#RetourAuMusée – La BnF hors les Murs #1: Salammbô

Pour célébrer la réouverture des musées, l’Antiquité à la BnF vous indique les expositions présentant des œuvres de la Bibliothèque hors les murs, à découvrir de manière inédite.

Œuvres manuscrites de Gustave Flaubert, Salammbô I, Dpt des Manuscrits, NAF 23656, p. de titre, sur Gallica

Direction Rouen afin de fêter le bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert (1821-1880) avec « Salammbô : Fureur ! Passion ! Éléphants ! » au Musée des Beaux-Arts jusqu’au 19 septembre, à retrouver au MUCEM à Marseille du 20 octobre au 7 février 2022.

Les commissaires prennent pour trame « cette géniale épopée qui nous fait voyager en terre punique, trois siècles avant J.-C. » Le décor et le défi flaubertien sont campés dans la citation de Marguerite Yourcenar:

Décrire Carthage, qu’on connaît si peu, était à l’époque de Flaubert et au fond serait encore aujourd’hui, une entreprise presque insensée. (…) l’excellence du style fait tout accepter : on demeure ébahi devant ces phrases dont chacune est une pièce d’or ou de bronze pesant de tout son poids, suspendue au fil (…) de cette affabulation romanesque sur la fille d’Hamilcar.1

Œuvres manuscrites de Gustave Flaubert, Salammbô I, Dpt des Manuscrits, NAF 23656, incipit, sur Gallica

Six ans après Madame Bovary, Flaubert trouve l’inspiration dans l’Antiquité:

« Je vais donc momentanément faire un peu d’histoire. C’est un large bouclier sous lequel on peut abriter bien des choses. Or je crois qu’il y a matière à beaucoup de style dans une peinture la plus exacte & la plus colorée possible de la Guerre des Mercenaires. »2

Pour ce roman paru en 1862, il se documente, se rend sur place à Carthage, où l’archéologie se déploie depuis peu, avec notamment les explorations menées par Christian Tuxen Falbe3 ou par Adolphe Dureau de La Malle4.

En quête de véracité, l’auteur explore les collections à la recherche de données historiques encore balbutiantes. Il visite ainsi le Cabinet des Médailles de la Bibliothèque, à la recherche des monnaies des peuples mentionnés dans les sources classiques: « les médailles Juives, Carthaginoises, Lyciennes, Ciliciennes, Dariques, Bactrianes, de Malte, Gozzo et les Baléares, les as et les médailles d’Égine et de Thasos »5. Les notes et descriptions issues des observations de ce néophyte en numismatique ne manquent pas de saveur :

têtes d’Hercule avec la peau de lion faisant capuchon sous le menton, nouée sous le menton. Les cornes entourent les oreilles

Tétradrachme, atelier punique d’Entella (Sicile), vers 300-289 av. J.-C., argent, 16,79 g (BnF, MMA, Fonds général 2351)

Redécouvertes récemment, elles ont donné lieu à des identifications et une première publication dans les pages de ce carnet6.

Plan de Carthage / dressé d’après les levés de Falbe et de Daux, 1887, Dpt des Cartes et plans, GE D-250, sur Gallica

Volumes manuscrits de Salammbô, premières publications archéologiques sur Carthage et l’épigraphie phénicienne, plan de la cité conservés par la Bibliothèque seront à découvrir à Rouen et à Marseille, aux côtés de nombreuses autres œuvres.

Pour aller plus loin:

L’illustration en tête du billet est une estampe par A. Mucha, Incantation (Illustration de Salammbô), 1897 conservée à la Bibliothèque municipale de Rouen, Flaubert E1 g 13.

Citer ce billet : Antiquité BnF, "#RetourAuMusée – La BnF hors les Murs #1: Salammbô", in L’Antiquité à la BnF, 19/05/2021, https://antiquitebnf.hypotheses.org/12793, [consulté le 21/09/2021].
  1. Dossier de presse, p. 2. []
  2. Lettre de Flaubert à Jules Michelet, Paris, 01 mars 1857, numérisation et transcription disponibles en ligne sur le site du centre Flaubert. []
  3. Recherches sur l’emplacement de Carthage : suivies de renseignements sur plusieurs inscriptions puniques inédites, Paris, 1833, sur Gallica. []
  4. Recherches sur la topographie de Carthage, Paris, 1835, sur Gallica. []
  5. notes d’enquête prises pour la préparation du chapitre VII de Salammbô (« Notes pour Salammbô »), conservé à la Bibliothèque historique de la ville de Paris. (Carnets de travail. Carnet n° 7) numérisé sur Gallica. []
  6. Florence Codine, Julien Olivier, « Flaubert, Salammbô et le Cabinet des Médailles« , L’Antiquité à la BnF, 2017. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.