Napoléon III, nouveau César ?

Archive : image du mois de novembre 2020

Napoléon III, nouveau César

Napoléon III assistant à une représentation des Commentaires de César au Château de Compiègne (décembre 1865)

L’exposition “D’Alésia à Rome, l’aventure archéologique de Napoléon III” a ouvert en septembre, au Musée d’archéologie nationale (MAN, Saint-Germain-en-Laye). Cette manifestation est l’occasion de suivre les pas des archéologues en France et en Italie et de mieux comprendre comment, sous le Second Empire, recherche scientifique et réaffirmation d’une identité nationale se sont mêlées.

C’est en effet une volonté politique qui a présidé à cette redécouverte de l’Antiquité : l’empereur Napoléon III est féru d’histoire ancienne depuis les années 1850 et publie deux tomes d’une Histoire de Jules César (1865-1866), une somme à placer dans la continuité du Précis des guerres de César de son oncle prestigieux, chacun cherchant dans la figure de l’homme politique et stratège romain un miroir à son propre destin. Cette publication s’inscrit dans un mouvement plus large de recherches sur les sites antiques marquants pour l’histoire de France : les travaux de la “Commission de Topographie des Gaules” ou CTG (1857), présidée par le numismate Félicien de Saulcy, donnent lieu à des fouilles  pour identifier l’emplacement d’Alésia : le site se trouve-t-il à Alaise comme l’affirme Alphonse Delacroix ou à Alise comme le soutient la CTG ? Rapports de fouilles, mémoires et cartes sont autant de publications qui alimentent ces débats. Plusieurs catalogues de trouvailles sont également édités, notamment sur les monnaies gauloises. En 1862, la création d’un Musée gallo-romain (aujourd’hui le MAN) illustre le souhait de l’empereur de présenter ces découvertes de manière didactique à un plus large public.

Pour en savoir plus :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.