Les Archives d’Antiquistes et d’Orientalistes à la BnF

La bibliothèque nationale de France conserve de nombreux papiers d’érudits, savants, collectionneurs… disséminés dans différents fonds et départements. Ce billet propose un premier tour d’horizon d’un référencement en cours dans les collections. Il se veut le premier d’une série publiée dans ce carnet, qui sera l’occasion de présenter de manière plus détaillée des fonds particuliers.

Ce travail doit permettre à terme un enrichissement des instruments de recherche publiés dans les catalogues de la BnF et une mise en relation avec d’autres fonds d’archives.

Les fonds d’archives conservés à la BnF relèvent à la fois d’archives publiques (art. L211-4 du Code du Patrimoine), par exemple dans les correspondances échangées avec l’institution, les registres d’acquisitions, et d’archives privées, consistant entre autres en des notes, dessins, recherches, lettres produites par des savants à titre privé (art. L211-5).

Pour cette présentation générale, commençons par un examen plus approfondi des collections du département des Manuscrits avant d’évoquer la présence de fonds dans d’autres départements et de terminer sur quelques clefs pour identifier, retrouver et venir consulter ces fonds à la bibliothèque.

I. Des archives au département des Manuscrits

Si on pense naturellement à la présence des brouillons littéraires, manuscrits des grands écrivains, la présence des archives de travail scientifique est sans doute moins connue, même si des entrées récentes spectaculaires comme le fonds Michel Foucault (NAF 28730) ou Claude Lévi-Strauss (NAF 28150)1 a pu attirer l’attention sur ces collections. L’ensemble des fonds sont décrits ou en cours de description dans la base Archives et Manuscrits.

Le fonds Français et les fonds au nom du producteur

Les archives privées d’antiquistes et d’orientalistes ont été principalement enregistrées en deux séries au sein du département des manuscrits :

1. elles furent intégrées dans les fonds selon leur langue, comme le fonds « français » pour des papiers ponctuels, au titre de manuscrits produits en langue française

Ex. Français 25289 « Journal de mon voyage de l’Égypte » par l’abbé Claude-Louis Fourmont (1746-1747)

2. ou, pour des ensembles en général de plus grande d’envergure, elles ont été enregistrées  au nom de leur producteur, une pratique qui aurait eu cours entre les 17è et 19è siècles. Elles sont réunies sous l’appellation « érudits et bibliophiles » dans l’instrument de recherche.

Ex. le Fonds Eugène Burnouf (1801-1852), linguiste et indianiste, fondateur de la Société asiatique en 1822. Une partie de ses papiers fut donnée à sa mort en 1869 et le reste du fonds entra en 1886, au décès de sa veuve, fille de Léopold Delisle2.

Le fonds Burnouf est coté de 1 à 1243. De nombreux items traitent de l’Inde, de l’Iran, de zoroastrisme et de grammaire persane mais quelques liasses de relevés d’inscriptions antiques alimentent les réflexions linguistiques de Burnouf:

  • 22 à 27 : Khorsabad, Ninive
  • 104-5 : cunéiforme et médailles
  • 110 : notes de Botta
  • 115-116 : papiers de la Société asiatique 
  • 118 : estampages d’inscriptions cunéiformes

Des fonds (re)classés dans les Nouvelles Acquisitions Françaises (NAF)

Ces fonds au nom du producteur, à quelques exceptions près, sont recotés et intégrés dans l’extension du fonds français, « les nouvelles acquisitions françaises » (NAF), ouverte en 1862 pour clore un fonds français, ouvrir de nouvelles tranches de cotes pour l’enregistrement des entrées courantes mais aussi résorber des fonds de tailles variables qui s’étaient multipliés au gré des arrivées: Versailles, Saint-Germain etc. en plus des fonds d’érudits et de bibliophiles4.

