Conférence 17 janvier 18h30 Les mercenaires celtes, entre mythes et réalités

Stèle peinte d’Aristodémos, fils de Kallistos, représentant un guerrier nu appuyé sur un bouclier et tenant une lance (Alexandrie, IIIe siècle avant J.-C.). (Photo RMN-Grand Palais – Musée du Louvre — Hervé Lewandowski)

17 janvier à 18h30 : Conférence: « Les mercenaires celtes, entre mythes et réalités » par M. Luc Baray, habilité à diriger des recherches, directeur de recherche au CNRS, membre de l’UMR 6298 ArTeHiS (Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés)

Découvrez comment l’Histoire s’élabore au fil des fouilles, de l’étude des objets ou des textes à travers la rencontre avec ceux qui l’enrichissent chaque jour par leurs recherches. Ce nouveau rendez-vous est consacré à l’actualité de la recherche archéologique de la Guerre.

Du Ve siècle à la fin du Ier siècle avant J.-C., de l’Afrique du Nord à la Judée en passant par la Sicile, l’Italie, la Grèce et l’Asie Mineure, des milliers de guerriers celtes ont été recrutés par les Carthaginois et les Grecs. Guerriers étrangers, motivés par l’appât du gain et la recherche de terres où s’installer, les Celtes essaimèrent sur tous les fronts où leur savoir-faire technique et leur bravoure paraissaient indispensables.

Autharite, mercenaire gaulois, Salammbô : maquette de costume par Eugène Lacoste. Bibliothèque nationale de France, département Bibliothèque-musée de l’opéra, D216-47 (1-117)

L’objet de cette conférence est de déconstruire le mythe du mercenariat celtique tel qu’il nous est donné à lire à travers les poncifs des auteurs gréco-latins, souvent repris et amplifiés par les modernes. Un retour critique aux sources antiques permet d’en présenter une autre image en cherchant notamment à toujours distinguer les statuts – mercenaire ou auxiliaire – derrière les dénominations.

Gesatae Galli Mercenarii ut hodie lancegeri apud Germanos. in Illustrations de De gentium aliquot migrationibus / Wolfgang Lazius. Médiathèque du musée du Quai Branly [Cote : Réserve A 200 301]

Cycle de conférences : « Archéologie de la Guerre : de la fouille à l’écriture de l’Histoire » – les mercredis, à 18h30, site François-Mitterrand, salle 70 (entrée libre).
En savoir plus : notre programmenotre bibliographie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *