#RetourAuMusée – La BnF hors les Murs #2: Girault de Prangey, dessinateur, archéologue et pionnier de la photographie

Le musée d’Orsay, jusqu’au 11 juillet 2021, fait redécouvrir l’un des pionniers les plus inventifs et talentueux du daguerréotype « Girault de Prangey, photographe (1804-1892) ».

Palais de Rhamsès, à Thèbes [estampe] par Girault de Prangey, planche extraite de : Monuments et Paysages de l’Orient, [1852], pl. 15, BnF, DC-180 (A,3)-FOL

Connue à travers ses vues lithographiques des Monuments arabes dont les Monuments arabes d’Égypte, de Syrie et d’Asie Mineure publiés en 1846 ou des Monuments et paysages de l’Orient de 1851, l’œuvre de Joseph-Philibert Girault de Prangey s’est appuyée sur une pratique photographique longtemps restée méconnue et inédite. Alors qu’il inaugure son entreprise d’étude architecturale au début des années 1830 avec les Monuments arabes et moresques de Cordoue, Séville et Grenade (1836), l’apparition de la technique photographique en 1839 modifie son approche pour son voyage en Orient.

« M. Girault de Prangey, un des inspecteurs de la Société française [d’archéologie], qui depuis trois ans voyageait en Orient où il avait entrepris de longues et importantes explorations monumentales dont nous avons précédemment entretenu les lecteurs du Bulletin, vient d’arriver à Paris, chargé d’une riche moisson d’observations et de vues prises au Daguerréotype1. »

La sensibilité archéologique du photographe transparaît avant même qu’il entreprenne son périple en Méditerranée. Il réalise dès 1832 un recensement des antiquités prises dans les remparts de sa ville natale, Langres. Il fut d’ailleurs l’un des membres fondateurs de la société archéologique quelques années plus tard.

À ce jour de nombreuses vues réalisées lors de son Grand tour en Méditerranée, voyage qui le conduisit sur les sites antiques d’Italie jusqu’à la Turquie entre les années 1842 et 1844, constituent les plus anciennes photographies conservées de ces monuments.

Le commissariat assuré par Thomas Galifot (Musée d’Orsay) et Sylvie Aubenas (BnF) expose de manière inédite en France la vie et la production de Girault de Prangey dans une présentation exceptionnelle des collections de la BnF hors les murs.

Pour aller plus loin, Girault de Prangey et les pionniers de la photographie

L’illustration en tête du billet est le  daguerréotype du petit et grand temple de Baalbec en 1844, conservé au Département des Estampes et de la photographie de la BnF, RES PHOTO EG7-760 en ligne sur Gallica.

Citer ce billet : Antiquité BnF, "#RetourAuMusée – La BnF hors les Murs #2: Girault de Prangey, dessinateur, archéologue et pionnier de la photographie", in L’Antiquité à la BnF, 26/05/2021, https://antiquitebnf.hypotheses.org/12883, [consulté le 21/09/2021].

 

  1. Bulletin monumental 11, 1845, p. 317. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.