Ex. le Fonds Champollion (NAF 20303-20390)

À la mort de l’égyptologue Jean-François Champollion, sa veuve et sa fille sont en difficulté financière. Son frère, Jacques-Joseph, obtient de Louis-Philippe l’assurance d’un geste de l’État. Il avait en sa possession les manuscrits de son frère décrits dans l’inventaire successoral :

« une grammaire égyptienne, une grammaire et un dictionnaire copte, trois portefeuilles de dessins de l’Égypte, seize cahiers de notes et extraits relatifs à l’histoire et aux langues, et vingt-et-un cahiers de notes et extraits relatifs également à l’histoire et aux langues ».

Sur proposition du Ministre de l’Instruction publique, François Guizot, un crédit extraordinaire de 50.000 francs est voté le 24 avril 1833 destiné à acquérir « pour le compte de l’État les manuscrits, dessins, livres annotés par feu Champollion ». Les manuscrits sont désormais conservés à la Bibliothèque nationale sous la forme de 68 volumes reliés.

Cette entrée revêt une importance particulière pour la BnF car elle initie une série d’acquisitions et de dons d’égyptologues importants se référant à la présence des papiers Champollion. Ainsi Gaston Maspero argumente-t-il en faveur de l’achat par l’État des papiers d’Auguste Mariette à sa mort en 1881 (NAF 20172-20197):

Les papiers seront déposés à la Bibliothèque Nationale à côté des papiers de Champollion, de Desjardins, de Nestor Lhôte, de Prisse d’Avennes et de la plupart des Égyptologues français. Je demanderai seulement la permission de garder les papiers relatifs au Sérapéum et aux Mastabas jusqu’à l’achèvement des deux publications que j’ai entreprises de ces papiers. La Bibliothèque resterait à l’Institut archéologique du Caire et deviendrait le noyau de la Bibliothèque de cet institut5.

Des archives réparties en plusieurs cotes

Naturellement des papiers Champollion, Mariette, Maspero6 etc. se retrouvent aussi dans d’autres fonds et d’autres départements, au gré des collections d’autographes, des correspondances…

Ex. Archives du linguiste Étienne Fourmont (1683-1745). Nommé en 1715 professeur d’arabe au Collège de France, membre de l’Académie royale des inscriptions et belles-lettres, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’écriture et la grammaire chinoise. Si ses archives ne concernent pas directement l’Antiquité, elles sont particulièrement représentatives des fils à tirer pour réunir des pièces réparties en une grande diversité de classement au sein du département des Manuscrits.

Une grande partie de ses papiers est classée dans les NAF:

  • NAF 4456 Notes de dépenses de l’orientaliste Étienne Fourmont
  • NAF 5384 Recueil de pièces relatives à la mission des abbés Sevin et Fourmont en Orient (1728-1730)
  • NAF 6555-6558 Correspondance et papiers d’Étienne, Michel et Claude-Louis Fourmont
  • NAF 8944-8987 Papiers d’Étienne, Michel et Claude-Louis Fourmont
État des Manuscrits Arabes que Mr Fourmont a achetés pour la Bibliothèque du Roy pendant son séjour en Égypte (1752), Archives Ancien Régime 69 (30), sur Gallica

Participant à la mission en Orient mandatée par l’abbé Bignon, en compagnie de l’abbé Sevin, il fournit un nombre important de manuscrits à la Bibliothèque, alors royale7. À ce titre, une partie des archives le mentionnant relèvent des archives institutionnelles, telle

la liasse Archives Ancien Régime 69 (30): Papiers de Michel et Étienne Fourmont. 1716-1777. État de manuscrits arabes achetés en Égypte (1752).

