l’objet dans le Recueil d’antiquités égyptiennes, étrusques, grecques, romaines et gauloises publié par le comte de Caylus, tome troisième (1759), pl. LXVII, IV-V

La lourde bague d’homme qu’orne cette intaille a pu appartenir à un gladiateur victorieux -certains devenaient de véritables stars  – ou à un magistrat ayant offert des munera. La belle couleur rouge sang du jaspe, pierre en grande faveur au 3e siècle de notre ère, évoque la croyance rapportée par Pline (Naturalis Historia XXXVII, LIV, 4) que l’agate d’une seule couleur rendait les athlètes invincibles.

Mathilde Avisseau-Broustet

Où retrouver cet objet :

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *