Tous les articles par fcodine

Collection des monnaies gauloises d’André Breton

Archive : Image du mois BnF septembre 2017

Septembre 2017 Catalogues de la collection des monnaies gauloises d’André Breton

Cahiers d’André Breton (1950-1966), MMA inv. 8-RES MS-56 et 57 (cl. sous droits © CalmelsCohen, 2003 hébergé sur le site Associé Atelier André Breton)

Les surréalistes se sont intéressés de près à la culture celte et l’art gaulois, et cela était plus vrai encore d’André Breton, fondateur et théoricien du mouvement. Son intérêt pour la monnaie celtique en particulier aurait été éveillé en 1954 avec la parution de L’Art gaulois dans les médailles, de Lancelot Lengyel. Dans les années qui suivent et jusqu’à sa mort, Breton rassemble une collection de 145 monnaies celtiques, dont il rédige lui-même dans deux cahiers d’écolier l’inventaire manuscrit illustré de frottages au crayon. Pourquoi un tel goût pour la numismatique gauloise de la part du « Pape du surréalisme » ? S’il étudie sérieusement ce monnayage d’un point de vue numismatique, allant jusqu’à suivre des cours auprès de Colbert de Beaulieu, Breton s’attache surtout, à la faveur des agrandissements photographiques de grande qualité qui illustrent l’ouvrage de Lengyel, aux aspects esthétiques de ces monnaies. Longtemps perçues comme de malhabiles copies de modèles antiques, il entend, à la suite de Lengyel et avant lui d’André Malraux et de Georges Bataille, les réhabiliter comme le fruit de choix esthétiques et iconographiques, qui plus est proches de préoccupations surréalistes : la négation de l’héritage gréco-latin d’une part, et une iconographie du mouvement déployant les formes jusqu’à la limite de l’abstraction.

Les carnets sont aujourd’hui conservés au département des Monnaies, Médailles et Antiques. Ils ont été préemptés à la vente André Breton organisée par Calmels Cohen le 14 avril 2003 du lot 3104. Ils sont visibles dans l’exposition Les Celtes et la monnaie: des Grecs aux Surréalistes, au Musée cantonal d’archéologie et d’histoire de Lausanne jusqu’au 11 novembre 2017.

Citer ce billet : fcodine, "Collection des monnaies gauloises d’André Breton", in L’Antiquité à la BnF, 01/09/2017, http://antiquitebnf.hypotheses.org/1368, [consulté le 12/12/2017].

Flaubert, Salammbô et le Cabinet des médailles

Salammbô : 5e acte, le forum, mort de Salammbô, estampe / Y. M. [sig.], 1892 (BnF, BMO, ESTAMPES SCENES Salammbo 34)
Dès sa parution en novembre 1862, Salammbô, le « roman carthaginois » de Gustave Flaubert, déclencha une vive polémique. L’incomplétude des connaissances archéologiques et historiques sur Carthage rendait en effet l’exercice périlleux, et le résultat a hérissé tant les tenants du réalisme dans le roman que les antiquaires et archéologues. Pourtant Flaubert réitère à de nombreuses reprises son absence de prétention à l’exactitude scientifique, et le statut de roman de son œuvre. Qui plus est, il prépare Salammbô par des recherches abondantes, notamment au Cabinet des médailles de la Bibliothèque impériale. Continuer la lecture de Flaubert, Salammbô et le Cabinet des médailles