Les trésors de monnaies grecques de la BnF intègrent le portail Coin Hoards

3034 monnaies grecques de la BnF provenant de 96 trésors référencés dans l’Inventory of Greek Coin Hoards (IGCH) intègrent le portail Coin Hoards (CH), élaboré par l’American Numismatic Society.

Coin Hoards (CH)

Les cabinets numismatiques – au rang desquels figure le département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF – sont depuis longtemps le lieu privilégié des études consacrées aux monnaies anciennes. Les collections qui y sont conservées ont pour vocation de rassembler la variété des monnayages émis depuis l’Antiquité jusqu’aux périodes les plus modernes. Malgré tout une part conséquente des fonds provient plus ou moins directement de trouvailles archéologiques anciennes, fortuites ou non.

Citons à la volée le trésor d’Athènes 1788 (IGCH 2), représenté à la BnF par 26 didrachmes dit wappenmünzen, le premier monnayage d’Athènes avant l’apparition des fameuses chouettes à la fin du VIe siècle av. J.-C ; ou encore le trésor de Lattakié 1759 (IGCH 1544), le tout premier dépôt monétaire ayant fait l’objet d’une publication scientifique, dès 1765. Enfin, il paraît impossible de ne pas évoquer le trésor d’Auriol 1867 (IGCH 2352), dont presque un quart des 2130 fractions d’argent archaïques de Massalia sont conservées à la BnF : un trésor dont la découverte constitue l’acte de naissance de l’étude des monnayages grecs du sud de la Gaule.

La numérisation de parts croissantes des collections de même que le développement d’outils et de référentiels communs à la discipline (Nomisma) offrent l’opportunité de rassembler à présent des objets qui peuvent être conservés en différents endroits pour recomposer en ligne des trésors monétaires dispersés il y a longtemps. C’est ce que permet à présent le portail Coin Hoards (CH), projection numérique de l’IGCH, publié en 1973.

Pour aller plus loin, les trésors monétaires à la BnF

Billets

Ouvrages et programme de recherche BnF

Les monnaies grecques et romaines de la BnF dans les portails thématiques en ligne

  • Kyprios Character, History, Archaeology & Numismatics of Ancient Cyprus :  ce corpus en ligne, construit avec le soutien de la National Hellenic Research Fondation, est dédié aux monnaies d’argent des rois de Chypre.
  • PELLA  : ce portail élaboré par l’American Numismatic Society référence les monnayages des rois de Macédoine.
  • Seleucid Coins Online (SCO) : cet autre portail conçu par l’American Numismatic Society donne accès aux monnayages de la dynastie hellénistique des rois Séleucides.
  • Ptolemaic Coins Online (PCO) : ce portail de l’American Numismatic Society est dédié aux monnaies des rois ptolémaïques d’Égypte (pour l’instant depuis Ptolémée Ier à Ptolémée IV).
  • Antigonid Coins online (AGCO) : c’est le dernier-né des portails développés par l’American Numismatic Society. Pour l’instant limité aux émissions de Démétrios Poliorcète, il a vocation à s’étendre aux monnayages des rois antigonides de Macédoine.
  • Coin Hoards : ce portail permet le regroupement des exemplaires réputés provenir des trésors monétaires référencés en 1973 dans l’IGCH.
  • Corpus Nummorum (CN)  : mené en collaboration notamment avec le Münzkabinett de Berlin , ce programme de recherche vise à rassembler en un corpus typologique les monnaies antiques de la région des Détroits, soit la Mésie, la Thrace, la Troade et la Mysie.
  • Roman Provincial Coinage Online (RPC online) :  ce programme de publication des monnaies provinciales romaines est porté depuis 1992 par la BnF et le British Museum.
  • Coinage of the Roman Republic Online (CRRO) : cet autre portail de l’American Numismatic Society  est dédié aux monnayages de la République romaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.