Les grammaires et études de langues classées dans les fonds de manuscrits par langue, dont:

  • Arabe 4850-4851 Dictionnaire français-arabe
  • Hébreu 1275 Grammaire hébraïque
  • Sabéen 17 Mémoires sur la littérature et la religion sabéennes et sur les manuscrits sabéens de la Bibliothèque du roi

Le fonds des « Papiers d’Orientalistes » (PapOr)

À partir de 1963, les archives savantes entrant au service oriental du département des Manuscrits et contenant des notes en langues non occidentales, sont cotées dans un fonds créé à cet effet, les « Papiers d’Orientalistes » (PapOr)8. Il comprend à ce jour les cotes 1 à 89, regroupées sous le nom de leur producteur dans la liste suivante (en gras italique, les archives contenant des notes et inscriptions sur l’Antiquité).

Des archives parmi les manuscrits

Il faut aussi mentionner les lettres et documents reliés dans les manuscrits, comme le mémoire de James Bruce relié dans l’Éthiopien 49, un Livre d’Hénoch en ge’ez. Les feuillets évoquent non seulement l’histoire de ce manuscrit mais aussi l’expédition de Bruce en Éthiopie.

Enfin, si les manuscrits modernes et contemporains eux-même peuvent être des pièces d’archives, comme les correspondances royales et traités diplomatiques9, il en va de même pour l’Antiquité. Le département possèdent des documents sur papyrus, comme les archives du stratège du nome panopolite10 ou encore les contrats démotiques de la dame Tsenhor:

Égyptien 217 P. Tsenhor 6. Contrat démotique daté de l’An V du règne de Darius (29 février-29 mars 517 av. J.-C.). sur Gallica

 

II. Des archives dans l’ensemble des départements de la BnF

Ces archives sont disséminées à travers l’ensemble des départements de la BnF. Le repérage suivant, loin d’être exhaustif, au gré d’exemples très ponctuels, esquisse des pistes de recherches dans ces fonds en précisant les outils propres à chacun afin de mieux les identifier.

Le département des Monnaies, médailles et antiques

Le département des Monnaies, médailles et antiques possède également de nombreux papier d’orientalistes, de collectionneurs et de numismates en lien avec leurs collections, tant sous la forme de papiers de travail, de correspondances, que via le journal de service public consignant visiteurs et collections consultées, inventaires et registres d’entrées. Ces fonds sont signalés dans la base Archives et Manuscrits.

Une grande partie de la production historique du département est conservée au service des archives administratives de la BnF, communicable en salle T (Site François-Mitterrand) ou numérisée sur Gallica.

Ces fonds continuent de s’enrichir: dernièrement plusieurs lots des papiers du duc de Luynes ont été préemptés lors de la vente du 16 septembre 2020, en écho à l’importance du mécène pour l’histoire des collections du département11:

Le lot 246 contient notamment une partie du dossier relatif aux fouilles de Mariette au pied du Grand Sphinx de Gizeh. Cliché: Vente DELON – HOEBANX du 16 sept. 2020.

Le département des Estampes et de la photographie

Des archives, en particulier de nature graphique, sont conservées au département des Estampes et de la photographie. Citons à titre d’exemple les dessins originaux de la Description de l’Égypte, qui forment ainsi un autre volet des documents relatifs à l’Expédition d’Égypte, notamment au département des Manuscrits ou à l’Arsenal12.

Les collections sont signalées dans le catalogue général de la BnF.

[Alexandrie] : [vue de l’obélisque appelée Aiguille de Cléopâtre et de la tour des Romains] par Cécile. Dessin pour : « Description de l’Égypte ou Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l’expédition de l’armée française. Antiquités », 1822, t. 5, pl. 32. Dpt des Estampes et de le Photographie, UB-181 (H BIS, 1)-FT 4

La bibliothèque de l’Arsenal

Parmi les documents liés à l’Expédition d’Égypte, le journal de voyage d’Henri-Joseph Redouté contient les notes et croquis de voyage du peintre au Muséum d’Histoire naturelle. Il est conservé sous la cote Ms. 1543313.

Les collections manuscrites de la bibliothèque de l’Arsenal sont signalées dans la base Archives et Manuscrits14.

