Ptolémée, Titus et quelques autres. Les souverains de l’Antiquité les plus prisés par Napoléon

Archive : image du mois de décembre 2020

État des médailles remises à M. de Rémusat destinées à être serties dans la tabatière de l’empereur, février 1809 (BnF, MMA, 7 ACM 8)

Le 13 février 1809, Auguste-Laurent de Remusat, Grand maître de la garde-robe de Napoléon, est autorisé par le ministre de l’Intérieur à prélever au Cabinet des médailles une série de monnaies antiques pour orner de nouvelles tabatières destinées à l’Empereur. Ces boîtes conçues pour contenir du tabac à priser avec les doigts étaient le support de décors peints, sculptés ou bien composés d’objets incrustés – anciens ou modernes – tels des camées ou comme ici de monnaies. Dans ce cas, Rémusat prélève au sein de la collection neuf monnaies : quatre pièces d’or romaines impériales et cinq autres en argent, d’époque hellénistique, grecques et parthes.

Tabatière ornée d’un camée du XVIe siècle, réalisée vers 1788 (BnF, MMA, Camée.512.a).

Ces tabatières sont aujourd’hui perdues, mais la liste des monnaies, très soigneusement décrites, a incontestablement fait l’objet d’une sélection rigoureuse dans le but de porter un discours à destination de l’Empereur.

Au premier abord domine une impression d’éparpillement géographique et chronologique : de Rome à l’Asie centrale en passant par l’Égypte, du IVe siècle av. J.-C. au IVe siècle ap. J.-C. Ces neuf monnaies sont très diverses et ne semblent pas devoir constituer un ensemble cohérent. Il apparaît néanmoins que la sélection fut faite avant tout en fonction des personnages figurés : des souverains antiques célèbres, des modèles sur lesquels les rois postérieurs tentent d’ajuster leurs pas.

Aureus, Trajan, Rome. Au revers, deux captifs assis au pied d’un trophée militaire (BnF, MMA, BNC IV 863).

Ainsi trouve-t-on l’empereur Titus, à la fois « délice du genre humain » et conquérant de Jérusalem, dont la monnaie sélectionnée représente la Fortune. Le portrait de Trajan, victorieux des Daces et des Parthes, est associé sur l’exemplaire choisi à deux captifs parthes. Le diadoque Démétrios Poliorcète est évoqué probablement pour sa puissance maritime, signifiée par la présence de Poséidon au revers du tétradrachme collecté. Les rois Antiochos III, Mithridate Ier et son fils Phraate II, sont renommés pour leurs campagnes – leurs anabases même – en Asie, comme précisé dans le document manuscrit. Par ailleurs, la présence de Ptolémée Ier, de Septime Sévère et de Constantin Ier semble devoir être mise en relation avec le succès qu’ils obtinrent dans leur conquête du pouvoir – royal en Égypte pour le premier, impérial à Rome pour les deux autres – et à leur capacité à fonder une dynastie qui put se maintenir durablement. C’est particulièrement flagrant pour Septime, représenté au revers de l’aureus décrit avec ses deux fils Caracalla et Géta à cheval. On notera à cet égard l’absence de toute mention d’Alexandre le Grand, archétype du roi conquérant, mais dont l’œuvre ne lui survécut pas, faute de descendance.

Aureus, Septime Sévère, Rome. Au revers, Septime Sévère encadré par ses fils Caracalla et Géta galopant à gauche (Kunsthistorisches Museum Wien, Münzkabinett, RÖ 36849).

La comparaison avec les grands conquérants de l’Antiquité ne peut être perçue que comme un éloge du génie militaire de l’Empereur des Français. Il en va sans doute autrement en 1809 de la célébration dynastique, qui renvoie plus à une projection, voire à une incitation pour Napoléon à suivre le modèle des grands souverains du passé, ceux qui ont marqué durablement leur temps grâce à leurs descendants. Objets du quotidien dédiés au délassement du puissant Empereur, ces tabatières deviennent au travers de ces monnaies anciennes le support d’une réflexion complexe sur les Princes du passé et le destin d’un impétrant à la destinée encore incertaine.

Julien OLIVIER

Citer ce billet : Julien Olivier, "Ptolémée, Titus et quelques autres. Les souverains de l’Antiquité les plus prisés par Napoléon", in L’Antiquité à la BnF, 01/12/2020, https://antiquitebnf.hypotheses.org/12088, [consulté le 20/10/2021].

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.