conférence mercredi 16 juin 18 h 30 : Les ports perdus des étrusques

16 juin à 18 h 30 : conférence : Les ports perdus des Étrusques par Jean-Philippe Goiran, Laboratoire Archéorient – Maison de l’Orient et la Méditerranée (Lyon).

Découvrez comment l’Histoire s’élabore au fil des fouilles, de l’étude des objets ou des textes à travers la rencontre avec ceux qui l’enrichissent chaque jour par leurs recherches. Ce nouveau rendez-vous est consacré à l’actualité de la recherche autour de l’archéologie des ports.

Philippe Cluverio (cartographe), Henri Le Roy (graveur), carte imprimée : Etruriae antiquae descriptio, 1624. BnF, département Cartes et plans, GE BB-246 (XII, 84)

« Tuscorum ante Romanum imperium late terra marique opes patuere »

« Avant l’Empire romain, la puissance des Etrusques s’étendait aussi bien sur terre que sur mer »

Tite-Live, Histoire romaine, V, XXXIII, 7

À partir du Ier millénaire av. J.-C., la première grande civilisation de l’Italie, les Étrusques, se développe. Elle s’étend entre la vallée de l’Arno au nord, le cours du Tibre à l’est et au sud et la mer tyrrhénienne à l’ouest, et fleurit entre le VIIIe et le Ier siècle av. J.-C.

Comme l’attestent les sources littéraires, épigraphiques et matérielles, la civilisation étrusque était une thalassocratie capable de rivaliser avec les Grecs, les Carthaginois et les Phéniciens.

Alors que sur le littoral tyrrhénien, la plupart des ports d’époque romaine ont été identifiés, aucun port étrusque n’a encore été mis au jour.

Une équipe franco-italienne pluridisciplinaire (historiens, géographes, archéologues, géophysiciens) a décidé d’explorer le territoire de Pyrgi, à 50 km au nord de Rome, un des débouchés maritimes de Caere, l’une des plus importantes cités étrusques avec Tarquinia, en réalisant des carottages géomorphologiques et des prospections géophysiques.

Lors de la conférence du mercredi 16 juin, après la diffusion d’un reportage vidéo sur les recherches menées à Pyrgi, Jean-Philippe Goiran présentera les résultats de cette « enquête » à la recherche des ports étrusques perdus.

L’illustration en tête du billet est une photo montrant le château de Santa Severa et la campagne de Pyrgi. crédit : Loic Guinebault (CNRS UMR 5133)

Cycle de conférences : « L’archéologie des ports: de la fouille à l’écriture de l’Histoire » – les mercredis, à 18h30, diffusion en ligne sur la chaîne YouTube de la BnF. En savoir plus : notre programme.

Bibliographie

télécharger notre bibliographie


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.