Redouté, Carnet 9, f. 32, Bibliothèque de l’Arsenal, Ms. 15433

Les fonds de la Société de Géographie consultables au département des Cartes et plans

Le département des Cartes et plans est dépositaire des collections de la Société de géographie depuis 1942. Elles sont constituées de fonds rassemblés depuis sa création en 1821. Ces collections se composent de nombreux volumes, récits de voyage, manuscrits ainsi que de cartes, atlas, globes, et photographies. S’y retrouvent ainsi des portraits et missions d’explorateurs et archéologues.

Les collections sont signalées dans le catalogue général de la BnF.

Le fonds des recueils du département Philosophie, histoire, sciences de l’homme

Au sein du fonds des éphémères ou recueils du département Philosophie, histoire, sciences de l’homme sont conservé des faire-part classés dans des recueils factices classés par ordre alphabétique de patronymes. Pour consulter l’index des noms de famille, de lieu et de société figurant sur les faire-part d’Ancien Régime (1600-1800) microfilmés, il faut entre autres consulter le document coté 4 WZ 17126 et le Répertoire des noms patronymique dans le dossier d’archive du fonds établi par Mons de Carantilly, sous la cote 4 WZ 14092.

Les collections sont signalées dans le catalogue général de la BnF.

Les archives sonores, audiovisuelles et multimédia au département de l’Audiovisuel

Le département de l’Audiovisuel conserve le fonds des Archives de la Parole, première pierre d’un Institut de phonétique voulu par l’Université de Paris, dans la perspective de l’histoire de la langue.

Le disque AP-19 est consacré par exemple à La langue étrusque par Jules Martha (latiniste), 28 février 1912, les AP-20 et AP-45 à la Prononciation du latin, le AP-569 à la traduction [en grec] de quelques vers de l’Iliade. XXIV, 69-91, le AP-960 à l’Oraison funèbre de Périclès. [Livre II]…

Ces fonds sont signalés dans le catalogue général et la base Archives et Manuscrits.

Traduction [en grec] de quelques vers de l’Iliade. XXIV, 69-91, AP-569, sur Gallica

Les archives administratives de la BnF

La mission pour la gestion de la production documentaire et des archives est chargée de la collecte et de la conservation de la production administrative de l’établissement. Elle conserve notamment:

  • les archives des secrétaires et administrateurs généraux remontant à la fin du XIXe siècle
  • les dossiers d’exposition depuis 1924
  • les demandes d’autorisation d’accès à la Bibliothèque nationale (1868-1924)

Ces fonds sont signalés dans la base Archives et Manuscrits.

III. Identifier, retrouver et venir consulter ces archives à la BnF

Catalogues

La majorité des archives sont signalées sur BnF Archives et Manuscrits (BAM).

D’autres, pour les départements thématiques, des Estampes et de la Photographie, des Cartes et plans sont au Catalogue Général.

Les légendes de documents graphiques contenus dans les manuscrits peuvent être décrites de manière détaillée dans Mandragore, conseils pour la recherche dans mandragore: ici.

Des indices noms cités dans les catalogues des NAF imprimés sont numérisés sur Gallica. Les inventaires des NAF en cours de classement qui ne figurent pas dans le catalogue en ligne BnF archives et manuscrits sont consultables en salle de lecture (s’adresser au président de salle), informations sur le guide du département des manuscrits en ligne.

Un répertoire des manuscrits du XXe siècle (2009) est disponible en ligne.

Venir les consulter et Contacts

Venir au département des manuscrits: guide du département en ligne

Venir au département des monnaies, médailles et antiques: guide du département en ligne

Site www.bnf.fr > menu Découvrir > Histoire et Missions > Archives administratives de la BnF

Autres départements: Site www.bnf.fr > menu Découvrir > Départements de collection

Questions à distance: service SINDBAD

IV. Outils pour la recherche d’archives

Quelques carnets et sites sur des archives d’archéologues et d’antiquistes

Ce billet est issu d’une intervention faite à l’invitation de la BULAC et du GIS MOMM, « Les papiers d’orientalistes conservés à la Bibliothèque nationale de France », table ronde « Des fonds d’archives pour l’étude du Moyen-Orient à portée de mains », jeudi 15 octobre 2020, à retrouver en ligne sur la chaîne Youtube de la BULAC.

Citer ce billet : Vanessa Desclaux, "Les Archives d’Antiquistes et d’Orientalistes à la BnF", in L’Antiquité à la BnF, 20/10/2020, https://antiquitebnf.hypotheses.org/11914, [consulté le 24/11/2020].

Pour aller plus loin, des articles de ce carnet exploitant des archives de la BnF

  1. voir la page « Claude Lévi-Strauss (1908-2009) dans les collections de la BnF » sur le site bnf.fr. []
  2. Léopold Delisle, recruté à l’âge de 26 ans en 1852 au Département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale, en devint administrateur général de 1874 à 1905. []
  3. Voir le catalogue de Léon Feer, Papiers d’Eugène Burnouf conservés à la Bibliothèque nationale, Paris : H. Champion, 1899, numérisé sur Gallica. []
  4. voir Léopold Delisle, Le cabinet des manuscrits de la Bibliothèque impériale [puis nationale]: étude sur la formation de ce dépôt, comprenant les éléments d’une histoire de la calligraphie, de la miniature, de la reliure et du commerce des livres à Paris avant l’invention de l’imprimerie, Paris : Imprimerie impériale : puis Imprimerie nationale, 1868-1881, numérisé sur Gallica. Je remercie Maxence Hermant pour ses indications. []
  5. Rapport du 20 septembre 1881, Archives nationales, pièce n° 48 de la sous-série F17 / 2930. []
  6. Par ex. le département des Monnaies, médailles et antiques conserve des correspondances échangées avec Gaston Maspero, voir l’article de J. Olivier, « Monter une monnaie antique en bijou : les bons conseils de Gaston Maspero », sur L’Antiquité à la BnF, 01/07/2020, en ligne. []
  7. Voir Annie Berthier, Manuscrits, xylographes, estampages: les collections orientales du Département des manuscrits : guide, Paris : Bibliothèque nationale de France, 2000, p. 11 numérisé sur Gallica. []
  8. Pour une présentation de ce fonds, Annie Berthier, Manuscrits, xylographes, estampages: les collections orientales du Département des manuscrits : guide, Paris : Bibliothèque nationale de France, 2000, p. 135 numérisé sur Gallica. []
  9. Par ex., Français 16167 Traités entre la Turquie et la France et diverses nations de l’Europe (1328-1634), et autres pièces et mémoires concernant l’histoire de la Turquie ; aventures de Djem ou Zizim ; pièces sur les États barbaresques, l’Égypte, etc. []
  10. Voir l’article de Vanessa Desclaux, « Des codices coptes du 4è siècle d’Akhmim », L’Antiquité à la BnF, 01/09/2020, en ligne. []
  11. Lors de cette vente, le département des Antiquités orientales du Louvre, l’INHA et les Archives Nationales ont également préemptés des lots des papiers Luynes. []
  12. Principales archives concernant la parution de Description de l’Égypte au département des Manuscrits: Archives modernes 127-128, NAF 3577-3587, NAF 21934-21992, NAF 23815-23818. []
  13. Voir l’article de Julie Garel-Grislin, « Henri Joseph Redouté et la redécouverte des ruines antiques », L’Antiquité à la BnF, 14/08/2018, en ligne. []
  14. Pour l’histoire moderne, il faut noter les très importants fonds Ms-4767-4771. « Traictez et ambassades de Turquie. » Recueil de pièces relatives à l’histoire des relations diplomatiques de la France avec le Levant. 1528-1640 ou encore les ms-10001 à 12727 les Archives de la Bastille . []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.