La Bataille de Qadech

Archive: image du mois de juin 2020

juin 2020: La Bataille de Qadech

Disque microsillon, La Bataille de Qadech, trad. S. Sauneron ; ill. musicale de G. Bernard ; Jean Deschamps, Jean d’Yd, interpr., 1955, Département de l’Audiovisuel, C-21486

Parmi les nombreux documents disponibles dans Gallica, on trouve notamment des extraits de vinyles comme celui de 1955, une lecture de la bataille de Qadech, dite aussi « le poème de Pentaour ». Cet enregistrement au ton lyrique et solennel fait référence à la grande bataille qui opposa le pharaon Ramsès II à ses adversaires hittites vers 1300 avant J.-C. à Qadech, en Syrie actuelle.

Il est possible d’en écouter des extraits récités par Jean Deschamps, alors pensionnaire de la Comédie-Française, d’après une traduction de l’égyptologue Serge Sauneron. Celui-ci n’a pas publié d’étude exhaustive de ce célèbre texte de la propagande égyptienne mais il était un épigraphiste reconnu aux nombreuses publications académiques. Il a su aussi transmettre sa passion pour l’histoire de l’Égypte antique grâce à de nombreux ouvrages destinés à un plus large public notamment dans un essai sur les prêtres et un dictionnaire.

« Ibsamboul [Abu-Simbel]. Grand spéos: vestibule, paroi sud, rangée inférieure, 1 tableau vers l’angle sud-ouest. » in J.-Fr. Champollion, Monuments de l’Égypte et de la Nubie, Paris, 1835-1872,  exemplaire de The New York Public Library, dans le site Bibliothèques d’Orient.

On trouve dans Gallica des traductions du texte par d’autres égyptologues (Emmanuel de Rougé, Charles Kuentz) mais également des images des monuments égyptiens qui conservent des représentations de cette bataille présentée comme victorieuse du point de vue égyptien. Les savants français de l’expédition d’Égypte ont ainsi recopié les bas-reliefs du Ramesseum avec le pharaon sur son char ou une scène de la ville de Qadech assiégée. La version du temple d’Abou Simbel fut notamment relevée quelques années plus tard par Champollion.

Ramesseum, paroi est de la salle hypostyle, Album photographique de la mission remplie en Égypte par Emmanuel de Rougé, Paris, [1865], Département Estampes et photographie, RES PHOTO VH-258-BOITE FOL

Au cours du 19e s., les premiers égyptologue-photographes ont pris des clichés de ces grandes parois où l’armée égyptienne bien ordonnée fait face au chaos des soldats hittites dans une composition monumentale typique des temples du Nouvel Empire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.